France

L’île d’Oléron en 7 coups de cœur

 

TU CONNAIS L’ÎLE D’OLÉRON ?
PERSONNELLEMENT, J’Y SUIS ALLÉ CET ÉTÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS !
JE TE PRÉSENTE ICI LES SEPT ENDROITS QUE J’AI LE PLUS AIMÉS.
JE T’EMMÈNE ?

fioriture

Quand on m’évoquait l’île d’Oléron, j’avais toujours tendance à imaginer un lieu ressemblant à l’île de Ré, cette petite île située juste au-dessus. Pourtant, Oléron a son caractère bien à elle et est différente de sa voisine. C’est une île assez grande et assez vaste. Si tu cherches où partir pour une escapade de quelques jours, tu apprécieras probablement l’île d’Oléron, ses belles plages et ses petits villages et tu trouveras forcément des activités pour passer un super séjour. Moi, j’ai eu l’occasion de découvrir l’île en famille, dans un voyage improvisé avec mes parents et ma tante, et l’île d’Oléron en famille, c’est vraiment sympa !

Je ne sais pas toi, mais les bords de mers et les îles ont un effet particulier sur ma manière de voyager. J’ai beaucoup plus tendance à ralentir le rythme et à profiter d’un véritable slow travel. Et c’est comme ça que l’île d’Oléron se laisse le mieux visiter.

Alors, dans cet article, que vais-je te présenter ? Je te propose mes 7 coups de cœur, les endroits qui ont vraiment fait de ma visite un moment agréable, ces lieux qui m’ont fait craquer pour cette île. Au programme dans cet article : on va récolter du sel, visiter un petit port qui a tout d’un grand, grimper en haut d’un phare, prendre plein de photos de maisons et cabanes colorées et se détendre dans un beau jardin fleuri, ça te tente ?

.

À PEINE DÉBARQUÉ À OLÉRON,
ÇA SENT DÉJÀ LES VACANCES !

.

.

LE PORT DES SALINES

.

En débarquant sur l’île, le premier lieu de l’île que tu traverseras c’est Le Grand Village-Plage. À la première bifurcation, tu arriveras au Port des Salines, un marais salant.

.

.

.

TU SAVAIS QUE SUR L’ÎLE D’OLÉRON,
IL Y AVAIT DES MARAIS SALANTS ?

.

L’entrée est libre et tu pourras te promener tranquillement entre les différents bassins, assister à la récolte du sel, trouver votre bonheur dans la boutique (sel nature ou aromatisé de différentes manières, des livres, des salières…). Tu pourras même louer une barque et te laisser glisser sur les canaux. Généralement, les premiers souvenirs que j’embarque avec moi quand je voyage, c’est de la nourriture.

Pour cette escapade en Charentes-Maritimes, le choix s’est fait assez rapidement : Il y a ce qu’on ne peut pas ramener dans sa valise (des huîtres, des moules), ce qu’on ne rapporte pas car on en consomme pas (le pineau, le cognac) et il y a le reste. J’ai donc ramené mon petit sac de sel de table.

Au moins à chaque fois que je l’utilise je repense à cette chaude journée à Oléron où ma mère me courait après pour que je mette une casquette et de la crème solaire, je revois ce type qui récoltait le sel pieds nus… Ces grains de sel, je les visualise dans ces petites bassines noires à sécher au soleil et quand je sens la note relevée et salée sur le bout de ma langue, je revois les plages d’Oléron et je me dis « tiens, je sais d’où tu viens toi ».

.

CHAQUE FOIS
QUE J’UTILISE CE SEL,
JE REPENSE À OLÉRON

.

.

.

LE PORT DE LA COTINIÈRE

Quand on arrive à La Cotinière,
petit port d’apparence tranquille,
on imagine tout sauf qu’il s’agit d’un port important.

.

.

Et pourtant, il enchaîne les distinctions : Premier port de pêche artisanale de Charente-Maritime, 7ème port national dans cette catégorie et un des 5 premiers ports français pour certaines espèces (comme la crevette). La Cotinière a d’ailleurs été pendant plusieurs années le premier port français pour la pêche à la crevette ! Rassure-toi, je ne vais pas te faire un topo complet sur les ports de pêche à la crevette ^^

En te rapprochant de l’Office du Tourisme (de La Cotinière mais aussi celui de Saint-Pierre d’Oléron), tu pourras même réserver une visite de la criée et voir un peu comment ça se passe.

Après avoir flâné sur le port, laisse-toi porter dans la rue commerçante à la recherche d’un petit restaurant pour y déguster un plateau de fruits de mer ou de l’excellent poisson ! D’ailleurs, je te conseille le restaurant La Pigouille qui propose de très bons plats, du bon poisson bien frais et de beaux plateaux de fruits de mer. L’établissement fait aussi bar à huîtres. La Pigouille : 20 rue du Port.

.

.

.

.
Sur le port, ne manquez pas l’Eglise Notre-Dame-et-Saint-Nicolas datant du XXe siècle. Son architecture extérieure moderne est somme toute très quelconque mais l’intérieur vaut le détour pour ses jolis vitraux.

.

.

.

LE CHÂTEAU D’OLÉRON

.

Une promenade agréable dans un petit village coloré et chaleureux. Et en plus, une superbe vue sur le pont qui relie l’île au continent. Bienvenue au Château d’Oléron !

.

.

.

EN FAIT, AU CHÂTEAU D’OLÉRON, IL N’Y A PAS DE CHÂTEAU MAIS UNE CITADELLE CONSTRUITE PAR VAUBAN.

Ce qui fait le succès de la petite ville de Château d’Oléron, ce n’est pas tant sa citadelle que ses petites maisons d’artistes colorées. Abritant aujourd’hui des boutiques de vêtements, nourriture, produits artisanaux (comme une belle boutique de savon faits maison) mais aussi quelques restaurants et bars.

Au bout de la rue principale, le port avec sa belle vue sur la mer, la côte et le superbe pont d’Oléon qui relie le continent et l’île sur presque 3 kilomètres !

En découvrant ces petites ruelles où les maisons aux façades blanches arborent des portes et des volets bleus et verts, j’ai cru retrouver un peu de l’île de Ré. Il y a une ambiance petit village, calme, tranquille et paisible. La chaleur était écrasante, le soleil brûlait la peau, il n’y avait personne dans les rues.

.

.

.

LE PHARE DE CHASSIRON

.

Élégamment vêtu de ses rayures noires et blanches, le phare de Chassiron garde les côtes de l’île depuis 1834. Un premier phare avait même été construit au même emplacement en 1685 sur ordre de Colbert (elle lui donnera son nom, Tour Colbert) pour guider les marins et limiter le nombre de naufrages au nord de l’île !

.

.

.

SI L’ÎLE AVAIT UN EMBLÈME,
ÇA SERAIT SON PHARE,
SUR LA POINTE DE CHASSIRON

Du haut de ses 46 mètres, il surveille fièrement la rive, affronte les bourrasques, inspire à grandes bouffées l’air iodé qui lui chatouille les narines…

Il est possible de le visiter (3€ l’entrée), il te faudra alors grimper les 224 marches pour arriver au sommet. Un bel escalier en colimaçon vous mène au sommet et, de la-haut, une superbe vue sur l’océan et les alentours de l’île se déploie sous tes pieds. Allez, courage, 220 marches, c’est pas la mer à boire 😉

Le sais-tu ?
Par temps clair, son faisceau lumineux est visible à 52 kilomètres !

.

.

.

DES PLAGES ET DES GALETS

.

Au détour d’une randonnée ou tout simplement au cours d’une promenade digestive sur les belles plages de l’île, il y a de quoi se mettre des étoiles plein les yeux en découvrant de superbes et beaux paysages !

.

.

.

L’île a la chance d’avoir de belles plages : sable fin ou galets, il y en a pour tous les goûts. Ma préférée est la grande plage des Sables Vigniers au nord de La Cotinière.

Même si, en pleine journée, elle est très fréquentée, elle devient le soir venu un endroit désert, une étendue de sable où seul le bruit des vagues se fait entendre. Au lever et au coucher du soleil, c’est une magnifique promenade à pied, hyper relaxant ! Si j’avais une plage comme ça pour faire mon jogging, je ferais probablement du sport plus souvent…

Mais qu’est-ce que c’est que ces cailloux empilés ??
Entre deux photos, j’ai quand même réussi à convaincre ma tante (qui était un peu étonnée, avouons-le) que ces phénomènes de galets empilés n’étaient pas le fait d’une bande d’olibrius ivres qui, sous le coup du 13ème verre de cognac cul-sec, se sont pris pour des artistes. Non, je lui ai dit (et j’en étais convaincu) qu’il s’agissait de traditions ancestrales en relation avec un culte. Ou un type de sépulture. En écrivant ces lignes, je suis pris d’un doute atroce et d’un sentiment de culpabilité, aurais-je raconté n’importe quoi à ma pauvre tata ?

Après quelques recherches, je peux dire que ces galets, appelés aussi cairn, sont disposés le long d’un chemin pour marquer un endroit spécial, ou attester de son passage en un lieu. Mais il peut également marquer un site funéraire ou célébrer les morts (comme quoi, j’avais quand même un peu raison, me voilà rassuré…)

.

.

.

SAINT-DENIS D’OLÉRON
ET SES JOLIES CABANES COLORÉES

.

UN ALIGNEMENT DE CABANES COLORÉES
QUI FONT DE CETTE PLAGE
UN LIEU PHOTOGÉNIQUE !

Sur la plage de Saint-Denis d’Oléron, mon regard a été attiré par un alignement de cabanes toutes colorées. Chacune dans son propre style, ces sublimes cabanes contribuent à faire de cette plage un beau lieu photogénique !

Devant les cabanes, une jolie plage de sable fin chauffé par le soleil et la mer comme seul horizon. Ca donne envie d’y étendre sa serviette de plage, après tout, c’est les vacances 🙂

.

.

.

LES JARDINS DE LA BOIRIE

.

Je t’ai déjà parlé de ce jardin dans un article précédent. Si tu ne connais pas l’adresse, il y a vraiment peu de chances que tu tombes sur ce jardin par hasard. Au milieu du petit hameau de La Boirie (à la sortie de Saint-Pierre d’Oléron), les jardins sont chez un particulier et se cachent derrière un portail en bois.

.

.


.

UN HAVRE DE PAIX
AU MILIEU DE L’ÎLE

Je suis un vrai dingue des jardins botaniques et c’est donc avec joie que j’ai découvert ce lieu vraiment paisible, comme un havre de paix au milieu de l’île.

Il paraît que l’été, le jardin est rempli de visiteurs, encore une bonne raison d’aller visiter l’île en dehors des vacances scolaires… Ce jour-là, seuls deux couples ont franchi le portail avec nous. Le jardin est, mine de rien, relativement petit, mais la profusion des plantes et leur variété ont tendance à élargir les limites. On se sent bien, on regrette juste de devoir partir…

.

.

fioriture

.

LE MOT DE LA FIN…

Même si je lui préfère le charme de l’île de Ré, j’étais vraiment content de découvrir Oléron, une chouette île, authentique et accueillante.

Si tu passes par Oléron, mange du poisson, des fruits de mer et, à Saint-Pierre d’Oléron, laisse-toi tenter par Le Puits d’Amour à la Pâtisserie Boudon !

Création du pâtissier en 1980, elle est maintenant devenue la pâtisserie emblématique d’Oléron et quitter l’île sans avoir croqué ne serait-ce qu’une bouchée serait dommage !
(Sauf si tu n’aimes pas la crème pâtissière, auquel cas, tu ne manques pas grand chose).

Dans une boutique située à quelques pas, la Pâtisserie Boudon te propose également de très bonnes glaces !

Pâtisserie Boudon 54 rue de la République, Saint-Pierre d’Oléron.

.

POUR MOI, OLÉRON RIMAIT
AVEC HUÎTRES,
MAIS IL Y A PLEIN
D’AUTRES RAISONS D’Y ALLER !

.

fioriture

.

J’espère que cette petite balade sur l’île d’Oléron t’a plu.
Et toi, quels sont tes endroits préférés de l’île ?

.

You Might Also Like...

11 Comments

  • Reply
    Eric Gomez
    20 décembre 2016 at 7 h 44 min

    Pour moi, la plage de Saint Trojan à Grand-village Plage. On se garait le long de la route et on traversait la forêt domaniale, avec pause pic-nic sous les pins, avant d’aller se baigner dans les vagues.
    Merci pour ce bel article !
    On peut aussi parler de Boyardville où on se baigne face au fort Boyard, de Saint-Pierre, la “capitale” de l’île, du port du Douhet, des écluses à poissons, etc…
    Une précision : jusqu’à l’arrivée du pont de Ré, les deux îles étaient très semblables, et encore plus avant que le pont d’Oléron soit construit ! Ce n’est que la volonté des autorités (limitation des construction, uniformisation de l’urbanisme, charte coloristique…) qui a transformé l’île de Ré en….autre chose !
    Moi qui ai connu les deux îles dans mon enfance (famille sur les 2 territoires), j’ai le souvenir de choses assez similaires !!

    • Alex
      20 décembre 2016 at 8 h 35 min

      Merci Éric pour ce commentaire.
      L’île d’Oléron est pleine d’endroits beaux et intéressants. Ne restant sur place qu’une semaine, j’ai fait une sélection, l’île ne mérite pas d’être vue au pas de course 😉
      Je garde vos suggestions pour une prochaine visite 🙂

  • Reply
    Itinera Magica
    3 janvier 2017 at 9 h 09 min

    Je n’avais jamais songé à Oléron, mais tu as su me convaincre ! Tes photos sont magnifiques, bravo pour ces couleurs, ces détails, cette promenade visuelle superbe. Coup de coeur pour la photo de l’église (qu’elle est belle), la vue depuis le phare (fabuleux !), et toutes ces maisons colorées, ces barques, ces fleurs… Tu m’as vraiment donné envie !

  • Reply
    Charlon jérémy
    3 janvier 2017 at 20 h 20 min

    La bree les bains depuis plus de 35 ans. Un réel plaisir chaque année. Le côté authentique “la campagne à la mer”. Inimitable…

  • Reply
    Éric-Georges
    7 janvier 2017 at 23 h 02 min

    L’île odorante et… lumineuse, plus sauvage et moins snobinarde que l’île de ré. Une destination de rêve… ☆☆☆

  • Reply
    pauline
    8 janvier 2017 at 12 h 54 min

    je vais dans ce lieu magique depuis toute petite(j’en ai 29) j’ai fais decouvrir cette ile a mon mari, qui lui aussi en est tombé amoureux. votre article est magique, et resume tres bien. ca me donne l’envie d’y retourner. car je me rend compte qu’il y a encore plein de choses a voir. vivement cet ete ! ma plage préférée est celle de plaisance,et je vais séjourne au camping des sables vigniers. cet endroit je ne m’en lasserai jamais! merci pour votre article si bien illustré.

    • Alex
      8 janvier 2017 at 13 h 50 min

      Merci Pauline pour ce commentaire.
      C’est rigolo, lors de ce séjour nous avions réservé au camping des sables vigniers 🙂 je l’ai trouvé très bien.

  • Reply
    taveau
    8 janvier 2017 at 16 h 35 min

    J’ai passé toutes mes vacances à l’île d’Oléron car nous avions une maison de famille. Ma plage préférée c’est la plage de la Nouette, car il n’y a jamais beaucoup de monde de plus j’apprécie cette promenade à travers la forêt pour me rendre à la plage. J’adore, Boyardville me promener autour du port et le château découvrir les cabanes artisanales .
    Egalement les nombreuses pistes cyclables, car là-bas je me déplace qu’ne vélo.
    Je vous remercie pour votre articles et vos photos superbes.
    caroline

    • Alex
      8 janvier 2017 at 16 h 37 min

      Merci Caroline pour votre gentil commentaire. C’est vrai que ça doit être vraiment agréable de se déplacer à vélo, je le garde pour une prochaine fois 😉

  • Reply
    Alain
    16 août 2017 at 15 h 36 min

    La destruction accélérée du littoral par cette mode du déplacement des galets est un vrai fléau ..

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :