France

Quelques curiosités parisiennes

 

Au détour d’une promenade dans les rues du Paris insolite,
je vous propose de découvrir quelques curiosités de notre belle capitale.
Endroits méconnus ou anecdotes oubliées,
il y a toujours des choses à apprendre en flânant à Paris.

fioriture

.

J’ai un ressenti très particulier concernant Paris. Pour y travailler, je supporte ses transports bondés, sa foule omniprésente, sa pollution, son côté stressant et oppressant et, au bout du compte, je n’en profite pas. Cherchant à éviter la foule, je ne me promène plus à Paris comme j’avais tant l’habitude de le faire et, en conséquence à tous ces symptômes listés plus haut, j’en viens à me dire que je n’aime plus tant cette ville, que j’aimerais retourner en province. Et pourtant il suffit d’une promenade, une ballade dans les rues du vieux Paris, au milieu de ses bâtiments majestueux, élégants et de ses rues mystérieuses pour que la magie revienne et que je sois à nouveau complètement dingue de cette ville. Pour qui aime l’Histoire, Paris est une source intarissable de découvertes et d’émerveillement. En fait, j’aime Paris, que dis-je, j’adore Paris mais finalement pas pour y vivre. Aujourd’hui, on part se promener, tout tranquillement, dans le centre de la ville, on va flâner sur les bords de Seine et, en passant, j’en profiterai pour te raconter quelques petites anecdotes et te montrer quelques curiosités, quelques unes parmi tant d’autres qui rendent cette ville si spéciale et si incroyable.

.

.

LES PLUS VIEILLES
MAISONS DE PARIS

Depuis que Haussmann a décidé de détruire tout le Paris médiéval pour tracer de grandes avenues et donner à la capitale le visage qu’elle a aujourd’hui, il ne reste plus beaucoup de très vieilles maisons à Paris. Mais il en reste quelques unes, fort heureusement.

.

.

.

Voici une maison située dans le 3ème arrondissement. D’allure très médiévale, elle a été, pendant très longtemps, considérée et présentée comme la plus vieille maison de Paris. Avec sa façade à colombages, architecture si répandue au Moyen-Âge, on lui avançait un âge fascinant : elle aurait daté du 11ème siècle.

Mais en 1979, une historienne, après de très longues et dures recherches, vint ruiner le mystère. Cette maison n’est qu’un pastiche, une imitation, construite pour un bourgeois parisien… en 1644. Non loin de là, toujours dans le 3ème arrondissement, se trouve celle qui lui a ravi le titre.

.

.

.

Là voilà, cette maison qui détient maintenant le titre de maison la plus vieille de Paris. Elle date de 1407. Elle était à l’époque une auberge qui accueillait laboureurs et maraîchers des environs. Ce qui est tout de même surprenant, c’est qu’elle est encore aujourd’hui une auberge et un restaurant. Sur sa façade, une inscription en vieux français nous en dit plus sur son utilité et sur sa date de construction.

Fausse vieille maison : 3 rue Volta, Paris 3
Plus ancienne maison de Paris : 51, rue de Montmorency, Paris 3

.

.

.

DES TÊTES SONT TOMBÉES…

Dans le 11ème arrondissement, sur la rue de la Roquette, d’étranges marques au sol passeraient presque inaperçu aux yeux des passants pressés.

.

.

.

Près du square de la Roquette se trouvait une prison, bâtie en 1836, où on enfermait les condamnés à mort. Devant le square, au sol, on découvre cinq dalles de granit, que les ouvriers en charge de l’entretien des rues prennent bien soin de ne pas recouvrir. Et pour cause, ces cinq dalles sont un témoin inestimable : elles sont les derniers vestiges de la guillotine devant la prison. Elles permettaient de donner une meilleure stabilité à la guillotine qui, au 19ème siècle, n’était plus installée sur l’échafaud mais à même le sol. La prison a été détruite en 1899 et la dernière exécution à la guillotine en France date de 1977, à Marseille.

Les 5 dalles de la guillotine : croisement rue de la Roquette et rue de la Croix-Faubin. En face du square de la Roquette, Paris 11

.

.

.

DES TOMBES DANS LA COUR

Dans la rue Chanoinesse, sur l’île de la Cité à deux pas de Notre-Dame, se trouve une petite cour. Par chance, lors de mon passage, la porte munie d’un digicode n’était pas fermée.

.

.

.

Au fond de la cour, qui donne accès à différentes habitations, se trouvent deux grandes dalles où on peut remarquer des inscriptions en caractères gothiques. Il s’agit en réalité de pierres tombales provenant d’un édifice religieux ou d’un cimetière de l’île de la Cité au Moyen-Âge. Elles ont été utilisées a posteriori pour construire certaines habitations et stabiliser le sol de certains îlots.

26, rue chanoinesse, Paris 4

.

.

.

LES CLÉS DE LA VILLE

La Porte Saint-Martin a été construite en 1674, sur ordre de Louis XIV. Il convenait de célébrer les victoires du Roi Soleil dans l’Est face à l’Espagne et au Saint-Empire Romain Germanique.

1674 est une année importante, elle marque la conquête de la ville de Besançon par les troupes françaises, prise aux mains des Espagnols et le rattachement de la Franche-Comté à la France. Sur un angle de cet arc de triomphe, on voit une femme agenouillée remettant des clés à un Louis XIV triomphant vêtu comme un général romain. Il s’agit d’une allégorie de la ville de Besançon remettant les clés de la cité au roi vainqueur.

.

.

.

Sur le sommet de l’arc de triomphe est inscrit en latin “Vesontio” et “Sequanis” : Vesontio étant le nom gallo-romain de Besançon et Séquanie le nom gaulois de la Franche-Comté.

Voilà un détail qui a intrigué et piqué la curiosité du natif de Besançon que je suis 😉

Porte Saint-Martin : 18 rue Saint-Martin, Paris 10

.

.

.

LE SCANDALE MÉDIÉVAL
D’UN AMOUR INTERDIT

Connais-tu l’histoire d’amour d’Abélard et Héloïse ? Une histoire bien scandaleuse : un tuteur et une élève vivant une relation amoureuse passionnelle et charnelle dans le Paris du 12ème siècle…

.

.

.

Remise dans l’actualité par le livre de Jean Teulé, cette histoire a pourtant fait grand bruit au Moyen-Âge. Abélard était un intellectuel de renom, promis aux plus grandes fonctions de la hiérarchie religieuse. Des étudiants venaient de toute la France pour suivre ses enseignements. Le Chanoine Fulbert avait une nièce, Héloïse, qu’il souhaitait instruire avec le meilleur enseignant de son temps : Abélard. Leur amour a été presque instantané. Ils passaient plus de temps à s’aimer qu’à étudier. De leur amour naquit un fils, Astrolabe.
Fulbert, de rage, fit émasculer Abelard et sépara les deux amants, envoyant Abélard dans un monastère et Héloïse au couvent.

Abélard décède en 1142, Héloïse en 1164. Elle se fit enterrer aux côtés de son amant. En 1817, la Mairie de Paris transfère les dépouilles de ce couple au Père Lachaise.

Découvrez le livre de Jean Teulé Héloïse Ouille ! sur Amazon.

9, quai aux fleurs, Paris 4

.

.

.

UN COUPLE COMME LES AUTRES

Au Cimetière du Montparnasse, au milieu des magnifiques tombes et caveaux, se trouve une tombe qui a attiré mon attention. Alors, je dois quand même t’avouer un truc un peu glauque : j’aime bien me promener dans les cimetières. Surtout les vieux cimetières, limite abandonnés. Mais cette tombe-là mérite bien un détour.

.

.

.

Le couple Pigeon (je crois que c’était un homme ayant fait fortune dans l’industrie) a choisi d’immortaliser leur amour jusque sur leur tombe, en se représentant au lit. Madame est allongée quand Monsieur est accoudé, légèrement relevé, le regard perdu. Au moins, cette tombe est tout sauf glauque.

Cimetière du Montparnasse : 3 rue Edgar Quinet, Paris 14

.

.

.

.
Pour cet article, j’ai été inspiré, entre autres, par le livre de Rodolphe Trouilleux Paris secret et insolite et j’ai pris un immense plaisir à redécouvrir Paris d’une autre manière.

.

CONCOURS #ENFRANCEAUSSI

Cet article participe au rendez-vous mensuel interblogueurs : #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs. Le thème du mois d’août, “curiosités” a été choisi par Thomas du blog Expériences en famille. Pour tenter de gagner un guide Gallimard “Paris Secret”, commente un des articles du rendez-vous (le mien ou celui d’un blogueur participant) et commente la publication Facebook du rendez-vous En France Aussi en indiquant le blog sur lequel tu as laissé ton commentaire. Bonne chance 🙂

Participation jusqu’au 16 août !

.

Alors, ce Paris insolite,
tu en penses quoi ?

You Might Also Like...

24 Comments

  • Reply
    Caro
    2 août 2017 at 10 h 14 min

    On en apprend des choses ! merci.

    • Alex
      2 août 2017 at 10 h 15 min

      avec plaisir 🙂
      merci !

  • Reply
    Anne
    2 août 2017 at 18 h 02 min

    Les traces sur le sol m’ont donné des frissons!

    • Alex
      2 août 2017 at 18 h 05 min

      J’avoue moi aussi ca m’a fait quelque chose

  • Reply
    tania
    2 août 2017 at 20 h 51 min

    superbe cet article
    je te félicites pour avoir trouvé toutes ces curiosités
    en observant bien on découvre de très belles choses
    Paris reste une ville magnifique

    • Alex
      2 août 2017 at 20 h 52 min

      Merci Tania, tes mots me font chaud au coeur 😉
      En effet Paris est une ville superbe 🙂

  • Reply
    Fabien
    3 août 2017 at 10 h 47 min

    J’ai le même sentiment que toi ! Paris pour y vivre et travailler, non merci !
    Paris en touriste, carrément 😉
    Très bon article en tout cas !

    • Alex
      3 août 2017 at 11 h 02 min

      Merci Fabien, c’est gentil !

  • Reply
    Sophie
    3 août 2017 at 11 h 06 min

    Voilà des idées pour mes balades parisiennes du mois d’août 🙂

    • Alex
      3 août 2017 at 11 h 16 min

      Absolument 😉

  • Reply
    Itinera Magica
    3 août 2017 at 16 h 20 min

    Quel régal cet article ! Coup de cœur pour le célèbre couple maudit, les tombes spectaculaires… et ces marques au sol me font frissonner. J’ai adoré aussi La plus vieille maison de Paris. Merci Alex pour ce merveilleux moment, un délice !

    • Alex
      3 août 2017 at 16 h 37 min

      Merci Alexandra, ça me fait très plaisir !

  • Reply
    Curiosity Escapes
    3 août 2017 at 18 h 54 min

    Très surprenant les marques non recouvertes de la guillotine et joli article où l’on apprend plein de petits détails. A Vienne en Isère il reste également une unique maison debout datant du Moyen-Age, on la repère de loin, elle sort vraiment du lot avec ses colombages.

    • Alex
      3 août 2017 at 18 h 56 min

      Merci c’est gentil 🙂
      Il faut vraiment que j’aille à Vienne, on ne m’en dit que du bien ^^

  • Reply
    Sabrina
    4 août 2017 at 16 h 04 min

    J’en pense quoi ? Mais j’adore ! Les traces de guillotine c’est dég hein mais ça nous attire quand même. A propos des maisons de la rue François Miron dans le 3eme elle abritent dans le sous sol un club…coquin. Si j’te jure.

    • Alex
      4 août 2017 at 19 h 15 min

      Haha un club coquin, c’est énorme ! J’adore ce genre de truc insolite 🙂
      Pour les traces de guillotines ouais ça pique la curiosité quand même !
      En tout cas merci pour ta visite sur le blog et ton commentaire 🙂

    • Sabrina
      5 août 2017 at 6 h 51 min

      hé hé moi aussi j’aime beaucoup, c’est assez cocasse. A très bientôt Alex, Belle journée à toi.

  • Reply
    Travelingaddress
    9 août 2017 at 18 h 03 min

    Tres originale cette tombe! Et j’aime beaucoup l’histoire d’Heloise et Abelard, même si elle finit mal!

    • Alex
      10 août 2017 at 8 h 22 min

      Merci pour ton commentaire,
      Abélard et Héloïse étaient peut-être les roméo et juliette du Paris médiéval, un amour qui finit mal.
      Moi aussi j’aime bien cette histoire 🙂

  • Reply
    sylvierandos
    21 août 2017 at 10 h 39 min

    Pour moi qui connais très très peu Paris, et qui n’y ai pas mis les pieds depuis des années, j’aime beaucoup cette manière de découvrir la capitale ! J’apprends plein de choses et je me dis que lorsque j’y retournerai, je regarderai la ville d’une autre façon ! Merci pour toutes ces chouettes et instructive découvertes !

  • Reply
    Coupet alain
    19 septembre 2018 at 9 h 33 min

    Tres bel article et merci de nous faire decouvrir ce Paris mysterieux et inconnu!!
    Pourrais tu nous mettre le nom et le numero de la rue sur tes decouvertes afin de nous y retrouver plus facilement lors de nos balades!!
    Avec tous nos remerciements

    • Alexis
      19 septembre 2018 at 22 h 14 min

      Avec plaisir, je suis ravi de faire découvrir Paris autrement. Merci pour ton commentaire. J’ai ajouté les adresses 😉

  • Reply
    Sophie
    30 novembre 2018 at 21 h 52 min

    Ton article est super, je l’ai lu avec un grand plaisir ! C’est agréable de voir Paris sous un autre angle, des coins perdus et des histoires dont on ne soupçonne pas l’existence. Merci pour ces découvertes !

    • Alexis
      30 novembre 2018 at 22 h 12 min

      Merci Sophie, ça me fait vraiment plaisir 🙂 heureux d’avoir pu t’apprendre des choses sur Paris 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :