Ça te tente un weekend à Marseille ?
Impossible de ne pas craquer pour cette ville, même quand, comme moi,
on part avec les pires a priori du monde !
J’ai mis de l’eau dans mon vin, j’ai retourné ma veste…
Je pourrais le dire de centaines de manières différentes mais le fait est là,
j’ai adoré Marseille !

fioriture

Marseille, c’est un peu cinquante nuances de bleu. La ville est chaleureuse, un brin charmeuse, résolument méditerranéenne, bordée par une mer mythique aux divines teintes de bleu. Le problème c’est que quand on ne sait rien de tout ça, on a une fâcheuse tendance à se faire une idée préconçue et totalement fausse de cette ville. Et honnêtement, j’avais des tonnes d’a priori. Je me doutais bien qu’ils étaient faux et qu’il fallait dare-dare que j’aille sur place me faire ma propre idée. Et il y en avait du boulot. Pour te prouver l’ampleur des dégâts, voici quelques bribes de ce que je pensais de Marseille : je m’imaginais une ville peu hospitalière (si tu n’es pas du sud et a fortiori quand tu viens de Paris), des habitants nerveux qui, comme dirait mon père ont la tête près du bonnet, une ville dangereuse, des supporters de l’OM partout, des kékés de téléréalité à tous les coins de rue (merci à l’émission Les Marseillais) et j’avais peur de surprendre Roland et Mirta sirotant un pastis en regardant une partie de pétanque.
.

Alors je suis allé à Marseille parce que, malgré tous ces fichus préjugés à la con, je me sentais irrémédiablement attiré par cette ville. Marseille, c’est l’appel du sud, la capitale de la méditerranée, la reine de la Provence. Marseille, c’est un formidable métissage de cultures et de sourires, c’est une ville qui vit à 100% et, si son caractère est impulsif, c’est qu’elle traverse intensément chaque moment de la journée. Alors, au fond de moi, je le savais, Marseille était bien différente des idées que je me faisais à son sujet et je suis ravi d’avoir enfin découvert la vraie Marseille. Et c’est cette ville-là dont je vais te parler dans cet article, celle qu’il faut à tout prix visiter car c’est une des villes les plus emblématiques de notre pays et que la France, sans Marseille, ben c’est plus vraiment la France !

Alors, toi et moi, on va se promener dans quelques rues, flâner dans certaines boutiques, on va aller se détendre et profiter de l’eau turquoise complètement enivrante de la calanque de Sormiou, la plus proche de Marseille et on va aimer Marseille, comme elle le mérite ! Allez, je t’emmène passer le weekend à Marseille !

.

.

.

FONDRE POUR MARSEILLE,
MODE D’EMPLOI

.

Quand on arrive à Marseille, instinctivement, nos pas nous portent vert le port. C’est le point névralgique de cette ville, celui qui fait battre son cœur, là où tout le monde finit par se retrouver. Et ça se comprend, le port de Marseille est magique : de jolies façades légèrement colorée bordent un petit port charmant, le bleu de l’eau et du ciel apaise l’esprit et la vue est magnifique sur Notre-Dame de la Garde.

.

.

.

MARSEILLE, C’EST AUSSI
UNE MAGNIFIQUE PROMENADE ENTRE LES CULTURES,
TEL UN PONT QUI ENJAMBERAIT LA MÉDITERRANÉE !

.

.

Le Mucem (Musée des Civilisations et de la Méditerranée) est un musée admirable, un lieu en l’honneur de la Méditerranée, de ses histoires, ses légendes et ses peuples qui invite au voyage, car c’est un fait, Marseille est résolument tournée vers la mer ! Si tu veux profiter de la terrasse avec vue sur la mer, tu peux entrer gratuitement dans le musée puis monter aux derniers étages. De là-haut part également une jolie promenade en hauteur qui offre de jolies vues sur le port.

.

.

MARSEILLE,
C’EST UN FESTIVAL DE COULEURS

.

.

Je n’ai opposé aucune résistance. Je me suis laissé charmer par Marseille, par son énergie, ses couleurs et ses saveurs. J’ai été conquis par ses rues et son ambiance. Je n’ai vu qu’une partie infime de la ville et je sais qu’elle mériterait bien des visites pour la découvrir davantage. J’ai aimé Marseille et j’ai déjà hâte d’y retourner ! En fait, Marseille est une ville qui ne laisse pas indifférent, soit tu l’aimes, soit tu la détestes, mais l’entre-deux est rarement possible.

.

.

.

OÙ MANGER À MARSEILLE ?

Brasserie Les Fenêtres.
C’est une brasserie gastronomique donc un peu onéreuse mais le cadre est vraiment super, calme et jouit d’une belle vue sur Notre-Dame de la Gare. Une très bonne cuisine !
1, place Daviel – 13002 Marseille.

Lebanese Kitchen.
Une bonne adresse pour manger de bons mezzés. Accueil chaleureux.
2, rue Albert Chabanon – 13006 Marseille.

Chez Fonfon.
Très bonne adresse pour déguster une bouillabaisse, avec vue sur le port du Vallon des Auffes.
140 Rue du Vallon des Auffes – 13007 Marseille.

QUELQUES BOUTIQUES

Les Baux Provençaux.
Une adorable boutique pour déniche le plein de produits locaux qui sentent bon la Provence : Pastis, herbes, linges, déco…
2 Place Gabriel Péri – 13001 Marseille.

Marseille in the Box.
Des boîtes stylées, de bons produits locaux. Mettez Marseille dans votre boîte !
13 Rue Reine Elisabeth  – 13001 Marseille.

Oliviers & Co.
Un super choix d’huiles d’olive (nature ou aromatisées), une belle épicerie fine où tout donne envie de dépenser.
14 Rue Henri Fiocca – 13001 Marseille.

Père Blaize.
Vous aimez les herbes et les épices ? Courez dans cette herboristerie incroyable. Un coup de cœur !
4-6 Rue Meolan et du Père Blaize – 13001 Marseille.

Savonnerie de la Licorne.
Acheter du savon de Marseille à Marseille, vous trouvez ça cliché ? Franchement, il faut pas se priver. Boutique avec plein de savons et senteurs.
26 Quai de Rive Neuve, 13007 Marseille.

.

.

.

.

LE QUARTIER DU PANIER

.

Le vieux quartier du Panier, c’est un des emblèmes de la ville. C’est tout le charme d’un petit quartier provençal, avec des ruelles étroites et calmes, des maisons colorées, des fenêtres et des entrées fleuries… le tout en plein cœur de Marseille. À deux pas du port, dès qu’on pénètre dans une ruelle du Panier, on est tout de suite hors de la ville. Je trouve que c’est un des quartiers les plus pittoresques et les plus agréables de la ville.

.

.

.

LE PANIER, C’EST TOUT LE CHARME
D’UN VILLAGE PROVENÇAL
EN PLEIN CENTRE-VILLE !

.

.

.

NOTRE-DAME DE LA GARDE

.

Si Marseille était une reine, Notre-Dame de la Garde serait sa couronne. Perchée au-dessus d’une colline, la basilique domine la ville et offre un panorama sublime sur le vieux port, la mer et le maillage des rues et des immeubles de la ville.

.

.

.

.

Outre sa magnifique vue sur la ville, j’ai été ébahi par l’intérieur. J’adore ce style architectural, à la fois occidental et oriental. De style romano-byzantin, elle est à l’image de Marseille, un croisement de civilisations et de cultures. Le mieux pour y accéder, c’est d’y venir à pied car monter à La Bonne Mère, c’est presque un pèlerinage et ça se mérite. D’autant que c’est l’occasion de passer dans des petites rues agréables.

.

.

.

.

LA CALANQUE DE SORMIOU

.

Accessible en bus depuis le rond-point du Prado, la calanque de Sormiou est probablement la calanque la plus facilement accessible depuis Marseille. Bon, “facilement accessible” est à prendre avec précaution. Quand tu descendras du bus, il te faudra marcher au moins trente à quarante minutes avant de te retrouver les pieds dans l’eau.

Mais sinon, ça en vaut franchement la peine,
c’est juste magnifique !

.

.

.

.

On a vraiment eu beaucoup de chance : peu de monde et un beau soleil. C’était vraiment parfait pour s’éloigner un peu de la ville et profiter du calme et surtout de la vue ! Les calanques, ça m’a toujours fait rêver. Je suis fan de cette roche qui s’avance dans l’eau turquoise de la mer, ces points de vue à couper le souffle, c’est tout simplement magique.

Pensant que la vue devait être plus belle d’en haut, on a décidé d’aller voir la calanque d’en haut. Alors on a grimpé, puis grimpé encore, on a suivi un groupe de retraités bien plus en forme que nous mais on les a laissé poursuivre leur chemin. La vue d’en haut était superbe et valait la peine !

Pour aller à la calanque de Sormiou :
Sur le rond point du Prado, prendre le bus 23,
descendre à La Cayolle.

.

.

Pas mal, tu trouves pas ?

.

.

.

UN DERNIER REGARD SUR MARSEILLE
…AVANT DE PARTIR

Boucler les valises,
s’assurer de ne rien avoir oublié,
puis retourner au vieux port pour revoir Marseille,
une dernière fois avant de se coucher,
avant de partir.

.

.

La promenade se termine ici,
sur un coucher de soleil et un pêcheur devant Notre-Dame de la Garde.

.

Lors de ma prochaine visite,
tu as des endroits à me conseiller ?

Donne-moi tes impressions en commentaires 😉

.

 

10 COMMENTAIRES

    • Merci pour ton commentaire.
      Parfois, on n’aime pas les villes au premier abord, il faut une deuxième ou une énième visite pour apprendre à apprécier certains lieux 🙂

  1. Je découvre ton blog grâce à Tania et je dois dire que je suis vraiment contente de tomber sur ce bel article. Voir des images magnifiques de mon chez moi étant à plus de 7000 km de là, ça fait chaud au cœur. Ravie que tu aies changé d’avis sur Marseille 😉

    Vanessa

    • Merci Vanessa pour ton gentil commentaire. C’est vrai que ça doit te manquer 🙂 en tout cas je suis ravi que l’article t’ait plu 🙂

  2. Oh, comme tes photos sont belles et rendent vraiment hommage à Marseille 😉 Il parait que depuis quelques années, la ville s’est beaucoup améliorer (même si franchement, pour y vivre depuis quelques mois … je suis toujours aussi désespérée devant l’incivilité qu’il y règnent…). Ton introduction sur la ville est très juste, même si, avec un peu de recul, et malgré les apparences, on se mélange très peu à Marseille, les quartiers et leurs ambiances sont très cloisonnés…

    • Je me dis bien que ça ne peut pas être aussi rose mais ça me plaisait de le croire, ne serait-ce qu’un instant 🙂
      Merci pour ton commentaire, ça me fait très plaisir 🙂

    • Je suis sûr que la ville te plaira, c’est très joli et très sympa. On pourra en discuter au WAT car j’irai aussi ^^
      Merci pour ton commentaire 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)