Où apprendre le turc à Istanbul ?

0

Imaginez… commander un thé à la turque… faire son shopping au Grand Bazar en version originale… acheter des épices et des baklavas au marché égyptien comme un Turc… lire les journaux en traversant le Bosphore… C’est pas mal non ? Si ça vous tente, alors vous devriez apprendre le turc !

fioriture

Aller à IstanbulPeut-être envisagez vous de vous installer en Turquie, pour une durée plus ou moins déterminée… À vrai dire, la Turquie attire de plus en plus les expats européens notamment français. Ce n’est pas le pays tout entier qui accueille le plus d’expatriés, il s’agit principalement d’Istanbul et d’Ankara, puis Izmir et Antalya.

Ou peut-être avez-vous juste l’envie de vous installer quelque temps en Turquie, juste le temps de découvrir le pays et sa culture avant de voguer vers d’autres horizons. Dans tous les cas, vous prévoyez peut-être d’apprendre les rudiments de la langue turque (et vous avez bien raison).
.

POURQUOI APPRENDRE LE TURC ?

Pour communiquer avec les Turcs et leur faire plaisir. Ça parait peut-être bête mais parlez quelques mots de turc et le regard de votre interlocuteur s’illuminera. Vous ne serez plus un simple touriste mais un ami. Et avoir un ami turc, c’est super !

Mais là, il faudra passer à l’étape supérieure, quelques mots n’y suffiront plus. Les Turcs adorent parler, bavarder et rire. Si vous passez une soirée entre amis en Turquie, attendez-vous à ce qu’à un moment ou à un autre, on se tourne vers vous et on vous dise « anlat sana » (grosso modo, à ton tour de parler). Là, eh bien là mon ami, il va falloir dire quelque chose.

un thé à istanbul

La première fois que ça m’est arrivé, il y a eu un gros blanc. J’entendais un voix dans ma tête qui résonnait : « dis quelque chose, allez, dis quelque chose, n’importe quoi« . Tant bien que mal, j’ai commencé à raconter ma journée au travail. Une catastrophe, je n’alignais pas deux mots. Puis j’ai commencé à mélanger le turc, le français et l’anglais et là, miracle, j’arrivais à finir mes phrases. J’avais perdu mes interlocuteurs en cours de route, ébahis, mais au moins, j’avais raconté quelque chose ! Vu que personne ne répondait, j’ai lancé un timide Yaşasın Türkiye (Vive la Turquie) et hop, c’est reparti, mes camarades étaient heureux, on a ri et commandé du thé. Et en Turquie, tant que le thé coule à flot, les conversations sont inépuisables !

ET SI ON PARLAIT TURC ?

Bon, je ne vais pas vous raconter d’autres épisodes (professionnels ou personnels) où mes premiers pas avec la langue turque étaient parsemés d’embûches, mais je vais vous donner des conseils pour apprendre le turc lors de votre séjour à Istanbul.

Etant donné que je devais rester plusieurs mois en stage et que de nombreux collègues ne parlaient pas anglais, j’ai vite cherché un moyen d’apprendre la langue.
.

APPRENDRE LE TURC AVEC UN PROFESSEUR PARTICULIER.

Et si on parlait turc ?

Une bonne option pourrait être de trouver une personne proposant des cours de turc à domicile ou dans un café… Il s’agit généralement soit d’étudiants souhaitant arrondir leurs fins de mois, soit des professeurs qui font quelques extras.

Le point positif : vous avez un professeur rien que pour vous et qui va à votre rythme. D’autant que cette personne peut rapidement vous inviter à l’accompagner voir d’autres amis ou à manger chez elle avec sa famille… Vous aurez donc tout le loisir de mettre en pratique vos connaissances et d’apprendre les mécanismes de la langues. Votre pratique du turc sera donc plus fréquente et plus aisée et vous aurez l’occasion de découvrir la Turquie, la vraie, en vivant (presque) comme un Turc au milieu des Turcs.

Le point négatif : à moins d’être très organisé, il n’y a malheureusement dans ces cas-là pas de supports pour les cours (manuels scolaires) ni de programme précis.

Pour trouver des professeurs particuliers, ça marche généralement par le bouche à oreille ou par le biais de petites annonces.
.

APPRENDRE LE TURC EN INSTITUT

cours de langue

C’est l’option que j’ai choisie. Etant donné qu’il me fallait commencer les cours le plus rapidement possible, je ne pouvais pas me permettre de perdre du temps en attendant de trouver un professeur. C’est un camarade marocain partageant ma chambre dans le logement étudiant où j’habitais qui m’a conseillé l’école Dilmer (contraction de dil merkezi : centre de langue).

Située à cinq minutes à pied de la place Taksim, l’institut Dilmer est spécialisé dans l’enseignement des langues (Turc mais aussi Français, Russe, Arabe, Chinois, Espagnol…). Présentez-vous à l’accueil et on vous fera passer un test pour évaluer votre niveau et vous serez inscrit dans un cours selon les places. À savoir, l’enseignement se fait uniquement en turc et se fait par formations de 1 à 2 mois renouvelables.

Sur une semaine, j’avais 9 heures de cours réparties en 3 heures sur 3 jours (lundi-mercredi-vendredi). Franchement, je pensais ne pas beaucoup évoluer mais le professeur variait les méthodes et nous faisait beaucoup parler. Au bout de deux mois de formation, j’avais déjà un bon niveau de turc et je pouvais assurer une conversation basique avec n’importe qui.

Je sais qu’il existe d’autres centres linguistiques (notamment Tomer) mais pour avoir essayé, je vous conseille vivement l’école Dilmer ! En plus le personnel est vraiment sympathique et des sorties sont parfois organisées. Vos camarades de cours (10 maximum) seront généralement des étudiants Erasmus.

Informations pratiques :
Site internethttp://www.dilmer.com/en/turkish-course/
Adresse : İnönü Cad. Prof. Tarık Zafer Tunaya Sok. No:16
34437 Taksim – İstanbul / Türkiye
Emaildilmer@dilmer.com
Quel budget : session de deux mois, 9 heures par semaine (72 heures) : 288 €

Information importante : à la fin de la session vous passez un examen pour valider votre niveau. Cet examen est reconnu par le Ministère de l’Education Turc et les niveaux sont les niveaux internationaux.
.

APPRENDRE LE TURC, QU’EST-CE QUE ÇA M’A APPORTÉ ?

apprendre le turc, oui

Dans le domaine professionnel, ça m’a quand même donné un sacré coup de pouce pendant mon stage. Communication facilitée = meilleures relations avec ses collègues = travail de meilleure qualité 🙂

Mais là où ça m’a apporté le plus, c’est dans le domaine personnel. Ne serait-ce que pour ma culture personnelle. Apprendre une langue comme le turc, c’est s’ouvrir sur un univers culturel totalement différent de ce que je connaissais jusqu’alors. C’est de surcroît une langue vraiment intéressante tant dans sa sonorité, sa construction grammaticale et son histoire.

Et sinon, ça m’a apporté beaucoup car ça a augmenté mon sentiment d’attachement à la Turquie. Humainement, ça m’a permis de découvrir davantage le peuple turc, sa gentillesse, sa spontanéité, sa générosité, son humour (les Turcs sont très drôles). Pendant ces quelques mois, je me suis senti comme à la maison et ça a renforcé mon amour pour ce pays et à le considérer, encore aujourd’hui, comme mon deuxième pays.

 fioritureEt vous, quand vous partez dans un pays, vous en apprenez la langue pour vivre votre voyage de manière plus particulière ?

Si cet article vous a plu, merci de le partager et de le commenter 🙂

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire