Le port de pêche de Al Mina

0

Considéré tantôt comme faisant partie de Tripoli, tantôt comme une ville à part entière, Al Mina finira de vous faire craquer pour Tripoli. Des petits bateaux de pêche, une corniche dégagée, une magnifique vue sur les montagnes et sur la mer, un endroit calme où se détendre… Partons au nord Liban, Al Mina est à ne pas manquer !

fioriture

Al MinaAu moment de décider de mon programme, j’hésitais à aller visiter Al Mina. Sur une carte, c’est relativement éloigné du vieux centre historique de Tripoli. Et puis des bateaux de pêche, j’en avais déjà vu. Ne serait-il pas mieux de profiter de mon temps pour visiter Tripoli, ses mosquées, ses palais, ses souks, ses ruelles autant que possible au lieu d’aller au port d’Al Mina ? Pourtant, au fond de moi, une petite voix me disait que je devais m’y rendre. J’ai donc ajouté Al Mina au programme, et je ne regrette pas.

Quand vous passez une journée à visiter Tripoli, baigné dans son agitation et son bruit, sa foule et son trafic, rien n’est plus agréable qu’une petite promenade en bord de mer. C’est là que l’effet Al Mina prend tout son sens ! Après une course en taxi au milieu d’un trafic routier absolument dingue, arriver le long de ce petit port, au calme, vous donnera l’impression d’avoir changé de pays ou au moins d’être sorti de la ville.

Al Mina

Je me trouvais donc sur la place centrale de Tripoli, devant la tour horloge, et je regardais OÙ je devais prendre mon taxi pour Al Mina. Au Moyen-Orient, et le Liban ne fait pas exception à la règle, on a beau avoir l’impression que tout n’est que chaos, bordel, désordre et manque d’organisation, l’état des choses est beaucoup plus subtil qu’il n’y paraît et, dans tout ce chaos, il y a un ordre et des règles.

Par exemple, les taxis collectifs pour Al Mina ne se prennent pas n’importe où mais à l’ange de la rue en face de la tour horloge. Si vous vous tenez à une centaine de mètres plus loin, bien sûr le taxi vous amènera à bon port mais ça ne sera pas un service et vous paierez la course beaucoup plus chère.

Port d'Al Mina, Liban

Corniche d'Al Mina, Liban

J’avais donc repéré ce grand homme tout maigre, hurler à qui veut l’entendre « Al Mina, Al Mina » . Je m’approche et tente de leur faire comprendre que je veux aller au port. Aidé d’une carte imprimé depuis Google Maps (tout est artisanal chez moi), je lui montre le port. Il fait passer la carte aux autres occupants du taxi en espérant avoir un peu d’aide. Après un échange avec un étudiant, le chauffeur avait compris ma destination : « Awwel Bahr » . C’est parti pour une aventure routière !

C’EST UNE AUTRE FACETTE DU LIBAN QUE VOUS DÉCOUVRIREZ

Vous aurez alors une démonstration de l’art de la conduite à la libanaise : traversée et demi tour sur autoroute, passage forcé à une intersection, conduite dans des ruelles étroites et encombrées, prise et descente de passagers au milieu de la route, klaxons à gogo et on a déjà une bon échantillon de cette fameuse conduite libanaise !

Sachez que si vous êtes passager à l’avant du véhicule et que quelqu’un s’approche de vous en vous demandant « one or two ? » , il ne vous propose pas de tirer à pile ou face pour l’aider à choisir s’il achète un ou deux falafels, non, il veut simplement savoir si vous voulez rester seul à l’avant (et payer plein tarif : 2000 LL) ou si vous acceptez de partager le siège avant (et ainsi payer demi tarif : 1000 LL). Alors forcément, être à deux sur le siège passager, c’est être serré l’un contre l’autre mais disons que ça fait partie du folklore local.

Promenade à Al Mina, Liban

Une fois arrivé sur place, c’est le calme, enfin. Les bateaux de pêche s’alignent devant vous, les pêcheurs sont affairés à l’entretien de leur matériel et les lieux attirent les promeneurs. C’est une autre facette du Liban que vous pouvez découvrir.

En tout cas, ne vous pressez pas, prenez votre temps et profitez d’Al Mina. Ce que j’ai trouvé particulièrement agréable, c’est ce sentiment de tranquillité qui se dégage de cet endroit. Les familles, les amis et les couples s’y retrouvent pour passer un moment, les vieillards viennent s’asseoir face à la mer pour deviser et les enfants courent entre les bateaux.

Détente à Al Mina

Outre le petit port de pêche, la petite ville d’Al Mina mériterait une visite. En retournant à Tripoli, le taxi a traversé le centre ville et je me suis fait la réflexion que j’aurais dû prendre plus de temps pour visiter la ville elle-même. Je me le garde pour une prochaine fois.

NE VOUS PRESSEZ PAS, PRENEZ VOTRE TEMPS ET PROFITEZ D’AL MINA

Al Mina, Liban

Le petit détour par Al Mina est terminé, il est temps de regagner Tripoli puis Beyrouth. Si vous faites comme moi et décidez de dormir à Beyrouth, attention à ne pas manquer le dernier bus au départ de Tripoli qui est à 17h10 ! Autant vous dire que je me suis fait avoir et qu’il m’a fallu (merci encore à la gentillesse des Libanais) trouver un mini van pour Beyrouth (ils font souvent un arrêt à la gare Charles Helou si vous le demandez).

En tout cas, si vous avez besoin d’un renseignement ou d’aide pour trouver un van ou un bus pour retourner à Beyrouth, n’hésitez pas à compter sur la gentillesse et la patience des Libanais qui se feront une joie (si ce n’est un point d’honneur) à vous aider.

Le retour s’est donc fait de nuit, sous la pluie, le ventre rempli d’un délicieux sandwich de falafels, dans un van archi bondé ! C’est parti pour Beyrouth !

C'est parti pour un tour en mer

J’espère que ce petit détour vous a dépaysé. On se revoit très vite pour la découverte de Tripoli, superbe ville du Nord Liban.

Merci de partager et de commenter si cet article vous a plu 🙂

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire