France

La Source du Lison : joyau caché du Doubs

 

Au fond d’une vallée admirable encaissée sous de hautes roches calcaires, protégées par un massif forestier sauvage et mystérieux accompagnant leur cours, les eaux du Lison jaillissent des entrailles de la Terre et arrivent dans le monde des mortels dans un fracassant spectacle. Une naissance au cœur d’un des plus beaux endroits de la région, entouré d’une mosaïque de panoramas remarquables où les phénomènes géologiques exceptionnels rivalisent de beauté avec un océan forestier indompté et préservé. Et ce lieu fascinant, c’est la jolie reculée de Nans-sous-Sainte-Anne, une petite commune paisible entourée d’une forêt sans fin et de roches calcaires.

Dans cet article, j’ai envie de te présenter ce petit bout de Franche-Comté, on va faire quelques pas à Nans-sous-Sainte-Anne, à l’ombre de son château et de son clocher typique, on va remonter le cours du Lison pour admirer cascades et grottes, on va prendre un peu de hauteur pour profiter d’un beau panorama et on va traverser le Pont du Diable. Ça te tente comme programme ?

.

.

.

NANS-SOUS-SAINTE-ANNE

.

Quand on arrive par la route, la petite bourgade de 139 âmes apparaît comme un village du bout du monde, isolé au creux de sa vallée et perdu au milieu des arbres.

.

.

Depuis la route, panorama sur Nans-sous-Sainte-Anne.

.

.

.

Les visiteurs sont nombreux à Nans car le site qui l’entoure est remarquable. Il ne reste plus beaucoup de traces du vieux village si ce n’est quelques maisons en pierre, un petit château et sa fière tourelle couverte de lierre et l’église qui trône au centre du village. Surmontée de son clocher comtois, elle est rarement ouverte alors si tu vois la porte entrouverte, n’oublie pas d’aller y jeter un œil.

.

.

.

.

.

Ce qui est intéressant à Nans-sous-Sainte-Anne en revanche, c’est que le bourg se situe à la croisée de sept vallées, creusées par sept ruisseaux dont le Lison, l’Arcange (qui alimente l’ancienne taillanderie) et le Verneau. D’ailleurs, en empruntant le sentier derrière le château, tu peux rejoindre la cascade du Verneau, fort jolie. Bon, par contre, l’été, il y a moins d’eau donc c’est moins impressionnant.

.

.

La cascade du Verneau, faible après les premières grosses chaleurs.

.

Maintenant que les présentations sont faites,
allons à la source du Lison.

.

.

.

LA SOURCE DU LISON

Depuis le parking, un sentier paisible te fait remonter le long du Lison,
dans un sous-bois moussu qui semble tout droit sorti d’un conte.
.

Tu entends le doux chuchotement de l’eau qui soupire
en glissant à l’ombre des arbres et aux pieds des falaises ?
C’est que le but approche, la cascade est devant nous !

.

.

.

.

→ LA SOURCE DU LISON

Ce chemin, c’est une formidable introduction avant d’accéder à la source : on plonge délicatement au cœur d’une végétation luxuriante bercé par le bruit de l’eau. Puis, au bout de ce charmant sentier botanique, l’étonnante cascade de la source du Lison apparaît derrière les feuillages.
.

.

.

.

.

L’eau sort du fond d’une grotte mystérieuse en une cascade majestueuse et vient alimenter la rivière. Quand on plonge les yeux dans la grotte et qu’on observe ces interstices d’où sort l’eau, on est étonnés, surpris, intrigués, et on se dit qu’il y a là, devant nous, la preuve qu’il existe un autre monde, un monde secret et passionnant sous terre, derrière les roches. Et ce sentiment d’un monde parallèle, je sais pas toi, mais moi ça me fascine.

.

.

.

Le Lison sort des entrailles de la Terre.

.

Dans l’antre de la source du Lison.

.

Le Lison, des ténèbres jusqu’à la lumière.

.

.

Près de la source, deux autres sites vraiment admirables
méritent un détour et rendent ce lieu encore plus beau et fascinant !

.

.

.

→ LA GROTTE SARRASINE

Aux pieds de la grotte sarrasine, une source, encore une, alimentée par un réseau de lacs et de galeries souterraines, sort de la roche. Mais ce qui est impressionnant, c’est cette énorme cavité creusée dans la roche, un gouffre de 90 mètres de haut !
.

.

Le grand porche, 90 mètres de haut !

.

Au pied du gouffre, l’entrée de la grotte.

.

.

Au pied du gigantesque porche, l’entrée de la grotte, haute de 2 mètres, large de 10 mètres. En période de crue, l’eau coule ici à flot, tu auras peut-être remarqué un ruisseau sur ton chemin vers la grotte. Les spéléologues y ont exploré plus de 4 kilomètres de galeries souterraines. Après l’entrée de la grotte, un petit lac reçoit les eaux s’exfiltrant des parois. Mais ne t’aventure pas dans la grotte, elle est très capricieuse et dangereuse : en cas de gros orage, le niveau peut monter d’un ou deux mètres en à peine quelques secondes.

.

.

.

.

.

Quand on est en-dessous, au creux du gouffre, et qu’on lève les yeux, on en perd presque l’équilibre ! C’est peut-être dû au fait de se sentir si petit face à la cavité gigantesque qui semble nous avaler, c’est ce mélange de forêt, d’eau et de roche, ce côté mystérieux et fascinant. Mais pour se rendre réellement compte de ce qu’est la grotte sarrasine et de la grandeur du gouffre, c’est depuis la route qui mène au village que la vue est la plus révélatrice du lieu.

.

.

La Grotte Sarrasine depuis la route. Fascinant, non ?

.

.

.

.

→ LE CREUX BILLARD

Le Creux-Billard, c’est un gouffre étonnant à ciel ouvert qui, au départ, était une vaste salle souterraine dont la voûte se serait effondrée. Aujourd’hui, le creux fait plus de 80 mètres de haut !
.

.

.

.

Depuis la source du Lison, un petit sentier qui grimpe sur une centaine de mètres te mène au Creux-Billard. En approchant, le site se dévoile petit à petit et tu arrives devant ce trou béant. Par temps pluvieux, les quelques trous crachent de l’eau, fruit de résurgences des ruisseaux et galeries souterraines.

.

.

.

.

UN PEU DE HAUTEUR

Tu me connais ? Tu sais que j’aime les points de vue et les belvédères.
Autour de la source du Lison, il y en a plein,
mais aujourd’hui je ne vais te parler que du vieux château.

.

→ LE VIEUX CHÂTEAU

Au sommet du mont se trouvent quelques vestiges de l’ancienne place-forte de Sainte-Anne, tu y découvriras les ruines de quelques murs sur ton chemin, rien de plus. S’il n’y avait pas l’écriteau “Vieux Château”, tu pourrais même passer à côté sans y prêter attention. Mais le but de cette randonnée, ce ne sont pas les vestiges de cette forteresse détruite à coups de canons par les Français en 1674, mais bien le belvédère.

Et ce belvédère-là, il se mérite ! Franchement, qui a eu l’idée de construire un château au sommet de ce mont que j’ai eu tant de mal à gravir ? Une petite randonnée de 2 kilomètres, rien de bien méchant, mais qui, sur à peine 1 kilomètre, te met genre 300 mètres de dénivelé. Alors oui, en montant, en perdant toute dignité à m’arrêter tous les 2 mètres, je me suis demandé qui étaient ces bâtisseurs qui avaient construit ce château, qui étaient ces preux chevaliers qui devaient remonter tout ça pour faire allégeance au seigneur de Sainte-Anne.

Mais bon, au bout du compte, la vue est quand même bien jolie sur le village et mérite bien quelques efforts.

.

Elle est quand même jolie cette vue, non ?

.

.

.

→ PETIT DÉTOUR PAR LE PONT DU DIABLE

.

Le Pont du Diable, c’est un joli pont au sud de Nans-sous-Sainte-Anne et, pour y accéder, soit tu te lances dans une randonnée, soit tu reprends ton véhicule. J’aime beaucoup ce pont étroit entouré de roches et de verdure, flanqué d’une tête de diable sculptée.

.

.

Le fameux pont du diable.

.

.

Le pont enjambe le ruisseau de Château Renaud, qui crée une belle échancrure dans le paysage, pour relier deux petites communes : Crouzet-Migette et Sainte-Anne. Outre le côté architectural de cette grande arche au-dessus du précipice, agrippé à des roches aux formes fascinantes, j’aime ce pont pour la légende qui lui est rattachée. Une légende qui colle bien avec le décor.

Quand on a fait construire un pont pour relier les deux villages, le diable démolissait chaque nuit tout le travail fait dans la journée. Le maçon, désespéré et menacé de ruine, fit appel au diable et ce dernier s’engagea à ne plus démolir le pont en échange de la première âme qui le traverserait. Le maçon accepta mais, pris de remords, tomba gravement malade. C’est le curé de Crouzet qu’on appela pour administrer les derniers sacrements au mourant qui vivait à Sainte-Anne. Quand il arriva au pont à peine terminé, le diable attentait patiemment. Mais la vue du curé et de sa croix l’épouvanta et il tomba dans le gouffre qui serait, selon la tradition, un des entonnoirs de l’enfer. Quant aux rochers qui entourent le pont, on dit qu’elles ont pris les formes étranges rappelant la grimace que fit le diable en chutant dans le vide.

.

.

.

.

LA SOURCE DU LISON,
EN PRATIQUE

.

Nans-sous-Sainte-Anne se trouve à environ 40 minutes de Besançon et de Pontarlier. Mais tu peux aussi combiner ta visite avec la découverte de la vallée de la Loue, somptueuse vallée ponctuée de magnifiques belvédères et de jolis villages.

Il y a deux parkings : un qui te mène directement à la source et un deuxième, celui de la Taillanderie, qui te permet de découvrir le Lison petit à petit.

.

.

 

Franchement, c’est pas canon comme endroit ?

.

.

You Might Also Like...

15 Comments

  • Reply
    Erina
    10 juin 2019 at 18 h 38 min

    Mais c’est impressionnant cette source !!!! j’adore, je note pour plus tard 🙂 très belles photos

  • Reply
    Cristie
    12 juin 2019 at 12 h 23 min

    C’est superbe ! Je ne connaissais pas du tout. Merci !

    • Alexis
      12 juin 2019 at 15 h 06 min

      Merci 😊 je te conseille de venir faire un tour dans l’Est ^^

  • Reply
    sandra
    13 juin 2019 at 17 h 59 min

    Après avoir lu ton article et vues tes photos je suis très heureuse d’avoir choisit de passer mes derniers 2 jours de vacances ici! Je suis pas une grande marcheuse mais j’espère rèussir arriver aux sources du Lison et en ce moment là je vais penser à toi! Merci pour tout çà. Ton travail est vraiment de haute qualité et tes infos tes utiles.

    • Alexis
      13 juin 2019 at 22 h 59 min

      Merci Sandra c’est vraiment gentil 🙂 je suis heureux que ça te plaise, si tu as le temps, c’est pas très loin de Besançon 🙂

  • Reply
    Itinera Magica
    27 juin 2019 at 11 h 18 min

    Ah, Alexis, je me plonge toujours avec délices dans ta poésie comtoise ! Encore un superbe article !

    • Alexis
      28 juin 2019 at 7 h 54 min

      Merci Alexandra, ravi de te faire découvrir ma région un peu plus chaque jour 🙂

  • Reply
    Judith Marssi
    5 juillet 2019 at 18 h 39 min

    Un grand merci pour cette somptueuse découverte. ça donne envie d’aller se mettre au vert dans l’est 🙂

    • Alexis
      17 juillet 2019 at 8 h 53 min

      Mais oui, l’Est est plein de magnifiques surprises 😀

  • Reply
    Ludo
    13 juillet 2019 at 20 h 08 min

    Quel bonheur cette région ! Je n’aurais jamais vraiment pensé à y aller mais en lisant tes articles je découvre un monde totalement nouveau et je pense aller en Franche-Comté lors de mes prochaines vacances. Tes articles seront de précieux guides ^^ J’adore cette cavité, cette cascade, ces points de vue… tout me plaît,

    • Alexis
      17 juillet 2019 at 8 h 54 min

      Merci Ludo. Si tu as besoin de conseils pour ton futur séjour comtois, n’hésite pas 😉

  • Reply
    Ratiba
    16 juillet 2019 at 7 h 41 min

    ah, si je pouvais m’y téléporter, là tout de suite !
    j’adore ce genre de lieu mystérieux et surprenant… merci pour ce bel article qui me donne une idée d’escapade pour un futur weekend ^^

    • Alexis
      16 juillet 2019 at 9 h 43 min

      Avec plaisir, c’est un lieu vraiment chouette 🙂

  • Reply
    Rokusan
    31 juillet 2019 at 14 h 50 min

    Oh si c’est canon !
    Encore une belle pépite que tu nous a déniché. J’ai honte de ne pas parcourir mon propre pays quand je vois tout ça !
    Cet article va rejoindre tes autres articles dans mes favoris et me sera bien utile pour un prochain road-trip en France 😉

    • Alexis
      1 août 2019 at 7 h 43 min

      merci 🙂 c’est vrai qu’il y a tant de jolies choses à voir en France, je suis sûr que tu seras émerveillée par tout ce que tu verras lors de ton road-trip français ^^

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :