France

Bons baisers de Verdun

 

Ville à tout jamais dans la mémoire des Français, Verdun, la ville martyr, a bel et bien changé, elle a su renaître de ses cendres et se relever, difficilement mais fièrement. Aujourd’hui, difficile de parler de Verdun sans avoir en mémoire des images de combats, même pour les générations loin d’avoir connu la guerre. Verdun est devenue malgré elle le symbole de la folie des Hommes, de l’horreur des tranchées, du déchirement des nations. Je suis un Européen convaincu, fortement attaché et sensible aux valeurs d’une union, d’un rapprochement et d’un dialogue entre les peuples. Et Verdun ne pourrait pas mieux symboliser ce besoin urgent de construire des ponts plutôt que de creuser des frontières, cette nécessité de se tenir par la main plutôt que de se tourner le dos. Verdun est pour moi une des villes symboles de l’Europe : ou comment deux nations ennemies qui se sont entretuées pendant des siècles ont réussi à fraterniser et devenir les moteurs d’un continent. Plus que des images de tranchées, c’est cette image que j’ai toujours choisi de voir en Verdun.

Dans cet article, je te propose une promenade dans la ville, à la découverte de son patrimoine, de ses saveurs, de ses couleurs. On va parler mémoire, bien sûr, mais pas que. Verdun a autre chose à partager avec toi que les cicatrices de son passé.

D’ailleurs, sais-tu que Verdun est la ville la plus décorée de France militairement ? Pour sa bravoure, sa résistance, son courage, sa force ! Sais-tu aussi que c’est à Verdun que s’est déroulée la cérémonie de choix du Soldat Inconnu qui, aujourd’hui, repose sous l’Arc de Triomphe ? Que c’est à Verdun qu’ont été inventées les dragées ?

Tu vois, tu as plein de choses à découvrir sur cette ville 🙂

.

.

.

.

PROMENADE DANS VERDUN

Beaucoup s’imaginent que Verdun est encore un champs de ruines, que derrière ce nom se cache une clairière faite de tranchées et de bâtiments délabrés et à l’abandon, une ville fantôme vidée de ses habitants, un site où il n’y a rien d’autre à voir à part des stèles et des monuments aux morts. Si tu penses la même chose, détrompe-toi, Verdun a subi l’horreur, certes, mais elle s’est relevée et il reste même de jolies choses à y découvrir. Prenons d’ailleurs la direction de sa cathédrale.

.

.

.

.

.

J’ai adoré les vitraux de la cathédrale, notamment ceux derrière le chœur. La cathédrale a subi les affres de la guerre et en porte encore quelques cicatrices, mais ces vitraux colorés et ces croisées d’ogives ont bel et bien résisté et restent un témoignage du passé de la ville. Outre ces éléments, la partie peut-être la plus fascinante de la cathédrale est, pour moi, son cloître. Par une petite porte dérobée, on arrive dans ce superbe couloir médiéval qui te transporte direct quelques siècles en arrière. Oui, il y a un superbe cloître médiéval à Verdun et ça, c’est franchement magique !

.

.

.

.

.

En quittant la cathédrale, je décide de m’aventurer dans les rues de la vieille ville, perchée sur sa petite butte. Les témoignages de la gloire passée de la cité sont là : de jolies portes, de vieux remparts, des petites statues ponctuent mon parcours.

.

.

.

.

.

D’ailleurs, juste à côté de la cathédrale, ne manque pas de jeter un œil à l’ancien palais épiscopal devenu le centre mondial de la paix. Un superbe bâtiment d’architecture classique, tout comme le magnifique hôtel de ville de Verdun.

.

.

.

.

.

Voilà, Verdun sait surprendre et c’est précisément ce que j’étais venu chercher.
Parfois, il suffit simplement d’un peu de curiosité et, surtout, de ne pas se laisser convaincre par des idées reçues.

.

.

.

.

.

.

PÉDALER SUR LA VOIE VERTE

La Meuse est un fleuve que j’ai découvert à l’occasion de ce séjour. Laisse-moi te dire que ce cours d’eau est de toute beauté, sauvage et nature, paisible et reposant. Ses eaux calmes et d’un bleu presque turquoise par endroits ne peuvent qu’enchanter celui qui s’approche de ses berges. Et pour mieux la découvrir, rien de mieux que de pédaler sur la Voie Verte, au départ du centre de la ville. Pour minimiser les efforts, laisse-toi tenter et choisis le vélo électrique que tu peux louer directement à l’office du tourisme.

.

.

.

Franchement, elle est pas magnifique cette Meuse ??

.

.

.

DÉCOUVRIR
LE CHAMPS DE BATAILLE

Verdun, avec les autres sites du département de la Meuse, est un incontournable du tourisme de mémoire. Au nord de la ville, se trouve le champs de bataille. Ce qui devait ressembler, à l’époque de la guerre, à un paysage lunaire, désolé et apocalyptique est aujourd’hui recouvert d’une immense forêt, comme un symbole fort montrant qu’après l’horreur et la mort, la vie reprend. Au milieu de cette forêt : des forts militaires, certains en état d’autres en ruines, des tourelles mitrailleuses, des observatoires cuirassés… ponctuent encore le site en de très nombreux endroits, sans compter les innombrables trous d’obus, partout, qui ont totalement transformé le sol des forêts en créant des milliers de petites collines et soulèvements.

.

.

.

.

.

Ma visite commence par le Fort de Douaumont, un des lieux peut-être les plus emblématiques de la Bataille de Verdun. Fort français, pris par les Allemands, repris par les Français au prix d’innombrables vies humaines.

.

.

.

.

Sous cette terre meurtrie, le fort semble immense,
un réseau de galeries sans fin où vivaient des milliers de soldats,.
Une visite marquante qui vaut le détour !

.

.

.

.

Le Fort se trouve au milieu de la forêt, comme le reste du champs de bataille. Non loin du fort se trouve l’Ossuaire de Douaumont, le monument érigé en mémoire des soldats tombés pendant la Bataille de Verdun en 1916. Devant le bâtiment, plus de 16 000 tombes de soldats Français, catholiques et musulmans.

Le sais-tu ? C’est devant l’Ossuaire de Douaumont que s’est déroulé un des événements les plus marquants de la réconciliation franco-allemande : le 22 septembre 1984, François Mitterrand et Helmut Kohl se tiennent par la main. La photo a fait le tour du monde !

.

.

.

.

À l’intérieur de l’Ossuaire, une crypte et une chapelle aux vitraux vraiment magnifiques. Tu l’auras probablement deviné, j’adore les vitraux. Ceux de l’ossuaire, dans un style beaucoup plus contemporain, sont très émouvants.

 

Mais l’Ossuaire, c’est aussi une vue panoramique à 360° depuis le sommet de la tour !

.

.

.

.

.

Comme tu le vois sur la photo ci-dessus, sur le Champs de Bataille, la nature a repris ses droits et le no man’s land désolé et désertique s’est transformé en une belle et gigantesque forêt. Plusieurs sentiers de randonnées la parcourent et permettent de relier plusieurs sites comme l’ouvrage de Froideterre, mais aussi de tomber sur de petites pépites, comme cet étang, au milieu des arbres.

.

.

.

.

.

.

CROQUER LES DRAGÉES DE VERDUN

Tu savais que les délicieuses dragées qu’on trouve aux mariages, c’était une spécialité de Verdun ? J’avoue raffoler de ces petites gourmandises mais j’aurais été incapable de dire où elles étaient nées.
.

.
Figure-toi qu’en 1220, un apothicaire de Verdun, soucieux de conserver ses belles amandes, a eu la riche et brillantissime idée de les enrober d’une fine couche de sucre. C’est pas merveilleux ? Pour en apprendre davantage sur les dragées de Verdun, les vraies, les originales (et pour faire tes provisions bien sûr), il te faut prendre la direction de l’usine Braquier, le créateur traditionnel !

.

Dragées Braquier
50 rue du Fort de Vaux
55100 Verdun

.

.

.

.

.

VERDUN VUE D’EN-HAUT

J’ai eu la chance d’avoir pu survoler Verdun et le Champs de Bataille à bord d’un petit avion de tourisme. La vue est tout simplement splendide : de la forêt à perte de vue, le fort et l’Ossuaire de Douaumont, le centre historique de Verdun…

.

.

.

Aéroclub Robert Thiéry
Aérodrome de Verdun-Sommedieue
Le Rozelier
55100 Verdun

.

.

.

OÙ DORMIR, OÙ MANGER

J’ai eu la chance de dormir dans deux superbes adresses lors de mon séjour en Meuse. Le Premier, l’Hôtel de Montaulbin ***, se trouve en plein cœur de la vieille ville, dans l’ancienne maison des échevins. L’hôtel est donc à deux pas des quais de Meuse, de la cathédrale et des commerces. Le deuxième, le Domaine de Sommedieue ***, se trouve en dehors de Verdun, dans un grand parc plein d’arbres et d’étangs. Dans les deux cas, j’ai dormi comme un bébé sur des lits ultra confortables et me suis régalé d’un petit-déjeuner bien gourmand. Deux adresses à ne pas manquer !

Hôtel de Montaulbain ***
4 rue de la Vieille Prison – 55100 Verdun

Domaine de Sommedieue ***
9-17 rue du Parc – 55320 Sommedieue

Lors de mon escapade verdunoise, j’ai déjeuner à l’Abri des Pélerins à Douaumont, sur le Champs de Bataille. C’est le seul restaurant sur le site. Très bonne adresse avant de reprendre la route !

Abri des Pélerins
Plage Monseigneur Ginisty
55100 Douaumont

.

.

Ce voyage a été réalisé en partenariat avec Meuse Tourisme
que je remercie chaleureusement pour cette belle découverte.
Comme d’habitude, tous les choix éditoriaux et les opinions exprimées dans cet article me sont propres.

.

Dis-moi maintenant, tu connais Verdun ?
Tu l’imaginais comment ?

.

.

You Might Also Like...

2 Comments

  • Reply
    tracesdevoyages
    5 août 2019 at 16 h 52 min

    Verdun c’était un nom associé à une image sombre et triste pour moi avant de lire ton article. L’histoire a profondément marqué le lieu mais je n’imaginais pas une architecture aussi belle et une nature aussi intense. Je dois avoué que maintenant, j’ai très envie d’aller découvrir ce petit bout de France fort loin de chez moi 🙂 Merci!

    • Alexis
      5 août 2019 at 17 h 37 min

      C’est ça qui est le plus fascinant. Pour moi aussi c’est intimement lié à quelque chose de tragique dans notre histoire nationale et on oublie qu’il y a plein de choses à y voir 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :