France

Retour à Besançon

 

J’ai passé vingt-cinq ans de ma vie à Besançon,
étant donné que je suis à quelques encablures de mes trente bougies,
ça vous laisse une idée de ce que cette ville représente pour moi.
On a beau aimer voyager, avoir envie de s’installer ailleurs,
vouloir se déraciner pour découvrir le monde,
à la fin, le retour aux sources fait toujours du bien.

fioriture

Après une année d’études à Bordeaux, j’ai déposé mes valises en région parisienne. A la recherche d’un emploi, j’avais pris ma valise à roulettes et, à l’aveuglette, avais débarqué dans la capitale avec plein d’espoirs. À partir de là, tout s’est déroulé très vite, je m’en suis pas trop mal tiré, et après plusieurs déménagements j’ai trouvé mon chez moi en banlieue.

Venant d’une petite ville de province, j’étais fasciné par Paris, tout y est démesuré. Il y a la foule, l’énergie, le mélange des genres et des cultures Il y a ce côté où la ville ne s’arrête jamais et on a l’impression qu’à Paris, tout est possible, tout est réalisable. Mais au milieu des tours et du béton, au milieu de la foule et du bruit, je ressens toujours ce besoin de retour “au vert”, un besoin d’espace, de calme et de nature ! Et j’adore Besançon pour ça, car elle m’apporte ce dont j’ai besoin : une ambiance plus calme et plus agréable, la sensation d’être en ville tout en ayant la nature à portée de main. Et puis, il y a ce côté attachant et nostalgique de ce lieu qui vous a vu grandir et vous a forgé au fil des années.

Alors parfois, le weekend, j’en profite pour m’échapper un peu de Paris et viens retrouver, chez moi, un peu de calme et de chaleur. En fait, même si j’habite en région parisienne, que j’y travaille et que désormais j’y vis, dès que je reviens à Besançon, je me dis « ah, enfin chez soi ! »

Cet été, j’ai ressenti pour la première fois un besoin soudain de revenir à Besançon, plus longtemps, de prendre le temps non plus d’aller simplement au marché et faire le plein de produits locaux, mais le temps d’arpenter à nouveaux ces rues et ruelles que je connais encore par cœur, de traîner dans la centre… Ça peut sembler stupide mais c’était comme des retrouvailles entre deux amis qui s’étaient perdus de vue. On s’est alors rappelé les bons souvenirs…

Je me souviens encore du brouhaha des corbeaux perchés le soir au sommet des arbres à Chamars, la sortie de l’école – aujourd’hui transformée en palais des justice – quand on filait entre copains à la boulangerie pour y acheter des bonbons acidulés. Je me rappelle encore la saveur de la guimauve que mon père m’achetait le samedi matin dans cette petite boulangerie située Grande Rue.

Avec soulagement, j’ai vu que les boutiques et les endroits que je fréquentais quand j’étais étudiant existent toujours. La ville a changé bien sûr, beaucoup même, mais MON Besançon reste intact. Je peux toujours me faufiler dans ses recoins, ses cours secrètes, ses ruelles cachées, je peux encore acheter du bon thé au Comptoir des Arômes et suivre les conseils des sympathiques vendeurs, me promener dans les allées du marché pour y trouver de l’excellent comté, du morbier, du mont d’or, de la cancoillotte et remplir mon sac de saucisse de Morteau, de Montbéliard, de jambon fumé du Haut-Doubs…

.

BESANÇON A UN CÔTÉ
VILLE INEXPLORÉE

.

Besançon est une ville d’Histoire et ravira sans doute les voyageurs qui, comme moi, aiment les vieux bâtiments, les vieilles ruelles, les vieilles pierres. Ce qui me plaît le plus dans cette ville, c’est peut-être son côté “ville inexplorée”. Loin des touristes venus en masse, loin de la foule, vous prendrez le temps de découvrir VOTRE Besançon, de trouver vos repères. Cette ville reste à découvrir. Pour le moment, l’impression qui vous gagne est celle d’avoir déniché votre petit trésor et qu’il n’appartient qu’à vous.

C’est une ville simple qui ne déballe pas tout un tas de chichis et de paillettes pour en mettre plein la vue au touriste de passage. Besançon montre ses atouts, simplement, parfois discrètement, pour le plus grand plaisir des voyageurs. Alors dépêchez-vous, réservez votre billets, Besançon vous attend…

Les gens se font tout un tas d’images sur Besançon… ou plutôt l’inverse, ils n’en ont aucune : l’évocation du nom de la ville ne leur parle pas comme le feraient d’autres villes françaises. Et naturellement, ils sont surpris devant les richesses de Besançon, ses hôtels particuliers, ses palais, ses églises, ses vieilles maisons…

.

VOUS AUSSI, SOYEZ SURPRIS,
VENEZ FAIRE UN TOUR À BESANÇON

.

Et d’ailleurs, Besançon est un beau point de départ pour partir découvrir la Franche-Comté, une région bien trop sous-estimée qui regorge de petits trésors. La nature l’a gâtée, l’Histoire a parfois eu raison de son patrimoine mais il reste tant de belles choses à découvrir. La région n’est pas bien grande et il est facile de s’éclipser, le temps d’une journée, et de partir en promenade dans la fabuleuse campagne comtoise, visiter de jolis villages ou, pourquoi pas, faire une chouette randonnée en pleine nature.

C’est un peu le programme que je suis religieusement dès que je rentre à Besançon : j’en profite invariablement pour me promener dans les rues pleines d’histoire du centre-ville, dévaliser le marché de produits locaux, partir me ressourcer dans les sublimes paysages du Haut-Doubs, et faire une petite promenade au milieu de somptueux paysages pour me vider la tête.

J’aime ces villes à taille humaine dont on sort facilement pour se plonger directement dans une nature verdoyante, des paysages bucoliques, apaisants et ressourçants.

Et d’ailleurs, si l’envie vous prend de découvrir la Franche-Comté, n’hésitez pas à aller faire un tour dans la section dédiée sur le blog. Qui sait, vous y trouverez peut-être vos prochaines idées vacances 😉

.

.

Dites-moi, vous connaissez Besançon ?

.

You Might Also Like...

22 Comments

  • Reply
    Marie
    10 novembre 2015 at 17 h 19 min

    Très bel article sur notre jolie ville ! Les photos sont magnifiques !
    J’adore également le Comptoir des arômes, un grand choix de thés et toujours de bons conseils !

    Marie

    • Alex
      10 novembre 2015 at 17 h 23 min

      Merci Marie pour ton commentaire. Je suis content qu’il t’ait plu 🙂
      Alexis

  • Reply
    Aurlane
    10 novembre 2015 at 17 h 30 min

    Superbe article !
    Je suis actuellement étudiante à Lyon et originaire de Besançon, et je t’avoue que la ville me manque !
    J’apprécie ton carnet d’adresses rempli de bonnes idées (tout particulièrement les 4 Saisons que j’adooore !)

    Aurlane.

    • Alex
      10 novembre 2015 at 17 h 35 min

      Merci Aurlane pour ce commentaire.
      Je comprends ce que tu veux dire, la ville me manque également. Vivement les fêtes que je puisse y retourner ?
      Ah, les 4 saisons, c’est LE restaurant de Besançon haha

  • Reply
    Matthieu
    10 novembre 2015 at 17 h 48 min

    C’est marrant, je découvre ton blog aujourd’hui grâce à cet article sur Besançon.
    On a le même âge, on vient aussi de Besançon, on vit à Paris et on adore voyager !
    Très joli blog et tes descriptions sont bien tournées, bravo !
    On/je te souhaite beaucoup de beaux voyages à vivre !

    • Alex
      10 novembre 2015 at 19 h 45 min

      Salut Matthieu, merci pour ce commentaire.
      Comme quoi le monde est petit 😉 tu étais dans quel lycée ?
      Merci, excellents voyages à vous aussi !!
      Je viens de découvrir votre blog, il est vraiment bien, très beaux articles !
      à bientôt peut-être 😉

    • Matthieu
      10 novembre 2015 at 19 h 57 min

      J’étais à Jules Haag et Laurine à Ledoux. Et toi ?
      Merci pour le compliment !
      Au plaisir de te lire.

    • Alex
      10 novembre 2015 at 20 h 07 min

      Ah cool j’étais à Ledoux également 🙂

  • Reply
    jeje
    10 novembre 2015 at 18 h 49 min

    j’adore votre article et il me ressemble beaucoup …. moi aussi j ‘ai habité Besançon pendant 25 ans et j’y suis né …. aujourd’hui j’habite dans le sus mais ma ville me manque toujours autant et me manquera toujours ….quand j y retourne j’adore me balader en ville et revoir comme vous dite ces endroit qu’on aimais étant enfant et certain magasin existe toujours…. maintenant il y a le tram la grade hall qui y avait place du marche a disparu ….mais cette ville est toujours aussi jolis …. parc micaud , citadelle et bien d’autre lieu encore ….bref fier d’être bisontin

    • Alex
      10 novembre 2015 at 19 h 47 min

      Merci pour ce commentaire. je partage vraiment ce que tu ressens. C’est vraiment en quittant l’endroit d’où l’on vient qu’on se rend compte à quel point on y est attaché !
      Après, la France est un pays magnifique, où qu’on s’installe on trouve des paysages et des villes superbes 😉

  • Reply
    Widad
    10 novembre 2015 at 20 h 04 min

    Superbe article! Étudiante étrangère, j’ai vécu à Besak 4 ans, j’adore cette ville et elle me manque beaucoup… Surtout en la comparant à Paris, ma ville actuelle.
    Besançon est une ville très tendre par ses habitants chaleureux, par ses étroits quartiers, par sa braderie, TOUT, tout est magnifique dans cette ville, malgré le dur climat… Ça me manque beaucoup
    Merci pour cet article et pour tes mots magnifiques

    • Alex
      10 novembre 2015 at 20 h 34 min

      Merci pour ton commentaire et tes mots sur la ville.
      Je suis content que l’article t’ait plu 🙂

  • Reply
    Alexandre
    10 novembre 2015 at 20 h 28 min

    Très belle description pour Besançon. Une ville que je connais depuis 2007 dans laquelle je n’ai jamais vécu. J’aime y venir encore et encore en simple touriste (en attendant de pouvoir y vivre enfin). Tu as très bien cerné l’émotion que suscite la ville de Besançon, elle transpire d’histoire, elle révèle le beau et invite à la déambulation et aux découvertes. On s’y sent bien et contrairement à d’autres villes on se sent rapidement chez soi !

    • Alex
      10 novembre 2015 at 21 h 17 min

      Merci pour ton message Alexandre,
      Je suis content que cette ville te plaise et que tu y reviennes régulièrement 🙂
      Tu es de quelle ville ?

    • Alexandre
      11 novembre 2015 at 9 h 23 min

      Je suis né dans les Alpes-Maritimes et j’y vis encore aujourd’hui. J’ai grandi à Cagnes sur mer et j’habite maintenant au Cannet. Besançon ce n’est pas la porte à côté, mon dernier séjour dans la ville date d’il y a 1 an et demi et elle me manque vraiment, c’est étrange de ressentir ce genre de sentiments pour une ville où l’on n’a finalement pas de souvenirs très anciens, ni d’attaches familiales, ni d’existence réelles en ses lieux si ce ne sont de jolies balades dans la boucle et ses alentours, des images fixes gravées dans des coins de ma tête qui n’évoluent pas et les frustrations de ne pas pouvoir faire grand chose pour sa renommée de là où je me trouve !

    • Alex
      11 novembre 2015 at 10 h 53 min

      Ah oui en effet, ça en fait des kilomètres… mais comme on dit, quand on aime on ne compte pas 😉 Comment as-tu découvert la ville ?
      En tout cas, ça me fait plaisir que cette ville te plaise autant 😉

  • Reply
    mima
    10 novembre 2015 at 21 h 13 min

    Oui ,Besançon est une belle ville ,comme beaucoup d’autres , cette impression de s’y sentir si bien quand la quittée et retrouvée ,n’est-elle pas due aussi aux bons souvenirs de vie,emprunts d’un brin de nostalgie?

    • Alex
      10 novembre 2015 at 21 h 26 min

      Bonsoir Mima, oui, tu as tout à fait raison. Les villes sont chères à nos cœurs car nous y avons des souvenirs et une certaine nostalgie 😉

  • Reply
    Elise
    11 novembre 2015 at 0 h 45 min

    Tres bel article qui fait remonter de nombreux souvenirs d’enfance! J’étais aussi à l’Arsenal et je revois parfaitement la boulangerie où on allait acheter ses bonbons à la pièce! pour sur, je n’échangerai pour rien au monde mon enfance vécue à Besancon! Comme toi, je vis à Paris et je fais toujours le plein de vrai bon fromage histoire d’avoir un peu de franche-comte dans ma valise!

    • Alex
      11 novembre 2015 at 9 h 22 min

      Bonjour Elise, merci pour ton commentaire ! Moi non plus je n”échangerais pas mon enfance à Besançon et à l’Arsenal… et c’est si bon de ramener du comté et de la cancoillotte dans ses valises 😉

  • Reply
    Nicolas
    10 août 2016 at 7 h 32 min

    J’ai beaucoup apprécié ton article et même si je ne connais absolument pas ta ville natale, je m’y suis retrouvé à bien des égards. Cette nostalgie de la ville qui nous a vu grandir et le plaisir intact de la retrouver des années plus tard, comme une rencontre, tu l’as dit, entre deux amies.
    Et puis en plus du coup tu m’as donné envie de visiter Besançon !

    • Alex
      10 août 2016 at 8 h 53 min

      Merci Nicolas, ça me fait super plaisir que ça t’ait donné l’envie de visiter Besançon. Si un jour tu y vas, je veux tes impressions 🙂 Et d’ailleurs, j’y serai peut-être moi-même aussi ^^

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :