Port-Royal des Champs et le chemin Jean Racine

34
Pour ce rendez-vous hebdomadaire #EnFranceAussi,
je te propose de partir dans les Yvelines, admirer les vestiges d’un vieux château
et les ruines d’une abbaye détruite sur ordre de notre bon Roi Soleil. Et ci-dessous je te dis pourquoi !
Allons voir ça de plus près en empruntant le chemin Jean Racine.
Ca t’intrigue tout ça, non ?

fioriture

.

.
smallmap-chevreuseUn petit tour dans la campagne francilienne, voilà ce que je te propose aujourd’hui. Déjà il faut aller tout au bout du RER B, le terminus : Saint-Rémy-les-Chevreuse. Et là, quand tu sors, c’est déjà la campagne. La campagne aux portes de Paris, au bout de la ligne de RER la plus empruntée. Pour info, d’après certaines statistiques, il y a plus de personnes empruntant chaque jour le RER B que de personnes circulant sur le réseau TGV de France ! Incroyable ! D’autant plus incroyable est de voir qu’au bout de cette même ligne surpeuplée se trouve : la campagne, les champs, les vaches, les forêts ! Une heure de Paris et le paysage a bien changé.

De la gare, on prend un chemin piéton qui longe les prés, puis un petit sentier qui suit l’Yvette, cette rivière surprenante qui arrose la vallée, et on arrive à Chevreuse, son vieux centre et son château médiéval. Aujourd’hui, on va faire une grande promenade pour voir les ruines d’une abbaye à l’histoire riche et passionnante !

.

LE CHÂTEAU DE LA MADELEINE

.

.
Sur sa colline, le Château de la Madeleine veille. Il veille sur la vallée de Chevreuse et sur la ville du même nom, et ce depuis 1090 – vieux mais pourtant très bien conservé ! Son nom lui vient d’une chapelle (aujourd’hui détruite), construite dans son enceinte et dédiée à Sainte-Madeleine, nom qui finira par désigner le château tout entier. Il a gardé en partie son allure médiévale, malgré des restaurations datant du XVIIIe siècle au cours desquelles on a tronqué le donjon d’un étage (qui menaçait de s’effondrer) et on lui a donné un toit à double pente. Il a longtemps été la résidence des ducs de Chevreuse.
.

chateau-madeleine

chevreuse-6

chevreuse-3

.

.
Depuis les remparts, le panorama est absolument magnifique sur Chevreuse et la vallée de l’Yvette, on voit à perte de vue les forêts d’où émergent les clochers. Une bien belle vue avant d’entreprendre une petite randonnée à travers les bois et les champs pour se rendre à l’Abbaye de Port-Royal des Champs.

.

LE CHEMIN JEAN RACINE

.
Mais pour y arriver, il faut d’abord se lancer dans une jolie promenade au milieu des champs et des bois connue sous le nom de Chemin Jean Racine. Très tôt orphelin, Jean Racine est élevé aux “Petites Ecoles” tenues par les Solitaires, une communauté du monastère. Quand, en 1661, Jean Racine est chargé d’entreprendre des travaux de rénovation au Château de la Madeleine, qui appartient à son cousin, il se rend quotidiennement à l’abbaye de Port-Royal pour laquelle il a gardé des liens forts. C’est ce sentier qu’il arpentait chaque jour qui est aujourd’hui appelé Chemin Jean Racine.

.
Le chemin début donc au château. Il faut d’abord longer la route, elle t’emmènera en foret et au bout d’un moment tu te demanderas si t’as pas manqué un truc, genre un panneau et le début du sentier. Un moment de doute est susceptible de t’envahir si, comme moi, tu pensais que le chemin jean racine commençait à quelques mètres du chateau. mais pas de panique, continue à longer la route et, sur ta droite, tu verras le début du sentier. Compte environ une dizaine de minutes entre le chateau et le début du sentier en forêt. Ensuite, c’est un sentier agréable, au calme, sur un petit chemin bien balisé, parfois ponctué de poésies de Jean Racine.

Pour info, le sentier n’est pas une boucle, il faut donc emprunter le même chemin pour revenir sur Chevreuse.
Compter environ 1h30-2h pour atteindre Port-Royal des Champs.

.

PORT-ROYAL DES CHAMPS

port-royal-des-champs-15

port-royal-des-champs-13

port-royal-des-champs-14

.
Il ne reste que peu de choses de cette monastère fondé en 1204. Théâtre d’une vie religieuse et intellectuelle, politique et spirituelle intense du XIIIè jusqu’au XVIIIè siècle, période de sa destruction, le monastère est occupé par les Solitaires, une communauté issue de familles nobles et bourgeoises, attirés par une vie d’ascèse, qui partagent leur vie entre religion, travaux de la terre et vie intellectuelle. Ils fondent les Petites Ecoles, un lieu d’excellence intellectuelle qui accueille une trentaine d’élèves (dont Jean Racine). L’excellence est dûe à la qualité intellectuelle des professeurs mais aussi aux expérimentations pédagogiques : l’enseignement se fait sous une nouvelle forme, en langue française en non plus en latin, un élément totalement novateur voire révolutionnaire pour l’époque.  Parmi les illustres professeurs, on peut nommer Blaise Pascal qui a écrit une méthode novatrice pour l’apprentissage de la lecture aux enfants.
.

.
Parmi les ruines, on trouve notamment quelques vestiges des bâtiments, un superbe pigeonnier et une chappelle, ajoutée au XIXè siècle à l’emplacement du choeur de l’église abbatiale. Dans la partie basse se trouvait l’abbaye (où vivaient les nonnes), dans la partie haute, au dessus d’une colline, se trouve le site des Granges, où séjournaient les Solitaires et les élèves. C’est également là qu’on cultivait la terre, en témoignent le verge, les vignes et les jardins de plantes médicinales, où on gardait les animaux et où on conservait les récoltes. Ces deux parties sont reliées par une centaine de marches qu’empruntaient quotidiennement les Solitaires pour se rendre à la prière quotidienne à l’abbaye. Le château a été construite au XIXè siècle.

port-royal-des-champs
Gravure représentant l’Abbaye de Port-Royal des Champs en ses temps de gloire !
port-royal-des-champs-4
Le nouveau château sur le site des Granges

port-royal-des-champs-3

port-royal-des-champs-2

Mais pourquoi l’abbaye
a-t-elle été détruite ?

.
Les nouvelles méthodes pédagogiques mises en oeuvre par les Solitaires ne plaisaient déjà guère. Les Jésuites, qui enseignaient en Latin, langue de la lithurgie, voyaient d’un bien mauvais oeil la mise en place d’un enseignement en Français, langue du peuple. Ils tentèrent à plusieurs reprises de faire fermer l’abbaye. Mais Port-Royal était également devenu un haut lieu de la contestation politique et religieuse face à l’absolutisme royal.

Jean Duvergier de Hauranne, abbé de Saint-Cyran, est un prêtre catholique français qui, au cours de ses études chez les Jésuites, rencontre un certain Cornélius Jansen. Dès lors, les deux amis ne se quittent plus et s’accordent dans leur vision d’une religion usurpée par les richesses et les privilèges. Ils se croient investis d’une mission par Dieu, celle de réformer l’Eglise.
.

.
De retour à Paris, celui qu’on appelle Saint-Cyran entretient des relations avec l’abbaye de Port-Royal où il devient “directeur de conscience” des religieuses et des Solitaires. Port-Royal, sous son influence, devient le centre spirituel du jansénisme, cette nouvelle doctrine qui prône un retour à l’austérité pour se rapprocher de Dieu.

Avec l’arrestation en 1638 de Saint-Cyran, l’abbaye devient suspecte aux yeux de Louis XIV de diffuser cette nouvelle pensée religieuse qui s’oppose également à l’absolutisme royal. Peu à peu, les religieuses seront dispersées, les Solitaires seront chassés et, sur ordre de Louis XIV, l’abbaye sera détruite et rasée en 1712.

port-royal-des-champs-9

.

.
Une histoire incroyable pour ce lieu si reculé, que la marquise de Sévigné qualifiait d’affreux désert en raison de son isolement. Sur la partie haute, sur le site des Granges, on a reconstitué les jardins d’après les plans et informations qu’on avait. Sur le côteau qui descend à l’abbaye, les vignes ont été replantées, les vergers fournissent nombre de fruits (notamment des variétés anciennes de pommes et de poires) et les jardins médicinaux regorgent de plantes en tout genre. Tout est fait pour rendre au site une ambiance proche du lieu d’antan. Il ne manquerait que l’abbaye, pourtant si magnifique d’après les esquisses de l’époque, pour que la reconstitution soit totale.
.

port-royal-des-champs-5

.

.
Il reste bien quelques animaux (trois chèvres, un âne et des canards) en semi-liberté dans la partie basse. Ca donne au lieu un air bucolique qui rajoute au charme du lieu. Si tu en as l’occasion, tu peux te rendre à l’église de Magny-les-Hameaux, la commune voisine, pour y admirer une partie du mobilier de l’abbaye, recueilli après la destruction.

Il est temps de reprendre le chemin Racine
et de retourner à Chevreuse.

.

LA VILLE DE CHEVREUSE

chevreuse-12

.

.
Et bien laisse-moi te dire… que j’ai adoré Chevreuse. Pour être honnête, je ne m’attendais pas à ce que le vieux centre de la ville ait autant de charme. Une petite ville avec des maisons de pierre, à colombage ou aux façades colorées, bordées de glycines ou de parterres fleuris… Ca a été pour moi une vraie découverte !

Le vieux centre est petit et se résume à quelques rues donc tu en feras vite le tour et il est tout à fait possible, au départ de Paris, de visiter le château de la Madeleine, de faire le Chemin Jean Racine aller-retour, de visiter les différents sites de Port-Royal et de visiter Chevreuse en une journée. Ca fait une belle journée, une belle coupure au milieu des forêts et du patrimoine presque inconnu des Yvelines.
.

chevreuse-7

SUIVRE
LA PROMENADE
DES PETITS PONTS

.

Mais outre le centre calme et agréable de Chevreuse, l’atrait est aussi la promenade dite des Petits Ponts. Ces petits ponts enjambent un canal (dérivation de l’Yvette, la rivière qui traverse la vallée de Chevreuse) bordés d’anciennes tanneries et de vieux lavoirs. Au printemps, la commune fleurit les nombreux ponts ce qui donne à la promenade un charme particulier. Chevreuse a été une belle découverte du début à la fin, j’ai vraiment aimé cet endroit.
.

chevreuse-19

.

.
Allez, deux petites adresses, juste comme ça, avant de partir:

Quinthésens : Une boutique qui vend du très bon thé en vrac, du café, et qui fait un peu épicerie fine (confitures, chocolats) et même salon de thé.
16 Place des Halles, 78460 Chevreuse.

L’Alchimiste : le paradis du sirop. En se promenant rue Joseph Jérôme Lalande, on remarque tout de suite cette petite terrasse chaleureuse avec ses chaises colorées et son alléchante carte “L’Alchimiste, artisan siropier, bar à sirop”. Ils proposent tout un éventail de parfums du plus traditionnel au plus original. Un vrai coup de coeur !
9 Rue Joseph Jérôme Lalande, 78460 Chevreuse.

.

Après, il ne reste plus qu’à rejoindre Saint-Rémy-les-Chevreuse
pour repartir et ainsi conclure cette belle journée.

Alors, que penses-tu de cette promenade ?
N’hésite pas à commenter et à partager 🙂
.

fioriture

.

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi, organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, et dont le thème du mois “Ruines” a été proposé par Alexandra du blog Itinera Magica. N’hésite pas à jeter un œil aux articles des autres blogueurs ou à la page Facebook En France Aussi.

.

34 COMMENTAIRES

  1. Superbe article hyper complet. Nous sommes des adeptes convaincus que Chevreuse et sa vallée sont autour de Paris The Best de la quiétude. Nous avons la chance d’être à 20 min de voiture de la vallée nous y allons assez souvent nous balader en pleine nature par contre nous n’avons jamais pris le temps de visiter Chevreuse et c’est un tord à voir cette sublime balade des petits ponts je cours ajouter cela ma mon carnet pour rectifier cela des le printemps prochain.

    • Merci Cécile,
      Ah oui, Chevreuse et sa vallée, c’est vraiment un endroit génial pour être au calme. Quand j’y étais, je me disais que je voulais venir y vivre ^^ Je te conseille vivement de visiter Chevreuse et la promenade des petits ponts au printemps c’est super 🙂

  2. Quelle belle balade ! Tu m’as donné envie de la refaire car c’est pas loin de chez moi et de la où j’ai grandi… L’abbaye de Port Royal j’y ai fais pas mal de sorties scolaires et pourtant quand je vois tes photos c’est comme si je l’avais jamais vu car je n’en ai gardé aucun souvenir (hormis que j’avais trouvé ça barbant à l’époque^^). Sinon il y a une autre variante pour faire le chemin de Jean Racine que j’ai réalisé une fois : on prend le train jusqu’à la gare de la Verrière et on peut traverser toute la vallée de Chevreuse et reprendre le RER à St Remy. Après, ça fait une bonne balade (18km) et du coup il n’y a pas forcément le temps de visiter l’abbaye et le château !

    • En même temps, les sorties scolaires, c’est rarement youhouuuuu ^^ Donne au lieu une nouvelle chance en effet 🙂
      Merci pour la balade, je vais essayer de la faire un de ces jours s’il fait beau ou au printemps car ça me tente bien de découvrir davantage ce coin des Yvelines !!

  3. C’est un des plus jolis coins d’Île de France ! La vallée de Chevreuse est un site dépaysant pour ceux qui viennent de la ville. Merci pour ces superbes photos ! 🙂

  4. Alors déjà la balade sur les ruines de l’abbaye était sympa, mais gros coup de coeur à la fin pour la balade des petits ponts. C’est bucolique à souhait.

    • Franchement, dans cette balade tout est agréable, notamment le chemin Jean Racine qui est vraiment calme, mais j’avoue que la balade des petits ponts, c’est super joli et à faire 🙂 !!

    • Merci Benoît, c’est gentil, si un jour tu viens sur Paris, pourquoi ne pas garder une journée ou plus pour visiter les alentours ? 🙂

  5. Comme toujours, j’adore tes articles, ton tons joyeux et sensibles, et tes superbes photos. Ma préférée est celle de la façade avec le ciel se reflétant dans la fenêtre : magnifique ! Merci aussi pour la balade, l’histoire qui va avec, et la découverte de ce lieu dont je n’avais jamais entendu parler (sauf avec l’article de la famille France-Trotteuse 😉 ). C’est super chouette !

  6. La campagne aux portes de Paris ! Après t’avoir lu on a qu’une envie sauter dans le RER B;
    Merci Alex pour cette présentation si détaillée et riche en superbes clichés.
    Comme toujours te lire c’est un vrai régal.
    A très bientôt. Peut être sur le quai du RER;

  7. Après avoir découvert ce très joli site de Port-Royal des Champs sur le blog de Cécile (Famille France Trotteuse), j’ai pris vraiment plaisir à le redécouvrir à travers tes yeux… Vraiment c’est un coin qui donne envie ! Je suis également très attirée par la balade des Petits Ponts de Chevreuse… Alors hop, je mets tout ça sur ma To Do List, car c’est une journée découverte qui me plairait bien si je fais une virée dans la région parisienne… Merci beaucoup pour ce super reportage si joliment illustré !

    • Merci beaucoup Sylvie pour ton retour, ça me fait vraiment plaisir.
      Oui, voilà une bonne idée d’escapade originale et très agréable au départ de Paris 🙂

  8. Toujours un tel régal de te lire, ton talent en photo et en plume me réjouit chaque fois ! Port Royal, pour moi, c’est un mythe (la khâgneuse parle… Pascal, Racine… les Pensées…), et je ne savais même pas que ses ruines existaient encore et que la tombe de Racine était visible. Follement envie d’y faire un tour !

    • Merci Alexandra pour tes mots vraiment adorables !
      Si tu viens dans le coin, cette promenade te plaira, je pourrai même t’accompagner qui sait 🙂

  9. Génial ton article !! Et c’est très drôle, ces coins me sont très très familiers !!! J’ai habité à Saint-Rémy pendant 8 ans, et mes parents y habitent toujours !! Les champs, le château de la Madeleine, le petit centre-ville de Chevreuse, tu y retranscris bien l’ambiance et le charme !! J’ai fini quelques soirées à admirer le château illuminé avec les potes étant ado 😀 ! Honte sur moi, je n’ai jamais visité Port Royal des Champs, on s’est toujours dit qu’on aurait l’occasion, pui bah voilà 😀 !! Bisous

    • Merci, c’est trop gentil 🙂 Ah donc tu es de ce coin de verdure ? Ca doit être top 🙂 Les soirées au pied du château avec vue sur la ville, ça doit être magique ^^ Il n’est jamais trop tard pour y aller 😉

  10. Sophie et moi même nous sommes rendus dans la vallée de Chevreuse mercredi dernier. Par un beau soleil d’hiver et après avoir enfilé nos leggings nous avons sauté dans le magic bus. Une fois arrivés sur place, nous décidâmes de nous lancer à l’assaut de ce merveilleux périple. Quelle surprise fut-ce de découvrir ce merveilleux panorama sur l’ensemble de la vallée. Nous eumes même l’opportunité, entre deux instants hors du temps, de gratter un ticket de loto au PMU de Chevreuse en compagnie de quelques habitués. Nous garderons de cette ballade un souvenir impérissable. Nous y emmènerons nos petits-enfants, pour sur.
    Chevreusement vôtre….
    Sophie et Lucien 😉

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)