Tiens, et si on visitait Caen ?

16
Tu savais, toi, que Caen était une super ville ?
Entre ses abbayes, ses charmantes petites ruelles, ses jardins
et son histoire fascinante, Caen est décidément une ville captivante !
Allez, viens, on fait une virée normande.

fioriture

.

c'est où Caen ?Un jour, ma sœur s’est assise à table et a dit « je vais poursuivre mes études à Caen ». En Normandie ? mais c’est loin, tellement loin, là-bas, tout là-haut. Et moi, je n’avais aucune idée de ce à quoi ressemblait Caen, ni même la Normandie. Du coup, je dois bien avouer que grâce à elle et à son expatriation régionale, j’ai pu découvrir une ville surprenante et attachante. Désormais, mes parents et moi avons pris cette habitude d’aller passer des petites vacances à Caen. Il faut dire que eux aussi y ont trouvé leur compte : mon père a tout de suite flashé sur les tripes à la mode de Caen et ma mère s’est réjouie à l’idée de trouver de nouvelles boutiques. Non, on est pas difficile dans la famille. Et pourtant, depuis près de dix ans de bons et loyaux voyages là-bas, je n’avais toujours pas pris le temps de mettre de l’ordre dans mes photos et de te proposer un petit article sur Caen. Alors, aujourd’hui, c’est lundi, c’est ravioli Normandie, et on file de ce pas à Caen faire un petit coucou aux Normands !

Coucou
les Normands <3

caen-41

caen-42

.

.

Déjà, à la base, Caen a été fondée par Guillaume le Conquérant, et ça franchement, c’est trop la classe ! Oui, oui, celui-là même qui a vaincu les Anglais à Hastings et a porté les Normands sur le trône d’Angleterre, ce grand homme à qui on doit la présence de tous ces mots français dans la langue de Shakespeare. Eh bien cet homme-là, a légué à la ville de Caen un château (qui a miraculeusement résisté aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale) et deux magnifiques abbayes.

 

 

LE CHÂTEAU

.

Quand tu visites Caen, c’est un bonheur de voir surgir devant toi ce vieux château médiéval avec ses hauts remparts imposants et ses tours carrées ! Et du haut de ces tours-ci, ce sont plusieurs siècles qui nous contemplent, presque mille ans ! Mille ans d’histoire, de guerres, d’incendies, de bombardements, mille ans à observer la ville de Caen grandir et s’étendre sous ses yeux… Après tout ce temps, il est toujours là, et semble veiller sur la ville.
L’accès aux remparts est gratuit et ça en vaut vraiment la peine, la vue sur la ville, allongée aux pieds du château, est vraiment jolie.
.

caen-3

caen-5

.

LES ABBAYES DE CAEN

.

Quand on me parle de Caen, désormais, j’ai immédiatement en tête les images de ses clochers, s’élançant fièrement vers le ciel. Ses églises et ses abbayes sont des monuments emblématiques de la ville et contribuent à rendre la « skyline » caennaise unique et fascinante. Les deux abbayes symboliques de la ville sont l’abbaye aux hommes et l’abbaye aux dames. Figure-toi qu’à l’origine de ces deux abbayes, il y a un mariage, un mariage non approuvé par le Pape de l’époque.

Guillaume le Conquérant formait avec Mathilde de Flandre un couple qui sortait du droit cannonique : ils sont cousins (quoique au 6ème degré). Mais tout de même, cette histoire de consanguinité est fortement réprouvée par le pape Léon IX qui interdit le mariage et excomunie le couple. En guide d’expiation et pour obtenir le pardon du nouveau pape Nicolas II (qui succède à Léon IX), ils s’engagent à fonder à Caen, et ce dans les plus brefs délais, deux abbayes bénédictines : l’abbaye aux Hommes et l’abbaye aux Dames.

.

L’Abbaye aux Hommes

Véritable chef d’oeuvre d’architecture, l’Abbaye aux Hommes est le symbole de Caen. Première abbaye de la ville, ses bâtiments ont également été utilisés comme lycée avant de devenir l’hôtel de ville. Mais l’abbaye aux Hommes est également chère aux yeux des Caennais car elle servait de refuge aux civils lors des bombardements subis par la ville lors de la Seconde Guerre mondiale.

hommes-abbaye-1

hommes-abbaye-8

hommes-abbaye-5

hommes-abbaye-7

.

.
J’ai particulièrement aimé le cloître avec son jardin et ses passages sous arcades, l’ancienne salle du réfectoire avec ses murs en bois et ses tableaux, et la salle du conseil municipal avec sa voûte en bois, son magnifique dallage et ses vitraux. Seule l’abbaye est accessible gratuitement, mais pour pouvoir accéder au reste du bâtiment, l’Hôtel de Ville organise des visites guidées tous les jours qui valent vraiment le détour.
L’abbaye, avec ses hautes voûtes et ses puissantes colonnes, semble immense et, cerise sur le gâteau, abrite le tombeau de Guillaume le Conquérant !

.

L’Abbaye aux Dames

C’est l’abbaye fondée par Mathilde de Flandres, épouse de Guillaume le Conquérant. Alors qu’elles ont été construites à la même période, les deux abbayes sont sensiblement différentes et leur histoire a pris des directions totalement opposées. Après avoir été couvent pour Bénédictines, l’abbaye aux Dames a elle été transformée en Hôpital avant de devenir le siège du Conseil Régional de Normandie.
.

.

.
Là aussi, les bâtiments sont visitables uniquement lors des visites guidées quotidiennes (seule l’abbaye est accessible en visite libre) et c’est une autre visite admirable. J’ai adoré le sublime grand escalier, les grandes pièces claires et sobres. Alors que l’abbaye aux Hommes est faite d’une pierre plutôt grise et arbore l’aspect plutôt médiéval, l’abbaye aux Dames est frappante par sa clarté grâce à ses pierres blanches qui illuminent la nef.

.

PROMENADE DANS LES RUES DE CAEN

Ville sévèrement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, on aurait tendance à imaginer Caen reconstruite de manière plus ou moins anarchique, pour répondre aux besoins du moment : loger la population. On pourrait penser que Caen est donc toute de béton vétue, aux rues sans âmes, aux bâtiments sans histoire… en gros, une ville totalement moderne. Et si tu t’imagines Caen ainsi, détrompe-toi !
.

caen-1

caen-24

.

.
Le travail de restauration du centre historique, des vieux hôtels particuliers et des églises a été admirablement mené. Caen est une ville absolument surprenante tant le mélange du moderne et de l’ancien est intelligemment réalisé.
J’aime ses petites ruelles pavées, sinueuses et engageantes, ses quelques maisons à colombages encore fièrement debout et ses vieux immeubles donnant un aperçu de la richesse architecturale du vieux Caen.
La meilleure façon de découvrir les trésors de Caen, c’est en s’aventurant à l’aveugle dans les rues et ruelles, le nez en l’air pour y découvrir de jolies fenêtres à meneaux, des sculptures, des tourelles…
Si tu en as l’occasion (en gros, si les portes sont ouvertes), tu peux jeter un œil dans les cours intérieures où tu trouves parfois quelques pépites.
.

caen-25

caen-30

.

.
Pour avoir un aperçu de ce à quoi ressemblait le vieux Caen, va faire un tour du côté du Vaugueux, un quartier pittoresque qui a conservé ses jolies maisons à colombages, ses ruelles pavées étroites et ses vieux bâtiments. À deux pas du château, ce quartier est littéralement pris d’assaut à l’heure des repas car il n’est composé principalement que de bars et de restaurants. Pour en profiter pleinement, mieux vaut y venir en début de matinée ou dans l’après-midi.

Et poursuis ensuite ta promenade digestive en direction de l’abbaye aux Dames. Juste en face de l’abbaye se dressent les ruines de l’église Saint-Gilles, une des innombrables anciennes églises de Caen qui sont détruites ou en piteux états. Elle fait partie de mes préférées avec l’étonnante et adorable église Saint-Etienne-le-Vieux en face, elle, de l’abbaye aux Hommes.
.

caen-37

caen-38

caen-12

.

FLÂNER DANS LES JARDINS

Que serait une ville sans parcs ni jardins ? À mes yeux, pas grand chose. Les espaces verts font partie intégrante d’une ville et contribuent largement à lui donner une âme et une ambiance. J’adore les villes vertes et fleuries, j’aime pouvoir m’échapper de la foule et du bruit en m’engouffrant dans un jardin botanique ou un grand parc. Et à Caen, il y a plein d’endroits pour profiter d’un peu de verdure. Je t’en ai séléctionné trois, même s’il y en a d’autres.
.

Le jardin des plantes

Situé à la sortie du centre historique, le jardin des plantes est un véritable havre de paix. Des fleurs, des plantes aromatiques, de grands arbres (parmi lesquels de beaux cèdres, des palmiers, des feuillus…), des allées ombragées, un calme olympien… C’est bien simple, le jardin des plantes est à l’image des jardins que j’adore : varié, paisible et vraiment agréable. À chaque saison, l’humeur est différente et les couleurs évoluent.
.

jardin-des-plantes-3

jardin-des-plantes-6

.

.
J’aime tout particulièrement le printemps et l’été car j’adore les couleurs vives et chaleureuses des fleurs et le ballet des abeilles qui butinent. Depuis le petit belvédère aménagé, on a une jolie vue sur le quartier appelé “vallée des jardins” : les toits des maisons émergent au milieu d’un tapis d’arbres comme égarées au milieu d’une forêt. Superbe !
.

Le jardin d’initiation à la nature

Celui-là, il faut le connaître car on ne tombe pas dessus par hasard. À quelques pas de l’abbaye aux Hommes et de l’Hôtel de ville se cache le jardin d’initiation à la nature. Il te faudra passer devant la gendarmerie, longer le parking et t’aventurer sur la petite allée qui te mènera derrière l’abbaye. Et là, un petit passage entre les branches t’ouvre sur un monde merveilleux. Un monde fait de fleurs colorées, de grands arbres, de plantes médicinales, de plantes toxiques, de pommiers… Un vrai lieu pour se détendre à l’écart de l’agitation des rues.
.

.

.

Le jardin Luna Rosa

Probablement le jardin le plus surprenant que tu pourras trouver à Caen et un des plus étonnants que j’aie pu visiter jusqu’à présent. À environ 15 minutes à pied au départ de l’abbaye aux Hommes, le jardin Luna Rosa est également bien caché, au fond d’une petite cour. Toutefois, même si l’entrée est petite et passerait (presque) inaperçu, tu ne la manqueras pas : dans le quartier, des briques bleues avec des coquillages collés dessus, tu n’en verras pas des centaines.
Ce jardin abrite des œuvres d’artistes de différentes époques, des objets qu’on ne trouverait pas dans un musée mais qu’on a plaisir à découvrir pour se rappeler que l’art, ce n’est pas uniquement un beau tableau de maître ou une sculpture d’une déesse grecque ou égyptienne, non, l’art, c’est beaucoup plus vaste et mystérieux !
.

luna-rosa-2

luna-rosa-4

.

.
Et pour le coup, ce petit jardin cerné de quatre murs remplit à merveille sa fonction d’ouverture d’esprit sur l’art. Passer la porte du jardin Luna Rosa, c’est un peu comme pénétrer dans un monde parallèle, un monde où l’art ressemble à un savant mélange de tout et de rien. Au début, pour l’œil distrait et non averti, ça pourrait presque passer pour le débarras d’une galerie avant-gardiste qui, lasse d’exposer des trucs étranges que personne n’arrive à déchiffrer ou à en percer le sens profond et mystique, a fini par liquider son stock de bizarreries au fond du jardin de mamie Josette. Et vas-y que je t’y mette des statues complètement loufoques, des sculptures sans queue ni tête, une cage à oiseaux vide et rouillée posée artistiquement par terre entre deux pousses de mauvaise herbe, un vélo sans roue, un crucifix qui ressemble à un vrai crucifix (ce qui, au vu de ce qui peuple ce jardin, est bien ce qui peut surprendre)…

Mais une fois passé l’étonnement (la stupéfaction serait peut-être un terme un peu fort), place à l’amusement. Arrivé à ce stade, ce jardin prend une toute autre dimension et devient un formidable terrain d’exploration et d’investigation : mais que signifie ce petit crocodile fait de perles ? Que représente ce chien en béton si ce n’est un chien qui serait directement arrivé de Pompéi ?
.

luna-rosa-1

luna-rosa-11

luna-rosa-10

luna-rosa-7

.

.
Ce que j’ai préféré dans ce jardin, c’est la petite cabane avec toute une collection d’objets anciens (c’est mon côté “j’aime les endroits abandonnés” qui ressort) : de vieux livres, des jouets poussiéreux, un vieux vélo, des caisses en bois renfermant un mystérieux trésor. On se croirait dans un grenier où chaque recoin regorge de potentiels trésors. En fait, dans des endroits comme ça, on se dit que le champs des possibilités est infini, il peut y avoir tant de choses étonnantes dans ces caisses, tant de correspondances à découvrir, de vieux livres à feuilleter (le paradis quand, comme moi, on aime l’odeur des vieux bouquins), des jouets d’un autre temps… Un endroit follement poétique !
Un grand merci à ma sœur de m’avoir fait découvrir cet endroit étonnant.
.

LE CIMETIÈRE DES 6 NATIONS

Un autre endroit absolument remarquable qu’elle m’a fait découvrir est devenu un de endroits que je préfère à Caen : un cimetière. Oui, alors, entendons-nous bien, je ne suis pas gothique et je ne fais pas une lecture du livre des morts égyptien tous les matins au petit déjeuner, rien de glauque. Ce cimetière, c’est juste un petit concentré de poésie, de nostalgie et de charme aux portes du centre historique. En fait, ma sœur joue un peu le rôle d’éclaireur. C’est comme si j’étais un grand réalisateur hollywoodien et qu’elle avait pour mission de faire du repérage de lieux insolites pour le tournage de mon prochain film. Et j’avoue, pour le cimetière, elle a cassé la baraque et mis la barre très haut.

cimetiere-1

.

.
Quand on adore les endroits abandonnés (rappelle-toi, j’avais adoré le village fantôme de Goussainville), ce cimetière est fascinant, j’adore ce petit quelque chose de nostalgique et mélancolique qui se dégage de ses allées.

Le cimetière des 6 nations, c’est un cimetière dont les concessions sont à perpétuité. On y trouve des tombes du XIXe siècle voire XVIIIe siècle. Les descendants ne sont probablement plus nombreux et ne peuvent entretenir les tombes. Le cimetière semble délabré, confié à un destin incertain mais c’est tellement joli et fascinant de voir la facilité qu’a la nature à reprendre ses droits sur un endroit que l’humain n’entretient plus. Tout se recouvre de mousses, de pousses d’arbres, d’herbe, et les pierres finissent par s’écrouler et les tombes par s’affaisser. L’ensemble est calme et semble hors du temps, hors de la ville, hors de tout. Un lieu à visiter, absolument !

.

QUELQUES ADRESSES

Dénicher de bonnes adresses à Caen est assez simple, il y a plein de petits restaurants à tester et de boutiques où flâner. Voici les trois restaurants que je préfère à Caen… avant d’en découvrir de nouveaux ^^
.

caen-13

Pour bien manger !

Si tu aimes la bonne cuisine et le cadre d’un restaurant étoilé pour un prix raisonnable, file chez Ivan Vautier. Dans un cadre vraiment reposant et agréable, un service au top et une cuisine raffinée, inventive et surprenante, voilà un restaurant où on aime aller manger de temps en temps. Le must du must ? Le menu “en toute confiance”. Dis simplement ce que tu n’aimes pas et laisse le chef te surprendre. Un régal pour 35€.

Restaurant Ivan Vautier
3, avenue Henry Chéron
14000 Caen

Si tu aimes la cuisine simple mais amoureusement préparée, des plats plein de saveurs et un cadre accueillant, le bouchon du Vaugueux saura te séduire. Un vrai coup de coeur pour ce petit restaurant, à quelques mètres du château.

Le Bouchon du Vaugueux
12, rue Graindorge
14000 Caen

.
Une autre excellente adresse en plein centre-ville : La Manufacture. Deux espaces pour deux types de restauration : un espace bistrot et un espace gastronomique. Les deux sauront combler tes papilles car on y mange très bien !

La Manufacture
29, place Saint-Sauveur
14000 Caen

Pour une pause douceur

Envie de jus de fruits frais et healthy ? Fais un tour du côté de Take Five, un bar à jus qui propose des associations toutes plus tentantes les unes que les autres. Celle à base de concombre, citron vert et menthe est un régal.

Take Five
116 rue Saint Pierre
14000 Caen

.

.
Un musée incontournable !

Et sinon, s’il n’y avait qu’un seul musée à visiter lors d’un passage à Caen, c’est bien le Mémorial. Un incroyable lieu sur la guerre : la guerre en général mais surtout la Seconde Guerre mondiale, ses prémices et ses conséquences. On y trouve une foule de témoignages, d’objets et d’indications pour en apprendre un peu plus sur cette période noire de notre histoire.

Mémorial de Caen
Esplanade Général Eisenhower
14000 Caen

.

caen-2

.
Notre petite promenade à Caen touche à sa fin.
Tu connais Caen ? Tu en penses quoi ?

Laisse-moi tes impressions en commentaire
et tu peux même me laisser des suggestions de visite
pour la prochaine fois 🙂

16 COMMENTAIRES

  1. Je garde un souvenir merveilleux de cette ville magnifique ! j’ai tout vu sauf Luna Rosa je crois, je retiens précieusement. Comme toujours, tes photos sont superbes et pleines de sensibilité !

  2. Salut à toi !
    Un bel article, j’ai pris plaisir à découvrir cette jolie ville à travers tes photos si jolies et tes bons plans. Je ne connais pas du tout la Normandie, mais je vois que cette région a beaucoup à offrir 😉
    Caen est pleine de charme, j’adorerais la visiter un jour !

    • Bonjour Julie
      Merci de ton passage ici et pour ton commentaire.
      En effet, la région est vraiment magnifique avec de superbes villes, villages et paysages 🙂

  3. super bien…. passez aussi à la Prairie, les bords de l’Orne et le quartier de Vaucelles sur les hauteurs, avec l’Eglise Saint Michel. Regardez la porte de l’église Saint jean, il y a une belle photo à faire. L’église Saint Pierre dans son écrin ressemble à l’empire state buiding pour quelques temps……là aussi une belle photo à faire;
    PS: j’ai habité quand quelques années et vous avez raison c’est une ville superbe où il fait bon vivre , climat mis à part … mais on s”y habitue même quand on vient de l’extrême sud ;

  4. je vous remercie de m’avoir fait découvrir des endroits de Caen que je n’ai encore jamais vus,pourtant je m’y suis promenée depuis mon enfance car je suis native de Caen ! Serait il possible de savoir ou ce trouve ce cimetière car , passionnée de généalogie et sachant que certains ancêtres était Caennais j’y retrouverais peut être des noms encore merci

  5. Je ne suis allée que deux fois à Caen, et pourtant ma mère a grandi là-haut. J’étais toute jeune, je n’ai que de vagues souvenirs. Mais les articles d’Alexandra m’avaient fait redécouvrir mes origines maternelles, et tu fais merveilleusement suite à ces articles. Les deux Alex, vous déchirez ! J’adore ta vision des choses, ces petites visites par thème. Je n’avais jamais entendu parlé du jardin Luna Rosa, mais moi aussi je suis folle de vieilles choses un peu loufoques, je crois que j’adorerais! Pareil pour le cimetière. Ce n’est pas une question de gothique, mais j’ai toujours trouvé ça fou de se promener entre les tombes et d’imaginer la vie de ces gens, avant, juste avec leurs noms et deux dates… J’adore tes images, toutes, mais j’aime particulièrement les jeux de perspectives, de cadres naturels, de symétrie que tu as trouvé pour photographier les abbayes et les ruelles. Bravo !

    • Merci Marion, tes mots me font toujours chaud au cœur. Si tu aimes les endroits un peu surprenants, alors oui le jardin Luna Rosa te plaira à coup sûr, c’est loufoque à souhait ^^

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)