10 jours au Liban sur Instagram

0

Voilà déjà quelques semaines que je suis revenu de mon voyage au Liban. Un voyage découverte fort en émotion ! Converti à la secte des adorateurs de la gastronomie libanaise depuis pas mal de temps et intrigué de longue date par la singularité de ce petit pays attachant, je ne faisais que repousser l’échéance, sans trop savoir pourquoi… J’ai finalement pris les choses en main et décider, sur un coup de tête, de prendre mes billets pour Beyrouth !

J’ai passé un super séjour, j’ai découvert un pays surprenant et attachant, à l’image de sa capitale et j’avais hâte de vous en parler sur le blog. Mais il faut le temps de trier les photos, de reprendre mes notes et d’organiser les idées alors je me suis dit que, pour patienter, j’allais vous proposer une petite sélection de publications Instagram qui vous donnera un avant-goût de ce qui sera prochainement publié sur le blog. Allez, c’est parti pour le Liban !

fioriture

La valise est prête. Passeport et billets d’avion en poche. Programme préparé. Mon coeur change de rythme. Maintenant, direction l’aéroport. Demain, je serai à Beyrouth !

L’attente à l’aroport d’Orly. Les avions arrivent et repartent. Les passagers embarquent et débarquent. L’heure tourne… Mais où est mon avion ?

Première découverte de Beyrouth et de son front de mer. D’un côté la mer, de l’autre la montagne. Au milieu, les buildings.

S’asseoir sur un banc, face à la mer, et regarder les gens, observer les pêcheurs, suivre des yeux les amoureux…

Plongée dans les rues du centre coloré et élégant. On se croirait partout sauf au Moyen-Orient.

Admirer les couleurs matinales dans le petit quartier de Saifi, au coeur de la capitale libanaise.

Depuis la citadelle, la plus belle vue sur la ville de Tripoli s’étend devant vos yeux.

Prendre un peu de hauteur et regarder s’agiter la vieille ville de Tripoli. Ecouter le concert des muezzins s’élever au dessus des toits.

Fuir l’agitation de la ville en se promenant dans le petit port d’Al Mina.

A deux pas du souk et de son effervescence, la cour de la grande mosquée Al Mansouri offre un peu de calme et de repos.

Flâner dans le petit souk de Byblos et y dénicher des souvenirs du Liban.

Se promener dans le parc de Byblos, suivre le chemin qui longe la mer, s’approcher de la petite maison abandonnée, s’asseoir sur une roche et profiter du calme et de la petite brise fraîche.

Débarquer à Saida dans la matinée, arpenter les allées ombragées et fraîches du souk, trouver un petit restaurant pour y déguster un plat savoureux et typique.

Découvrir le château de la mer et, depuis le sommet, admirer la côte et la ville de Saida qui s’étend devant les yeux.

Prendre la route de la montagne, à deux heures de Beyrouth, et profiter d’un moment paisible à Deir El Qamar, la cité des émirs.

Visiter le palais de Beiteddine et se prendre pour un emir, un court instant. Je me serais bien allongé sur ce divan en attendant un bon thé et quelques baklavas

Découvrir la vallée de la Qadisha sous la pluie. Observer le petit village de Bcharré s’enfoncer dans la brume.

Quoi de mieux qu’une belle balade pour profiter du soleil et du point de vue sur la vallée ?

Profiter de son dernier jour au Liban en se promenant dans les rues de Bcharré et attendre le bus pour Beyrouth.

.
fioriture

C’est ici que l’on se quitte. J’espère que ces images vous ont ouvert l’appétit sur ce pays. Je vous donne rendez-vous très vite pour des nouveaux articles sur ce voyage au Liban.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire