Au nord de Paris, le département de l’Aisne est une formidable porte ouverte sur une nature préservée et paisible. Pour faire le plein de verdure et de calme sans faire trop de kilomètres, l’Aisne est la destination parfaite : petits villages, grandes et belles forêts, champs infinis et de l’Histoire. Et pour le weekend, on a choisi Soissons. Si tu as été un tant soit peu attentif à l’école, tu as déjà probablement entendu parler du vase de Soissons. Je ne vais pas ici te faire l’historique de cet épisode symbolique de l’Histoire de France, je vais simplement me contenter de te présenter cette petite ville agréable et ses jolis environs faits de ruines de châteaux, de petits étangs et de sites naturels étonnants. Alors empruntons dès à présent les routes paisibles de l’Aisne pour profiter d’une belle nature aux portes de la région parisienne.

.

.

SOISSONS,
PREMIÈRE CAPITALE DE FRANCE

Après la conquête de la ville,
Clovis choisit d’y établir sa capitale,
faisant de Soissons, la première capitale du royaume des Francs.
.

.

.

Depuis, la ville a bien changé et a subi les aléas de l’Histoire. C’est surtout lors de la Première Guerre mondiale que la ville se retrouve défigurée par de nombreux bombardements et tirs d’obus. Soissons se voit privée d’une part non négligeable de son patrimoine.

.

.

Trace de tirs d’obus de la Première Guerre mondiale, Soissons.

.

.

.

Fort heureusement, il reste la sublime cathédrale de la ville, dédiée à Saint-Gervais et Saint-Protais. Sévèrement endommagée pendant la guerre, elle fut entièrement restaurée, des vitraux jusqu’aux croisées d’ogives.

.

.

.

.

Quelques centaines de mètres plus loin se trouvent les ruines de l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes, dont les tours dominent la ville et, telles un phare, se repèrent de loin. Des ruines, mais quelle histoire ! Fondée en 1076, la plupart des bâtiments restants datent du 13ème siècle. L’abbaye et son monastère vivent leur apogée au 16ème avant d’entamer une période de déclin où les menaces et projets de démolitions sont nombreux.

Sauvé in extremis sous Henri II, qui voulait raser le bâtiment, l’ensemble sera inclus dans les murs de la ville mais sera amputé d’une partie de son territoire. Quelques dizaines d’années plus tard, les Huguenots envahissent le monastère, le pillent et le dépouillent. À la Révolution, les moines sont chassés et l’abbaye est occupée par l’armée. Dans un état pitoyable, l’abbaye fut vendue et on ordonna sa destruction, hormis les deux tours. Aujourd’hui, seul le réfectoire de l’abbaye est conservé en état, il est magnifique !

Boulevard Jeanne d’Arc – visite libre.

.

.

.

À quelques mètres de l’abbaye se trouve le Best Western Hôtel qui dispose d’un très bon restaurant, le Relais des Vignes. Bonne cuisine, bon rapport qualité/prix.

Le Relais des Vignes
62 boulevard Jeanne d’Arc
02200 Soissons

.

.

.

LE DONJON DE SEPTMONTS

.

Pas très loin de Soissons se trouve le petit village paisible de Septmonts, un joli village aux maisons en pierre, entouré de champs et de forêts. On y trouve le château de Septmonts, ancienne maison de campagne des évêques de Soissons.
.

.

.

.

C’est vraiment agréable de se promener dans le parc et de flâner le long des anciens murs d’enceinte. Et on peut également monter au sommet du donjon, encore en parfait état : tu y découvriras des salles et une vue à 360° sur le petit village de Septmonts et ses environs.

.

.

Panorama sur le village depuis le sommet du Donjon de Septmonts.

.

Donjon de Septmonts
Place de la Mairie
02200 Septmonts
Visite libre

.

.

.

FÈRE-EN-TARDENOIS,
UN CHÂTEAU ET UN ÉTANG

.

Reprenons la route pour découvrir les ruines du château de Fère-en-Tardenois qui trônent au sommet d’une colline. Du château du 13ème siècle, il reste quelques murs et tours. On imagine facilement qu’il devait être beau et imposant.
.

.

.

.

Non loin de là, il y a un lieu magique et magnifique où profiter de la nature et du calme : un bel étang paisible entouré de bois et de forêts. Un des moments du weekend que j’ai préférés ! De toute façon, je ne résiste jamais à une balade près d’un bel étang entouré d’arbres.

.

.

.

Etang et château, visite libre
Sur la D967, 02130 Fère-en-Tardenois

.

.

LA HOTTÉE DU DIABLE

.

Si tu aimes les endroits un peu insolites et étonnants, ce lieu est fait pour toi. La hottée du Diable est un chaos rocheux au milieu des arbres, avec un sol sableux qui te donnera l’impression d’être à la plage. Tu en auras plein les chaussures, mais au fond, ça rappelle tellement les vacances, tu ne trouves pas ?
.

.

.

.

Il y a un sentier qui t’emmène jusqu’au sommet d’où tu as une jolie vue sur les environs faits de champs et de forêts. C’est un lieu assez prisé des locaux, mieux vaut privilégier une visite le matin. Il y a un autre chaos rocheux dans le département, près de Laon, la hottée de Gargantua. La différence est que dans celui-là, le sol n’est pas fait de sable mais de terre.

.

.

Jolie vue depuis le sommet de la Hottée du Diable.

.

Hottée du Diable
Route de Fère (D310)
02210 Coincy
Visite libre (et parking gratuit)

.

.

COUCY-LE-CHATEAU

.

Terminons le périple avec la seule visite payante du weekend : le château de Coucy. L’arrivée sur le village est déjà assez fantastique avec ces superbes remparts qui couronnent la commune. Une partie du village en encore protégée par ces hauts remparts et ces portes imposantes. Dans le vaste parc du château (entre 6 et 10€ l’entrée), on découvre ces belles ruines et on a accès à de superbes vues panoramiques sur les environs.
.

.

.

.

Avant de repartir, ne manque pas la belle promenade au pied des murs, pour y admirer la vue mais aussi découvrir le troupeau de chevreaux qui entretiennent les espaces verts.

.

.

.

Une belle manière de clôturer
ce weekend champêtre tu ne trouves pas ?

.

.

Si tu cherches quelques idées de weekends en pleine nature,
je peux te suggérer de découvrir le Perche en Normandie, le Val de Morteau
ou encore la Meuse !

.

.

Dans les ruelles du village fortifié de Coucy-le-Château.

.

Tu connais l’Aisne, Soissons et ses environs ?
Tu aimerais découvrir cette partie de France ?

.

.

.

6 COMMENTAIRES

  1. Soissons, ma ville de naissance.j’y ai passé toute mon adolescence. Quand j’ai pu, je suis parti mais maintenant ma ville et ma région me manque. ces images, ça me fait trop du bien.

  2. Tu as toujours le don de me faire découvrir et aimer des lieux auxquels je n’aurais pas pensé moi même, c’est un vrai talent ! J’aime toujours énormément tes photos d’églises et de monuments médiévaux, ton oeil pour les détails me touche ! Belle découverte de Soissons 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)