Traverser la baie du Mont Saint-Michel

2

Le Mont Saint-Michel fait partie des sites touristiques les plus visités de France chaque année. On y accède en bus, en voiture, parfois à vélo… Mais il n’y a rien de mieux que de l’approcher à pied, seul au milieu de la baie…

fioriture

Mont Saint-MichelJ’aimerais partager avec vous mon weekend en Normandie et en particulier ma visite du Mont Saint-Michel. La première fois que j’y étais venu, nous avions emprunté la passerelle – toujours en construction – pour rejoindre le Mont. Ce weekend, j’avais envie d’essayer une sortie un peu plus originale : y aller à pied.

J’étais prévenu, la traversée de la baie est de 13 km aller-retour : 6 heures de marche dont 1 heure de pause au Mont.

Sur la route entre Caen et Avranches, le ciel est gris, il pleut même. Les Normands disent que ça va passer et qu’avec la marée le ciel va se dégager. Parole de Normand ! Moi, le climat côtier j’y connais rien, eux ont l’habitude, je les crois mais je préfère croiser secrètement les doigts tout de même.

Mont Saint-MichelArrivés à côté d’Avranches, on gare la voiture, on sort le short et on chausse les tongs. Il est midi, le groupe se lance vers la baie, je suis tout excité ! Depuis le parking on voit le Mont, solitaire au milieu de la baie de sable. Il n’a pas l’air si éloigné. On a du mal à croire qu’il faudra plus de 2 heures pour le rejoindre.

Avant de partir, le guide nous fait comprendre qu’on ne doit pas trop traîner si on ne veut pas être pris par la marée montante. On se lance. Le sol a des consistances variées : visqueuses, boueuses, dures et sèches. Nous passons par des sables mouvants par endroits. Une dame ne peut plus en sortir, le guide va la secourir mais s’embourbe à son tour. Il aura fallu plus de 5 minutes et une dizaine de personnes pour s’en sortir. On comprend mieux pourquoi il est fortement déconseillé de partir seul, sans guide, pour traverser la baie à pied.

Entre temps, le ciel se dégage et c’est un magnifique ciel bleu qui plane au dessus de nos têtes. Le Mont se rapproche petit à petit.

Par moments, il faut traverser des cours d’eau, on en a parfois jusqu’à mi-cuisse. L’eau est fraîche mais pas froide. Ca nettoie les pieds plein de boue et ça fait circuler le sang. On se sent plein d’énergie, franchement, ça fait du bien de sortir du béton parisien.

Baie du Mont Saint-Michel

On arrive au Mont, on fait le tour. On découvre la chapelle Saint-Aubert. Je n’avais jamais vu ce côté du Mont et j’ignorais qu’il y avait une petite chapelle. On y accède par de petits escaliers en pierre. C’est au pied de la chapelle qu’on s’arrête.

Il est exactement 14h03, on a mis 2 heures pour faire la traversée (environ 6,5 km). Le départ est prévu à 16h50, on a le temps de partir manger des crêpes… A chaque fois que je vais en Bretagne ou que je m’en approche, je ne peux résister à l’appel de la crêpe caramel au beurre salé ! C’est un incontournable. Savourer ce caramel salé fondant sur une crêpe cuite à point me rend hystérique. Généralement, je zappe le plat principal et prends deux crêpes au caramel en guise de repas 😉

Le Mont Saint-Michel Mont Saint-Michel Le Mont Saint-Michel Mont Saint-Michel

Comme d’habitude, l’étroite rue principale est prise d’assaut, il est difficile d’y circuler. On se trouve un petit restaurant avec vue sur la baie. Le cidre est bon, le caramel délicieux…

Parfois, une journée suffit à vous couper de vos habitudes. Me retrouver assis à boire du cidre, entendre les mouettes au dessus de ma tête, sentir la brise iodée et marcher dans la baie me fait oublier les tracas et le travail et redonne un bol d’énergie.

Après manger, on se promène sur les remparts et on entame la digestion, au soleil, allongés sur le sable. Déjà 16h45, il est temps de retrouver le groupe et de repartir.

Le chemin du retour est différent de l’aller et contourne la marée. Le soleil est derrière nous, chaud, attention aux coups de soleil (ils ne m’ont pas épargnés). De retour au parking, il est temps de retourner à Caen.

Baie du Mont Saint-Michel

Il y a plusieurs organismes qui s’occupent de prendre en charge des groupes pour faire la traversée de la baie à pied (voir fin de l’article). Si vous en avez l’occasion, je vous conseille vivement d’essayer : c’est très agréable et vous aurez de magnifiques points de vue sur le Mont Saint-Michel, sans la foule des touristes, que vous n’aurez pas en empruntant la passerelle.

D’ailleurs, alors qu’il y a encore un an il était possible de se garer devant le mont, désormais seuls les bus et véhicules autorisés peuvent emprunter la passerelle pour rejoindre le mont. Si vous venez avec votre véhicule personnel, vous trouverez un parking (payant) et une navette gratuite pour venir jusqu’au mont. Pour y accéder, prendre la sortie autoroute Mont Saint-Michel et suivez les indications pour accéder au parking.

Allez, un dernier regard sur le Mont derrière nous avant de quitter la baie sous le soleil de fin d’après-midi…

fioriture

PREPARER SA TRAVERSEE

Rejoindre le Mont Saint-Michel à pied et par la baie et une manière vraiment spéciale et originale de découvrir ce haut lieu touristique français. Inutile de préciser qu’il est fortement déconseillé de se lancer seul, sans guide. Si cette petite marche vous intéresse, voici donc une  liste de quelques guides :

Comptez entre 5 et 10€ pour la traversée (aller-retour)

COMMENT S’HABILLER ?

  • Pour la traversée, prenez des tongs voire des méduses qui présentent l’avantage de ne pas rester coincées dans le boue.
  • La traversée se fera en short/short de bain.
  • Quelle que soit la saison, pensez à bien vous couvrir le haut du corps. Avec les vents marins et les pieds dans l’eau de mer, on peut vite tomber malade.
  • De l’eau
  • De la crème solaire
  • Une serviette de bain, au cas où.

2 COMMENTAIRES

  1. Super intéressant, cet article ! Je voudrais aller au Mont Saint Michel dans l’année qui vient (j’y suis allée une seule fois, petite, et j’en garde un souvenir fantasmagorique) et j’hésite sur la façon de procéder. Y aller à pied me tentait, y a un petit côté pélerinage mystique, ça doit être beau, mais je suis un peu rebutée par ce que tu dis du peu de temps passé sur place, du coup… me connaissant, je serais frustrée de ne pas pouvoir rester plus longtemps à explorer le village…

    • Comme je te comprends, je suis resté un peu sur ma faim aussi. Éventuellement, tu peux voir avec les associations qui proposent les traversées à pied et leur demander s’il est possible de faire l’aller tel jour et te joindre à un autre groupe qui repart plus tard voir le lendemain. Passer une nuit sur le Mont Saint-Michel ça doit être vraiment top, c’est d’ailleurs ce que je souhaite faire la prochaine fois ^^

Laisser un commentaire