À la découverte de Marly-le-Roi

13
Tu connais Marly-le-Roi ?
Moi, je ne connaissais que de nom jusqu’à il y a quelques semaines.
Et j’ai adoré ce que j’y ai vu.
Viens, on va se promener dans un adorable coin d’Ile de France !

fioriture

.

smallmap-marly-le-roiUn jour, j’ai vaguement vu une image d’une grande rue en pente bordée de maisons colorées. Des teintes jaunes, pastel, rosées dans des rues pavées d’où se dégage l’ambiance d’un petit village, d’un lieu où il fait bon vivre. Voilà comment je découvrais, au hasard d’une image sur Google, Marly-le-Roi. Ce nom qui jusqu’alors ne résonnait en moi que comme une ville de banlieue où avait failli être délocalisée mon entreprise prenait un tout autre visage, une connotation toute nouvelle qui me charmait de plus en plus. Toujours en quête de petits villages de caractère, de lieux photogéniques et dépaysants, au milieu de cette jungle urbaine francilienne, la découverte d’un endroit comme Marly-le-Roi tombait à point nommé, je pouvais à nouveau donner libre cours à ma névrose de la photo : j’avais enfin trouvé un nouveau terrain de jeu, tout beau tout propre tout coloré ! Dès que j’ai vu cette petite photo sur Google, j’ai SU que Marly-le-Roi tentait de me dire quelque chose, de me transmettre un message. Si Marly-le-Roi était un ado sur un forum, ça donnerait un truc du style “wesh gros, viens me voir, tu vas me kiffer grave“. J’y suis allé et, effectivement, j’ai adoré : veni, vidi, kiffi !
.

marly-le-roi-27

LE CENTRE DE MARLY,
UN VRAI DÉCOR DE CINEMA

.

 

SE LAISSER SÉDUIRE
PAR LE PETIT VILLAGE

Pour accéder à Marly-le-Roi, il faut prendre le transilien en gare Saint-Lazare. Les villes et les paysages défilent derrière la fenêtres et, de mon siège, je contemple l’évolution du décor : des zones urbaines collées les unes aux autres, on passe petit à petit à un écrin de nature. Lentement, on glisse du monde bruyant où l’espace manque à un environnement plus calme, plus étendu, plus serein. Et Marly-le-Roi, dès la sortie de la gare, nous met immédiatement dans le bain. Silencieux, verdoyant et apaisant. Les petits pavillons plongés aux milieu de grands arbres se suivent et mènent au centre de la ville, un centre historique où le temps semble suspendu et où le charme des maisons colorées enveloppe le visiteur.

Je retrouve dans le petit village de Marly-le-Roi cette ambiance particulière des lieux inattendus, ces endroits surprises qui flattent les sens et chatouillent le cœur. On croirait être tombé sur une petite pépite connue de nous seuls et on pesterait presque contre les quelques visiteurs qui semblent nous voler la primeur de la découverte. C’est comme si Christophe Colomb avait posé un pied en Amérique, heureux d’être le premier, et qu’il découvrait derrière les palmiers qu’un matelot écossais était là lui-aussi. Il y a des découvertes qu’on voudrait garder que pour soi. Bon, parler de découvrir Marly-le-Roi comme si on avait mis le doigt sur l’Amérique, j’en conviens, c’est un tantinet exagéré. Mais je pense que tu sais ce que je veux dire.

En fait, le village de Marly-le-Roi est relativement petit et se concentre sur quelques rues et ruelles, quelques passages et impasses. Je me disais, franchement, que ça devait être vraiment cool d’habiter ici, dans ce décor adorable et chaleureux. Bon, j’imagine que les prix sont atrocement chers à en faire pâlir une meule de comté mais c’est toujours beau de rêver.
.

marly-le-roi-18

marly-le-roi-15

marly-le-roi-21

marly-le-roi-25

marly-le-roi-11

marly-le-roi-6

.

.
Mais Marly-le-Roi, ce n’est pas qu’une ville au centre historique magnifique, c’est aussi un parc, un domaine royal superbe avec ses statues blanches, ses bassins et ses symétries parfaites, un grand jardin idéal pour se promener et s’isoler un peu.
.

marly-le-roi-10

marly-le-roi-12

.

LE PARC DU CHÂTEAU
… UNE RENCONTRE MAGIQUE

Au bout de la rue principale qui traverse le vieux village se trouve le parc du château. Oui alors bon, pas la peine de t’exclamer “un château ? ouais, cool, j’adore les châteaux” car feu le château a disparu.

C’est en 1676 que Louis XIV fait l’acquisition d’un domaine à Marly et qu’il décide d’y faire construire un château. La construction s’achève en 1684 et dès lors, le château de Marly se transforme rapidement en second Versailles. Être convié à Marly, c’était un peu comme découvrir que t’as gagné au Loto, c’est un truc de malade. L’extrême cadeau royal ! Les chanceux conviés attendaient plusieurs moi avant d’avoir l’honneur et le privilège d’être invités. D’ailleurs, quand le roi se déplaçait avec sa cour de Versailles pour y venir, on appelait ça les “Marlys”. Oui, on vient pas tous du même monde, certains font des cousinades avec des buffets sur des nappes en papier avec tonton Thierry, d’autres se font joyeusement des Marlys sur des nappes en soie en dégustant des bouchées de Vatel en compagnie du Roi Soleil…
.

En plus, à Marly, c’était un peu la fête foraine tu vois. À Versailles, il fallait respecter l’étiquette, à Marly, c’était la grosse fête ! On y installait des divertissements : l’équivalent des montagnes russes d’antan, du golf, billard, gondoles sur le miroir… La fête foraine perpétuelle avec le Roi ! Comme le disait ce bon vieux Louis : “J’ai fait Versailles pour ma Cour, Trianon pour ma famille, Marly pour mes amis.”

Et après Louis XIV, c’est là que les choses dégénèrent. La grande cascade est détruite et le marbre est utilisé dans deux églises parisiennes. Délaissé par tous les autres Louis qui suivent, il se délabre peu à peu et quand vient la Révolution, le château est pillé. Puis en 1806, en désaccord avec son propriétaire, Napoléon installe ses troupes dans les restes du château et ordonnent aux soldats de détruire et saccager le château. Et maintenant ? Il ne reste rien du château.

parc-marly-le-roi-2

parc-marly-le-roi-6

.

.
Voilà pour la Grande Histoire ! Maintenant, le parc a gardé quelques statues (certaines sont quant à elles exposées au Louvre), son ambiance champêtre et ses grands bassins. C’est un lieu vraiment magnifique et agréable. J’ai adoré me promener dans ses allées, sur ses chemins sous les arbres. Depuis le haut du parc, la vue sur les bassins et le parc est magique. Puis, des chemins quittent le parc pour s’enfoncer dans la forêt domaniale de Marly. Des sentiers à droite et à gauche, une impression de solitude et de tranquillité qui me fait un bien fou. Aucun bruit si ce n’est le vent dans les branches. J’ai vraiment l’impression d’être totalement seul quand soudain, devant moi, à quelques mètres dans la pénombre, un chevreuil. On se regarde, aucun de nous deux n’avance ni ne bouge. Une rencontre magique, inattendue, inespérée et fugace. Juste le temps de saisir mon appareil photo pour tenter une photo, voici le chevreuil déjà parti au milieu des branchages. J’avais envie de lui dire “attends !” mais je doute qu’il m’aurait écouté…

Tomber nez à museau avec un chevreuil, c’est peut-être pas grand chose mais moi, ça m’a fait ma journée. J’ai été touché et ému, et j’aurais voulu prolonger ce moment, ne serait-ce que quelques instants.
.

parc-marly-le-roi-4

.

.
Si tu as envie de profiter d’un beau village et d’un peu de calme, viens à Marly-le-Roi. Oui, bien sûr, il y a bien d’autres forêts et parcs dans la région, mais j’avoue avoir eu un coup de cœur pour Marly-le-Roi. Alors, pourquoi pas toi ?

marly-le-roi-20

.
Dis-moi tout, tu connaissais Marly-le-Roi ?
Tu aimerais y aller ?

.

13 COMMENTAIRES

  1. Tu me fais toujours mourir de rire. Vedi vidi kiffi, pâlir le comté, la différence entre les fiestas de nous les beaufs et celles du roi soleil… j’adore. Et je découvre un endroit dont je n’avais jamais entendu parler, avec façades, chevreuils et jardins. Très joli !

  2. Je connais vraiment bien Marly d’ailleurs tu as pris en photo la maison de ma grand mère. La balade dans le Parc et la forêt de Marly c’est toute mon enfance.
    C’est vrai que le Vieux Marly est vraiment très mignon, maintenant c’est un super endroit pour aller au restaurant mais quand j’étais enfant il y avait surtout des commerces de proximité. Ma grand mère raconte le Vieux Marly avec nostalgie mais le quartier à toujours beaucoup de charme. C’est marrant de le voir d’un autre œil car j’ai toujours celui de ma grand mère qui se plaint des pavés qui lui tordent les pieds ^^

    • C’est rigolo, à chacun sa vision et son ressenti d’un lieu 🙂
      En tout cas, grandir avec le parc de Marly comme aire de jeux, ça d’or franchement être top ^^

  3. je connais de nom uniquement
    j aime qd tu nous raconte un peu d histoire
    c est vrai qu en France chaque ville a son histoire
    dommage qu il ne reste rien du chateau
    j ai l impression qu on est à des années lumières du jr où tu as pris ces photos lool

  4. Ca faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de lire des articles de blogs… Revenir par ici me réjoui ! J’aime toujours autant ta façon d’écrire, ton humour et ta sensibilité (désolée si je me répète ^^).
    Tes photos sont superbes, celles des rues où l’on dirait que tu es seul dans le village, et celles des jardins du château, comme un conte de fée effacé… J’imagine comme tu as du être surpris de tomber sur ce chevreuil! J’aurais été pareil, je crois que j’en aurais parlé pendant plusieurs jours 😉

    • Merci pour tes mots encourageants 🙂
      Moi aussi j’avais l’impression d’être seul dans ce petit village, ce qui est d’autant plus grisant quand on aime faire des photos 🙂
      Le parc est somptueux, un vrai plaisir pour s’aérer et profiter de la jolie vue. Concernant le chevreuil, t’inquiète pas, j’ai saoulé tout le monde avec ^^

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)