Traverser le Tage

0

Parmi les choses à faire à Lisbonne, prendre le Transtejo, un bateau pour traverser le Tage, est une petite virée agréable. Vous arriverez sur l’autre rive d’où vous verrez Lisbonne d’un autre angle. Montez à bord !

fioriture

lisbonne_portugalCa m’a rappelé les vapur, ces bateaux d’Istanbul qu’on prend pour aller d’un côté du Bosphore à l’autre, passer de l’Europe à l’Asie. Dans les deux villes, tous les types de population utilisent ces bateaux : des familles, des personnes seules, des amis se rendant à Lisbonne pour une virée shopping, des touristes, des hommes et des femmes rentrant à la maison après une journée de travail… Il y a de la vie. C’est toujours intrigant et voir tous ces destins rassemblés, l’espace d’un instant, juste pour le temps d’une traversée…

Je vous entends d’ici : « de l’autre côté, y’a quoi à voir ?« . Pas de monument touristique ou de magnifique abbaye du 15ème siècle, non. Toutefois, il y a un joli point de vue sur Lisbonne et des petits restaurants qui préparent de délicieux plats de poisson. La traversée dure une vingtaine de minutes.

Traverser le Tage
On fait un tour de bateau ?

Depuis Lisbonne, plusieurs bateaux se rendent de l’autre côté, il y a même plusieurs embarcadère : Praça do Comercio, Cais do Sodré… Pour Cacilhas, la destination que j’avais choisie, le départ se faisait de Cais do Sodré. C’est un petit village sympathique, un petit village de pêcheurs.

Pour ceux qui veulent se rendre au Cristo Re, la statue du Christ visible depuis Lisbonne (une sorte de Corcovado mais en plus petit), il faut se rendre à Cacilhas puis prendre le bus 101 en direction de Cristo Re. En grimpant les marches jusqu’au sommet, vous aurez un magnifique panorama sur le Tage et Lisbonne. Bien sûr, quand j’y suis allé, il était fermé pour maintenance…

Maintenant, parlons gros chiffres…

– l’aller/retour Cais do Sodré-Cacilhas en bateau coûte 2,90€
– l’aller/retour Cacilhas-Cristo Re en bus coûte 1,90€
– accéder au sommet du Cristo Re coûte 4€

.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire