Turquie

Visite gourmande à Gaziantep

 

Connaissez-vous Gaziantep ?
Cette ville du sud-est de la Turquie, à environ 60 km de la frontière syrienne,
n’est pas sur le carnet de route des touristes, et pourtant elle est vraiment superbe !
Vous aimez Istanbul, Izmir ou Antalya ?
Sortez des sentiers battus et découvrez Gaziantep !

fioriture

Je rêvais de retourner en Turquie depuis longtemps. Retourner en Turquie oui, mais pas à Istanbul que je connais déjà bien et où je vais régulièrement. J’avais envie de découvrir une autre région, une autre ville. J’avais tout simplement l’envie de découvrir une autre facette de la Turquie. J’ai une carte de Turquie où je pointe tous les endroits que j’aimerais visiter, tous ceux que j’aimerais découvrir et apprendre à connaître. Cette carte est pleine à craquer, j’ai l’embarras du choix quant à la sélection de ma destination. Et puis, tout à coup, je vois son nom. Il résonne en moi comme un coup de folie, comme une invitation au voyage, comme une plongée au milieu de saveurs et de parfums. Je ne peux plus me l’enlever de la tête, c’est décidé, cette année, j’irai à Gaziantep !

Par les temps qui courent, une ville à la frontière syrienne, frontière régulièrement décriée comme étant un véritable passage des djihadistes en direction de la Syrie, n’apparaît comme la meilleure destination pour passer des vacances. Et pourtant, je ne pouvais me résoudre à penser à une autre ville. Cette ville, elle m’appelait, je me sentais irrémédiablement attiré par elle. À quoi bon résister ?

C’EST DÉCIDÉ, CETTE ANNÉE
J’IRAI À GAZIANTEP !

.
Peut-être est-ce en effet un coup de folie, un caprice irraisonnable d’un amoureux de la Turquie que je suis. Peut-être oui, mais je partais confiant et je ne le regrette pas !

Je peux vous le dire maintenant, j’ai passé un excellent séjour. Gaziantep était encore plus belle et accueillante que ce que j’avais pu imaginer, on s’y sent à l’aise et j’ai retrouvé cette Turquie que j’aime : chaleureuse, souriante, ouverte et gourmande ! Cette découverte de Gaziantep a remis au goût du jour un souhait que je caressais depuis quelque temps, celui de découvrir la Turquie, de faire un grand tour de ce pays pour y découvrir ses villes et ses villages, ses montagnes et ses lacs, de Van à Edirne !

Si vous aimez les vieilles villes, la nourriture, les Turkish delights et autres gourmandises, si vous aimez la Turquie, alors Gaziantep est une ville faite pour vous. Laissez-moi vous emmener…
.

.

.

.

.

.

QUE FAIRE À GAZIANTEP ?

Gaziantep est une des villes turques pour lesquelles j’ai eu un véritable coup de cœur ! C’est une ville dont le centre historique est très agréable à découvrir, au gré des ruelles étroites et des marchés desquels s’échappent effluves, saveurs et couleurs.

.

.

GAZIANTEP M’A PLU
DÈS LES PREMIÈRES SECONDES

.

Gaziantep ne manque pas d’atouts ! Le plus intéressant à mon sens est son vieux centre historique avec ses mosquées, ses souks, ses vieux caravansérails et sa citadelle. C’était d’ailleurs là que j’avais prévu de faire ma première visite mais la citadelle était fermée pendant plusieurs mois du coup je rebrousse chemin et me lance dans l’exploration de la ville et de ses adorables ruelles ombragées.

Comme ailleurs en Turquie, les occasions d’être tenté par la gourmandise ne manquent pas, on peut acheter de tout, partout : de délicieux kebabs, des fruits, des lokoums, des baklavas, des fruits secs, des pâtisseries turques, des simits…

Je prends mon temps pour découvrir, pas à pas, les rues du vieux centre. Les petites ruelles étroites sont vraiment craquantes et on y trouve de belles maisons, des palais, de jolies mosquées et même les anciens caravansérails de la ville. Au départ d’Istanbul, les caravanes passaient par Gaziantep pour rejoindre l’Iran et l’Inde. Les vieux caravansérails sont magnifiques et sont aujourd’hui transformés en salons de thé, en ateliers de chaudronniers, en boutiques, en restaurants…

Autour de la rue principale, pavée et tranquille, se trouve un dédale de petites ruelles étroites bordées de maisons aux briques jaunes. C’est mon gros coup de cœur pour cette ville, ces passage sont calmes et silencieux et contrastent vraiment avec l’agitation de la rue principale et du centre plus moderne de la ville.

Gaziantep m’a plu dès les premières secondes, je m’y suis senti tout de suite à l’aise et j’ai été séduit par son vieux centre où les vieilles maisons ottomanes côtoient les anciens caravansérails.

.

.

.

.

PRENDRE UN THÉ
DANS UN CARAVANSÉRAIL

Après avoir bien marché dans la ville, je me suis autorisé un moment de répit : boire un thé dans un Han.  Les hans sont les anciens caravansérails. Vous en trouverez un peu partout en Turquie et, notamment à Gaziantep. La ville était sur une des voies de la route de la soie. Les caravansérails étaient donc des étapes où les voyageurs venaient pour passer la nuit. L’ancêtre des hôtels en quelque sorte. La cour et le rez-de-chaussée étaient occupés par les animaux (chevaux et dromadaires), le premier étage par les voyageurs. Désormais, ces lieux sont transformés soit en hôtels de luxe soit en salon de thé. Le mot han vient du mot turc hane signifiant maison.

Vous en trouverez plusieurs dans la vieille ville et ils constituent une halte vraiment agréable, un peu en dehors de l’agitation des passants et des voitures. Bon à savoir, les Turcs viennent y manger généralement à partir de 13h, si vous venez avant, vous aurez donc facilement de la place. Mon préféré est le Millet Han, à quelques minutes à pied de la citadelle.

Les autres proposent les même services et le même accueil chaleureux. Vous pouvez également y commander à manger pour des prix raisonnables. Pour info, un verre de thé coûte 1,5 TL (0.50 €).

J’ai vraiment aimé y passer un peu de temps pour bouquiner, manger un morceau, regarder les gens, préparer mon programme de l’après-midi, le tout au son de chansons turques traditionnelles jouées par un chanteur et un guitariste.

.

.

.

UNE PROMENADE AU MARCHÉ

.

À Gaziantep, il y a deux
marchés couverts importants :

.

– le Bedesten : c’est un marché couvert où vous pourrez dénicher des souvenirs et toutes sortes de produits : loukoums, vêtements et autres textiles, lampes, petits tapis, porcelaine peinte à la main, cartes postales…
Il n’est pas très grand mais c’est un endroit agréable pour flâner et s’abriter de la chaleur.

– le Bakırcılar Çarşısı (= marché des chaudronniers) : c’est un endroit vraiment beau et intéressant. C’est le premier souk de ce genre que je trouve en Turquie. Vous y trouverez toute sorte d’objets en fer forgé faits par des artisans locaux. D’ailleurs, vous deviendrez vite habitués au bruit d’un fer qu’on tape, dans le marché et dans certaines rues.

 

.

.

.

GAZIANTEP,
LA BELLE ÉPICURIENNE

Gaziantep est également une ville qui saura satisfaire vos papilles. De nombreuses spécialités de la gastronomie turque viennent de la région de Gaziantep et les Turcs se feront un plaisir de vous faire découvrir les saveurs de leur pays. La Turquie est un pays gastronome. Réduire la gastronomie turque au simple kebab européen serait vraiment injuste et tout simplement faux. La Turquie est un pays de saveurs et si vous avez l’occasion d’aller à la rencontre des Turcs et d’être invité à leur table, vous ne manquerez jamais de rien et chaque plat saura vous surprendre et vous conquérir.

De nombreuses villes ont leurs spécialités réputées dans toute la Turquie. Deux exemples me viennent en tête : Bursa et son célèbre Iskender Kebap, et Van et son légendaire petit déjeuner. Gaziantep, elle, est connue avant toute chose pour ses pistaches et ses baklavas.

Ici, les pistaches vous les trouverez par sacs entiers ! Je vous parlais plus haut du Bakırcılar Çarşısı. Si vous continuez la rue principale jusqu’au bout, à la sortie du marché vous trouverez le Elmacı Pazarı, le marché de tout ce qui se mange.

C’est l’endroit parfait pour y acheter pistaches, noix, noisettes, raisins et abricots secs, figues séchées, épices, sauces en tout genre mais aussi baklava, lokums, cevizli sucuks (sorte de sucrerie aux noix enrobées de sirop de raisin)… Vous pourrez même y acheter du thé et des infusions en vrac.
.

GAZIANTEP SAURA
SATISFAIRE VOS PAPILLES

.

.

Istanbul a son bazar égyptien ou marché aux épices, Gaziantep a son Elmacı Pazarı. C’est vraiment un endroit que j’ai apprécié. Je ne saurais dire combien de fois je l’ai parcouru, combien de lokums ou de baklavas j’ai acheté, juste quelques bouchées pour ensuite y revenir. Si vous aimez les marchés orientaux, si vous avez aimé le bazar égyptien d’Istanbul, vous aimerez probablement celui de Gaziantep.

Outre le Zeugma Mosaic Museum évoqué plus bas, Gaziantep abrite également un autre musée intéressant et assez unique : un musée de la cuisine, le Emine Göğüş Mutfak Müzesi. Des statues grandeur nature vous montrent comment les gens de cette partie d’Anatolie (passé et présent) mangeaient et préparaient baklavas et autres recettes locales. Je vous le dis, la cuisine, la gastronomie est un sujet sérieux en Turquie et notamment à Gaziantep 😀

OÙ MANGER À GAZIANTEP ?

Sur place, on m’a conseillé à plusieurs reprises İmam Çağdaş Kebap. Vous pourrez y déguster les différents types de kébabs typiques de la région. Si vous imaginez qu’il n’existe qu’une sorte de kebab, celui qu’on mange dans les döners en France, vous êtes loin du compte. Chaque ville quasiment a son kebab typique ! Ceux que vous mangerez à Gaziantep sont savoureux et vraiment délicieux. Si vous ne devez tester qu’un seul restaurant à Gaziantep, aller à İmam Çağdaş Kebap, vous ne serez pas déçu. Bon appétit !

.

.

.

ZEUGMA MUSEUM,
DES MOSAÏQUES EN FOLIE

Saviez-vous que Gaziantep abritait l’un des plus grands
musées au monde uniquement consacré aux mosaïques ?

.

.

PARMI LES PLUS BELLES
MOSAÏQUES DU MONDE !

Qui plus est, la totalité des mosaïques exposées proviennent du même site archéologique appelé Zeugma (d’où le musée tire son nom). Zeugma signifie lien en grec et vient du fait que l’ancienne cité était formée par la réunion de deux cités primitives, chacune sur une rive de l’Euphrate.

Personnellement, j’ai été incroyablement surpris par l’état de conservation de ces mosaïques. Certaines nous sont parvenues complètes et intactes. Même si vous n’avez qu’un intérêt modéré pour les mosaïques, le musée mérite vraiment une visite car vous y trouverez probablement certaines des plus belles mosaïques au monde et dans un état presque parfait. En plus, le musée n’est pas très loin à pied du vieux centre de Gaziantep. Sinon, prenez un taxi, la course ne coûtera pas très cher. Comptez 15 TL pour l’entrée au musée.

.

.

.

LÀ OÙ NAISSENT LES PISTACHES

.

COMMENT POUSSENT LES PISTACHES ?

Est-ce que par hasard vous vous êtes déjà demandé comment poussaient les pistaches ? À vrai dire, pour être honnête, je ne m’étais jamais posé la question jusqu’à ma visite à Gaziantep. Embarqué dans un tour pour visiter le vieux village de Halfeti, nous marquons un arrêt au site archéologique de l’ancienne cité Zeugma, environ à 60 kilomètres à l’Est de Gaziantep.

Honnêtement, je n’ai rien trouvé d’intéressant à cette visite : le site est petit (10 minutes vous suffisent pour faire le tour), totalement détruit (à part une ou deux colonnes) et il ne reste plus aucune mosaïque sur place. Mieux vaut se limiter au musée des mosaïques de Gaziantep. Le seul point positif que j’ai trouvé à cet arrêt, c’est le point de vue sur le lac du barrage de Birecik. En plus d’être beau, cet endroit est aussi très intéressant car il est rempli de pistachiers.
Voilà donc comment poussent les pistaches !

.

.

.

.

UN DÉTOUR PAR HALFETI

Halfeti est un vieux village sur les bords du lac de Birecik. C’est vraiment un endroit que j’ai apprécié car le cadre est vraiment magnifique mais il est souvent rempli de visiteurs. Tout le monde vient ici pour déjeuner dans ses restaurants en bordure de lac, pour faire une excursion ou une promenade en bateau, ou tout simplement pour profiter du lieu. Non loin de là se trouve le village de Savaşan dont la partie basse est immergée sous les eaux du lac, né d’un barrage. L’eau a ainsi enseveli une partie du village, en témoigne le minaret de la mosquée qui surgit hors de l’eau.

J’avais vraiment envie de visiter cet endroit. Etant donné que c’est un lieu difficile d’accès en transport, j’avais fait appel à une agence de voyage située à Gaziantep et organisant des tours et excursions dans la région.
.

Points positifs :
– les champs de pistachiers et la vue sur le lac
– le restaurant à Halfeti qui était vraiment bon
– la promenade en bateau jusqu’au village de Savaşan. Franchement, naviguer sur l’Euphrate, ça en jette 😉

Points négatifs :
– la visite du site archéologique de Zeugma, aucun intérêt à mes yeux étant donné qu’il ne reste plus aucune mosaïque.
– le côté précipité de la visite : pas de temps pour visiter Halfeti, on y est juste de passage pour manger, prendre le bateau et retourner au bus.
– Pas de temps non plus pour visiter Savaşan. Le bateau approche du minaret et repart aussitôt. À peine le temps de prendre un cliché qu’on fait déjà demi tour.

NAVIGUER SUR L’EUPHRATE,
COMME UN RÊVE QUI SE RÉALISE

.

.

Cette excursion, aussi bien organisée fut-elle, me confirme que je ne suis pas le client qui sera satisfait par ce type de voyage. Ce que je reproche (à toutes les agences proposant des excursions de ce type), c’est que tout est millimétré. On a pas le temps de prendre son temps. C’est fait pour les groupes ou les personnes souhaitant “voir” un lieu puis repartir. Moi, j’ai besoin de plus de temps, j’ai besoin de me promener dans les rues et ruelles, d’explorer le village et faire des photos à mon rythme et depuis l’endroit que je veux.

Je regrette vraiment de ne pas avoir eu plus de temps pour visiter Halfeti qui, même s’il n’est pas un village avec un patrimoine architectural très riche, reste néanmoins à mes yeux un endroit qui aurait valu la peine d’y passer plus de temps. Idem pour Savaşan. Je ne loue pas de voiture systématiquement lorsque je voyage mais je pense vraiment que c’est la meilleure solution pour être plus libre.

L’excursion en bateau terminée, nous regagnons le bus qui nous déposera, une heure plus tard à nos hôtels respectifs. Avant de rentrer, j’en profite pour repartir à la découverte de Gaziantep, je fais un dernier tour au Elmaci Pazari faire le plein de fruits secs et de sucreries, je me laisse tenter, dans un Han, par une délicieuse salade et un thé légèrement sucré.

Demain, je pars découvrir une autre ville, non loin de Gaziantep, plus à l’Est, plus proche de la frontière : la ville de Şanlıurfa. Ensuite, ce séjour dans le sud-est anatolien touchera à sa fin et je regagnerai Istanbul.

.

.

.

ALLER À GAZIANTEP

.

.

Turkish Airlines et Onur Air opèrent des vols entre Paris et Gaziantep avec escale à Istanbul (Atatürk Airport). Entre Istanbul et Gaziantep le vol dure 1h15.

Sur place, le taxi entre l’aéroport et le centre ville vous coûtera 50 TL (environ 17€) mais là je vous parle de tarif de nuit, je ne sais pas s’ils font une différence ou non.

Juste une petite précision, au cas où… Si vous pensez passer la nuit à l’aéroport de Gaziantep, oubliez cette idée. Le hall des arrivées est vraiment très petit et, même en plein milieu de la nuit, il sera complètement rempli par les gens venu accueillir des proches. Prenez le taxi et dormez tranquillement à l’hôtel.

.

.

.

.

Que pensez-vous de Gaziantep ?
Vous seriez partant pour une visite découverte dans cette partie de la Turquie ?

N’hésitez pas à commenter et à partager 😉

You Might Also Like...

4 Comments

  • Reply
    Maxime
    23 septembre 2017 at 9 h 51 min

    Je ne sais pas si j’aurais osé aller là-bas mais cette ville est magnifique ! merci pour cette belle découverte et pour me faire voyager depuis mon canapé ^^

    • Alex
      23 septembre 2017 at 10 h 00 min

      Ce n’est peut-être pas le bon moment mais cette ville est très jolie et mérite d’être visitée. pourquoi pas en profiter pour aller faire un tour dans cette région de Turquie absolument sublime 🙂

  • Reply
    Laura
    25 mai 2018 at 16 h 31 min

    Salut ! Super article j’ai une petite question ! Avec quelle agence tu as booké ton tour pour Halfeti ? Merci

    • Alex
      25 mai 2018 at 16 h 45 min

      Merci Laura,
      J’ai réservé avec Arsan Seyahat Merkezi

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :