France

Impressions de Troyes

 

IL Y A DES ENDROITS, ON SAIT QU’ILS SONT BEAUX,
IL  Y EN A D’AUTRES, ON IGNORE LEUR EXISTENCE.
ET IL Y  A CEUX DONT ON SE FAIT DES IDÉES COMPLÈTEMENT FAUSSES.
POUR MOI, TROYES FAIT PARTIE DE CETTE DERNIÈRE CATÉGORIE.
J’AI DÉCOUVERT TROYES ET J’AI TOTALEMENT CRAQUÉ, ET VOUS ?

fioriture

Honnêtement, que savez-vous de Troyes ? Depuis que je suis petit, quand on évoque la ville de Troyes, c’est pas pour vanter l’attrait touristique de la ville, non, c’est juste pour dire qu’on va aux “magasins d’usines” . Du coup, pour moi, dans mon imaginaire de petit garçon, je me figurais Troyes comme un centre commercial à ciel ouvert, des usines en plein centre ville, et du béton partout. Là-dessus, il y a toujours quelqu’un qui rajoutait “oh, et on en profitera pour manger de l’andouillette” . Du coup, là, on m’achevait. Pour moi, c’était un fait et c’était définitif : je n’irais jamais à Troyes car cette ville est une grosse usine où on achète des vêtements et des andouillettes qui piquent le nez. Vous savez comment c’est quand on est gamin, on en fait toujours des tonnes !

Amis de Troyes, pardonnez-moi ces années d’ignorance et d’a priori sur votre ville, cette ville qui pour moi rimait jusqu’à décembre dernier avec saucisse qui pue et vêtements au rabais ! Je peux vous l’avouer maintenant, Troyes m’a complètement retourné la tête !

Le grand instigateur de cette découverte est mon père (toujours dans les bons coups, lui). En décembre dernier, il était en mission professionnelle à Troyes et je devais le retrouver pour ensuite rentrer ensemble en Franche-Comté pour les fêtes de fin d’années. Je me suis arrangé pour avoir une ou deux heures pour flâner dans le centre ville et voir à quoi ressemble cette ville. Mais quelle merveilleuse idée ! Je n’ai passé ici que quelques heures, mais ces quelques heures ont tout changé !

En fait, je crois que Troyes, de toutes mes découvertes en France, est la ville où j’ai pris la plus grosse claque ! Je m’attendais à tout sauf à une ville aussi bien conservée, mélangeant les époques, et au vieux centre médiéval aussi beau !

Voilà donc résumées les deux heures que j’ai passées à sillonner et arpenter le vieux centre de Troyes, à m’émerveiller dans ses ruelles et ses passages, à m’arrêter toutes les trente secondes pour photographier tout et rien car c’est bien simple, tout est beau ! Je vous emmène dans une véritable exploration urbaine à la découverte d’une ville à mon goût sous-estimée.

.

JE TROUVE TROYES
TOTALEMENT SOUS-ESTIMÉE

.

.

.

.

.

PROMENADE DANS LES RUES MÉDIÉVALES

Après avoir traîné mon sac à dos sur la rue de la République en sortant de la gare, j’arrive place de l’hôtel de ville. Sobre, propre et beau, il trône majestueusement sur la place élégamment accompagné de vieilles maisons à colombages. En quelques pas, je passe d’une époque à l’autre, un pied dans l’ère haussmannienne, un pied au Moyen-Âge !

Je repense soudain à mes a priori d’enfance, c’est fou comme l’imaginaire se construit. Mon idée sur Troyes était basée sur quelques menus détails. En fait, tout, ça, je le sais, c’est la faute de l’andouillette ! J’aurais aimé l’andouillette, je serais venu à Troyes bien plus tôt 🙂

J’adore l’harmonie des places et des rues, des maisons et des passages. J’aime l’esthétique des vieilles ruelles qui débouchent sur une jolie maison. C’est photogénique, c’est beau, Troyes est un terrain de jeu admirable pour les photographes !

.

.

.

.

.

Vous avez-vu ?
Même les fenêtres en bois ont des finitions originales !
J’adore ces visages ornant les murs et les pans de bois.
Sont-ils censés protéger la maison des mauvais esprits comme les gargouilles ?
Sont-ils les yeux de la maison qui observe les passants ?

.

.

.

.

TROYES,
EN BONNE MARIEUSE,
UNIT LES ÉPOQUES ET LES STYLES

En plus d’être photogénique, cette ville est un super décor de cinéma, on pourrait y tourner une série. En battant les pavés, mon imagination est titillée ! Je me surprends à voir là une taverne, ici un coin malfamé ou un passage secret. Les pierres ont dû entendre les complots contre le roi, le secrets d’amoureux cachés, les bagarres d’ivrognes…

Un jour, j’ai vu sur Facebook une vidéo de reconstitution de l’île de la Cité à Paris à l’époque médiévale. Les ruelles étaient étroites et les maisons étaient toutes à colombage et collées les unes aux autres, il semblerait que ce soit l’architecture la plus répandue à l’époque. En voyant ces images, je me disais que ça devait être beau et que notre bon Haussmann aurait peut-être pu garder au moins une ou deux rues comme ça.

Et là, alors que je me promène à Troyes, j’arrive plus facilement à me rendre compte de ce qu’avait été Paris au Moyen-Âge. Je regarde ces rues, ces bâtiments, ces cours cachées et ces passages étroits et j’ai l’impression de faire un bond dans le temps.

.

.

.

.

.

LA CATHÉDRALE DE TROYES

La cathédrale Saint-Paul Saint-Pierre de Troyes est un monument emblématique de la ville. Séparée du vieux centre ville par le canal du Trévois, elle sublime la ville avec son architecture gothique, comme d’ailleurs de nombreuses autres églises du centre.
.

.

.

.

Savinien, évêque de Sens au IIIe siècle de notre ère, fit envoyer à Troyes deux émissaires, Saint Potentien et Saint Sérotin, afin qu’ils christianisent la ville. Ils s’installèrent dans une petite maison où ils établirent un premier lieu de culte. La cathédrale, dont la construction commença dès 1208, se situerait à l’endroit même où se trouvait cette maison.

Les fouilles archéologiques attestent la présence d’une villa gallo-romaine sous le chœur de la cathédrale.

.

.

.

.

.

.

UN PETIT CREUX ?

Je vous conseille le restaurant Tout Simplement, situé à quelques pas de la mairie. Une cuisine savoureuse, à la fois originale et traditionnelle. En fait, tout était bon, de l’entrée jusqu’au dessert.
29 Place Alexandre Israël, 10000 Troyes.

.

.

.

.

.
Ma découverte de Troyes s’arrête devant ces vieilles maisons un peu bancales.
J’ai vraiment adoré cette ville, son ambiance, son patrimoine,
et je ne peux que vous conseiller d’aller la découvrir à votre tour !

.

Et vous, Troyes, vous l’imaginiez comment ?
Laissez-moi un petit commentaire ou partagez cet article s’il vous a plu 😉
Merci et à bientôt !

You Might Also Like...

9 Comments

  • Reply
    Itinera Magica
    6 avril 2017 at 0 h 11 min

    Ah qu’il est cool cet article ! Un régal ! j’ai adoré, tes a priori puis le choc médiéval, la beauté de cette ville, la référence au Paris médiéval, les colombages, le ciel bleu, ton enthousiasme… Je ne savais RIEN de Troyes et maintenant j’ai envie d’y aller. Merci pour la super découverte !

    • Alex
      6 avril 2017 at 8 h 26 min

      Merci à pour ces mots toujours encourageants 🙂
      C’est en effet une belle découverte et ça me donne davantage envie de partir dans des villes dont on ne sait en fait pas grand chose.

  • Reply
    mael
    10 avril 2017 at 13 h 59 min

    Intéressant et bien raconté ! Oui, si on ne connait pas (et je ne connais pas), cette ville ne fait pas rêver ! J’irai y faire un tour à l’occasion 😉

    • Alex
      11 avril 2017 at 21 h 13 min

      Merci Maël, c’était une chouette découverte 🙂

  • Reply
    stephen (@stephenaarn14)
    18 novembre 2017 at 10 h 39 min

    Je vois que tu as visité ma ville récemment Caen, si tu aimes les colombages va voir Rouen en Normandie toujours, cette ville possède le plus grand nombre de maisons à colombages d’Europe (plus de 2000) et possède un patrimoine religieux extraordinaire

    • Alex
      18 novembre 2017 at 10 h 44 min

      Merci Stephen pour ton commentaire
      En effet j’aime beaucoup les colombages et Rouen est une ville que j’aimerais beaucoup visiter 🙂 Bientôt peut-être ^^

  • Reply
    jacquinot
    12 janvier 2018 at 18 h 17 min

    Oui sauf que ce troyes là date de cinq ans et j’ai appris d’un maitre en patrimoine :

    Troyes vient de truie (troyas ou troiias) (vers 500ap jc), certaines décos sont récentes, d’autre juste réparées, idem des pavés. Troyes c’était la deuxième ville de la corruption et de la prostitution en 1900.
    Tout a été bâtît par des riches ou évêques, par le sang pour le sang, Tricasse : c’était les proues des éclusiers du rhone et ses fortifications.
    Bon je vous rassure nous avons par habitude un passé “guerrier” par le nord “colon”, car c’est trop tard maintenant, on a “gagné” et le monde est foutu :
    Cependant soyez heureux, sauf si vous avez un gosse… Mais méfiez vous par pitié de ce qu’on vous dit ; je le promets.

  • Reply
    laurent clement
    30 janvier 2018 at 12 h 25 min

    faut savoir que le plus beau trésor de troyes est la CREATION DE L ORDRE DES TEMPLIERS!

  • Reply
    Mergill
    22 février 2018 at 14 h 09 min

    👍👍 très bel article . contente que vs ayez pu arpenter qlqs rues.et y faire ces découvertes Alex . Troyes !??!?? Ma ville ma folie !!

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :