Roadtrip en Côte d’Or : les saveurs de la Bourgogne gourmande

2

Tout séjour en Bourgogne est souvent, plus que tout autre chose, synonyme de gastronomie : on y mange bien et copieusement, on boit du bon vin dont la renommée internationale n’est plus à démontrer, et on se régale de saveurs tout aussi délicieuses, qu’elles soient sucrées ou salées. La Bourgogne représente une certaine image du raffinement à la française et naturellement, vadrouiller dans la région est la promesse d’une plongée au cœur de notre inégalable gastronomie nationale. Lors d’un blogtrip de deux jours avec 5 autres blogueurs chanceux, j’ai eu la possibilité de découvrir quelques uns des produits incontournables de Côte d’Or, sur un petit périple entre Dijon et Beaune pour plonger dans la Bourgogne gourmande.

Je te propose donc dans cet article un petit tour d’horizon des spécialités que nous avons eu la chance de goûter, 7 produits phares pour une mémorable immersion gourmande en Bourgogne.

Moutarderie familiale Fallot à Beaune.

.

.

.

PETITE INTRODUCTION

Le projet d’un blogtrip gourmand en Bourgogne est né au cœur de l’association Vive la Bourgogne-Franche-Comté.

Créée en 2006, l’association vise à mettre en valeur le patrimoine gastronomique de la nouvelle grande région issue de la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté en 2016. 30 partenaires du domaine agroalimentaire forment cette belle association qui a à cœur la promotion de notre terroir régional. Et Dieu sait combien il est riche et varié : vins, liqueurs, fromages, eaux, salaisons, plaisirs sucrés, biscuits, condiments, truffes… Il y en a pour tous les goûts.

Ce sont ensuite les petits doigts de fée de Cécile, de l’agence 5 Grammes, qui ont concocté ce séjour plein de saveurs et de belles rencontres, à la découverte de 7 belles maisons de Bourgogne.

Et pour nous accompagner sur les belles routes bourguignonnes, au milieu des vignes et des châteaux, au cœur des villages et des domaines, nous avons été chouchoutés par deux agences de visites touristiques : Safari Tours et My French Tours. Ils connaissent ce territoire sur le bout des doigts et se feront une joie de vous faire découvrir la Bourgogne authentique.

Et avoue que parcourir la Route des Grands Crus en 2CV ou en estafette, ça donne un sacré caractère aux vacances !

Tic tac tic tac avant les vendanges.
Vosne-Romanée, au cœur des vignes.
Au cœur des Grands Crus.
Beauté des paysages.
Tour en estafette avec My French Tours.

.

C’est parti pour une virée
au cœur de la Bourgogne gourmande !

.

.

.

LES ANIS DE FLAVIGNY

Flavigny-sur-Ozerain est un magnifique petit village classé. Situé sur sa butte, le petit village offre à ses visiteurs un joli patrimoine : une porte fortifiée, une vieille église, des maisons charmantes, une ancienne abbaye… Parlons-en d’ailleurs de son abbaye : elle est depuis le 16ème siècle, le lieu de production d’un bonbon centenaire qui a fait chavirer le cœur gourmand des enfants : les Anis de Flavigny.

Un bien bon bonbon.
Des saveurs pour retomber en enfance.
Une petite pause dans le jardin.
Image de la France éternelle.
Visite de la fabrique des Anis.

.

Quand on s’approche du village par la jolie route panoramique et qu’on pénètre enfin dans ses petites ruelles, cette douce odeur d’anis te chatouille les narines. Et ça date pas d’hier ! L’anis est présent ici depuis l’époque romaine où il était courtisé pour ses vertus. Au Moyen-Âge, on le consomme pour la santé, la fertilité ou le bien-être. C’est au XVIe siècle que les moines de l’abbaye de Flavigny, afin de conserver cette précieuse graine, décident de l’enrober de sucre (ça ne te rappelle pas l’histoire des dragées de Verdun ?). Aujourd’hui, ce savoir-faire perdure depuis près de 6 siècles, toujours de la même manière même si la fabrication a été davantage automatisée : dans une grande bassine cuivrée qui tourne, les graines d’anis sont déposées et imbibées de sirop aromatisé. En roulant pendant une quinzaine de jours, l’enveloppe de sucre s’épaissit petit à petit pour donner naissance au bonbon qu’on connaît tous.

.

Vous prendrez bien un petit bonbon ?
En pleine action !
Les petits doigts de fées…
Bonbons en préparation… patience !

.

Les sens sont en alerte : visuellement, cette vieille abbaye et son petit jardin fait son petit effet ; l’odeur des parfums d’anis ou de citron, de rose ou de fleur d’oranger vous portent jusqu’à l’entrée ; le son des bonbons qui roulent dans les bassines cuivrées séduit vos oreilles ; et enfin, le goût du bonbon qui distille délicatement son parfum anisé sur la langue et réveille les papilles.

À côté de l’atelier de fabrication, le petit musée installé dans les anciens locaux est une véritable plongée dans la France d’antan. Les anciennes balances, les vieilles étagères en bois, les vieux outils cohabitent avec le laboratoire des arômes où s’alignent les fioles et les épices.

.

Laboratoire des arômes.
Des épices…
Réglisse, rose…
… pour un bonbon aux multiples saveurs.

.

Profite de ta visite pour découvrir la crypte carolingienne de l’abbaye, commencée dès 719 sous le règne de Charlemagne. Vestige de l’abbaye primitive, elle est fascinante et mérite vraiment une visite (visite gratuite).

.

Vieille crypte carolingienne.
Art carolingien dans l’abbaye primitive.

.

Abbaye de Flavigny
4, rue de l’abbaye
21150 Flavigny-sur-Ozerain
> https://www.anis-flavigny.com/

.

.

.

LA FROMAGERIE GAUGRY

Après les petits délices sucrés, place au fromage, une de mes grandes passions. Forte d’un savoir-faire transmis de génération en génération, la Fromagerie Gaugry est une spécialiste des fromages à pâte lavée et est une des rares  à produire du fromage au lait cru (alors que l’industrie est largement dominée par le lait pasteurisé).

Hmm le bon plateau de fromages bourguignons.
Epoisses et Amis du Chambertin qui n’attendent que toi !

.

Visiter la fromagerie Gaugry te permet de découvrir une belle palette de fromages de Bourgogne (Epoisses, Amis du Chambertin, Saumaitrain, Brillat-Savarin…), en apprendre davantage sur le mode de fabrication et, bien entendu, déguster. Pour un plein de saveurs, se laisser tenter par le mâchon bourguignon (un plateau de fromages, de charcuteries et de vins). Je n’avais pour ma part jamais goûté l’Epoisses, le Saumaintrain et l’Amis du Chambertin. Quelle découverte ! Le goût est prononcé mais ça passe tellement bien avec un bon vin (de Bourgogne bien évidemment).

Dans la boutique, tu trouveras plein de produits régionaux de Bourgogne-Franche-Comté pour ramener un peu de chez nous chez toi. D’ailleurs, si tu aimes le fromage, la Fromagerie Gaugry a ouvert un bar à fromages à Paris : Formaticus.

Fromagerie Gaugry
74 Route Nationale, 21220 Brochon
> https://gaugryfromager.fr/

Formaticus
16 rue Brochant, 75017 Paris
> https://www.restaurant-formaticus.fr/

.

.

.

LES PAINS D’ÉPICES
MULOT & PETITJEAN

Très répandu en Alsace et en Bourgogne, le pain d’épices fait partie du patrimoine gastronomique français. Mais sais-tu d’où est originaire le pain d’épices ? … De Chine !

Qui l’eût cru ?! Eh oui, le pain d’épices primitif nous vient de Chine où se présentait sous la forme d’un mélange de miel et de farine et servait de ration aux soldats de l’Empereur. Arrivé d’abord au Moyen-Orient via les échanges commerciaux et les invasions, il fera son entrée en Europe suite aux Croisades. Mais alors, pourquoi en Bourgogne ? Très implanté en Flandres, il est amené à Dijon par Marguerite de Flandres qui épouse le duc de Bourgogne Philippe le Hardi. Aujourd’hui, Mulot & Petitjean fait partie des dernières fabriques de pain d’épices de Bourgogne.

Au cœur de la fabrique ancestrale.
Vieilles boîtes de pain d’épices.
Le fameux pain d’épices de Bourgogne.
Une étagère d’épices…

.

La visite de la fabrique t’emmènera dans le bureau des fondateurs pour y découvrir l’histoire du produit et l’histoire de la maison Mulot & Petitjean, te fera passer par les anciens ateliers (tu pourras voir, derrière la vitre, les machines et les fours), et te fera une présentation des épices et du matériel traditionnel… À la boutique, l’occasion est trop belle pour déguster différents produits incontournables tels que les délicieuses Nonnettes (pain d’épices fourré à la confiture).

.

La Badiane ou anis étoilé.
Un zeste de cannelle.
Des produits locaux de qualité.

.

La Fabrique de Pain d’épices
6 Boulevard de l’Ouest, 21000 Dijon
> https://www.mulotpetitjean.com/

La boutique historique au cœur de Dijon
13 place Bossuet, 21000 Dijon

.

.

.

LE CASSISSIUM

Tu savais que le cassis était un des fruits emblématiques de Bourgogne ? Tellement apprécié qu’ils en ont fait une liqueur : la crème de cassis. À Nuits-Saint-Georges, au cœur de la région viticole, le Cassissium est un musée pas comme les autres pour te faire découvrir le cassis sous toutes ses facettes !

Visite de la fabrique de la crème de Cassis.
Atelier cocktail au Cassissium.
La crème de Cassis de Bourgogne, une tradition !
Supercassis, une super crème gourmande !

Ici, c’est l’entreprise Védrenne, un des principaux producteurs de liqueurs et de sirops en Bourgogne, qui officie. Le musée, c’est leur création et se trouve à quelques pas de leur atelier de fabrication. L’expérience au Cassissium, c’est donc une visite guidée de l’usine et une petite dégustation. Et pour rendre l’expérience encore plus appréciable, on peut y suivre un super atelier cocktail pour faire sensation lors de ta prochaine soirée ! Dans la boutique, véritable caverne d’Ali Baba, tu trouveras des tonnes de sirops (cassis bien sûr, mais aussi pêche, rose, pastèque, fraise et j’en passe), de la crème de cassis of course mais aussi différents produits à base de cassis (notamment pour le bien-être).

J’ai beaucoup aimé l’atelier cocktail, je ne suis pas encore prêt à être barman mais l’expérience te fait découvrir les alliances de goûts et de texture, les bons gestes et les petits détails pour devenir un pro du cocktail.

Et quand vient le moment de déguster la crème de cassis, c’est un peu le meilleur moment. J’ai un énorme faible pour le Supercassis ! Son goût est inimitable et met en valeur toutes les saveurs du cassis. Un vrai régal !

.

Le Cassissium
8 passage des Frères Montgolfier
21700 Nuits-Saint-Georges
> https://www.cassissium.fr/fr/accueil/

.

.

.

LA TRUFFE DE BOURGOGNE :
L’OR DES VALOIS

Il n’y a pas que dans le Périgord ou la Drôme qu’on trouve des truffes ! La Bourgogne est également une région où la truffe a une place importante. Rien de bien étonnant dans une région où la gastronomie est si raffinée, il était impensable de ne pas cultiver sa variété de truffes !

Pour partir à la découverte (chasse) de ce champignon qui déchaîne les passions et affole les bourses, direction les hautes côtes de Beaune, à Marey-lès-Fussey, dans la bien nommée Maison aux Mille Truffes.

La première partie de la visite, c’est une présentation du champignon, de ses variétés, de son habitat, de ses méthodes de récolte. Pour la deuxième partie, direction les bois pour assister au cavage, nom donner à la recherche des truffes. On y fait la rencontre de Julio, un chien de race réputée pour la recherche de truffes.

Ensuite, on a eu droit à un divin repas, articulé autour… de la truffe, bien entendu !

Un panier de truffes !
Julio, prêt à chercher des truffes.
Salade César à la truffe.
Omelette à la truffe et carpaccio de tomates.
Fromages à la truffe.
Fondant au chocolat et Chantilly à la truffe.

.

Si tu n’y vas pas pour le champignon, vas-y au moins pour le restaurant et la boutique où s’alignent tout une foule de produits à base de truffes (moutardes, pâtés, crèmes, sauces, huiles…).

La Maison aux Mille Truffes
La Chaume, 21700 Marey-lès-Fussey
> https://www.truffedebourgogne.fr/

.

.

.

LA MOUTARDERIE EDMOND FALLOT

Bienvenue dans la dernière moutarderie familiale de Bourgogne !
Fabricant une moutarde de qualité de manière traditionnelle, à la meule de pierre, la moutarderie Fallot fait vivre un savoir-faire ancestral pour offrir un produit qui occupe une place de choix sur les tables françaises et internationales.

À l’entrée de la ville de Beaune, la fabrique propose de cycles de visites pour découvrir la production de moutarde de l’intérieur. On commence d’abord par la fabrication de sa propre moutarde : on écrase délicatement les graines de moutardes avec quelques gouttes de vinaigre et une pincée de sel. Ensuite, on écrase, encore et encore, jusqu’à obtention d’une pâte jaunâtre qui pique légèrement le nez. Ensuite, on visite les ateliers pour terminer par une dégustation de plusieurs moutardes aromatisées : safran, poivre, curry, cacao, estragon, pinot noir, noix… Il existe en tout plus de 20 saveurs différentes, de quoi donner plein d’idées de recettes !
Après ça, un tour à la boutique s’impose !

Une Peugeot de collection.
Graines de moutarde.
Atelier fabrication de sa moutarde.
Incontournable moutarde de Dijon.
Faire sa propre moutarde.
Plus de 20 saveurs différentes.

On connaît tous la Moutarde de Dijon. À l’ère des AOC et AOP, il est étonnant d’apprendre que l’appellation n’est pas protégée et que n’importe qui, dans le monde, peut fabriquer sa propre moutarde de Dijon et lui en donner le nom. Seule la recette reste inchangée pour pouvoir porter le nom. Pour protéger le produit, la Moutarderie Fallot a créé la Moutarde de Bourgogne qui, elle, bénéficie d’une IGP.

Pour moi qui aime la moutarde, découvrir comment elle était fabriquée était une expérience vraiment sympa. C’est assez ludique donc faisable en famille aussi. La visite se fait à la fabrique (à Beaune) mais il existe une boutique à Dijon où on peut participer à l’atelier de fabrication de moutarde.

Moutarderie Edmond Fallot
31 rue du Faubourg Bretonnière, 21200 Beaune
> https://www.fallot.com/

Boutique Edmond Fallot
16 rue de la Chouette, 21000 Dijon

.

.

.

VEUVE AMBAL, AU PAYS
DU CRÉMANT DE BOURGOGNE

Fondée en 1898, la Maison Veuve Ambal produit un des produits emblématiques de la région, le prestigieux Crémant de Bourgogne. Et pour en savoir plus, la visite de l’usine de fabrication s’impose !

Prestigieux Crémant de Bourgogne.
Visite de l’usine Veuve Ambal

La visite guidée t’apprend plein de détails sur la naissance de la marque et la méthode de fabrication (de la mise en fût jusqu’à la mise en carton des bouteilles) et c’est avec fascination que, d’en haut, je regardais le manège des machines robotisées. Il y a un côté apaisant et presque hypnotisant à les voir reproduire, inlassablement et avec une régularité parfaite, les mêmes mouvements.

Veuve Ambal est aujourd’hui le leader incontestable de cette appellation. Pourtant, l’entreprise a su rester familiale est c’est aujourd’hui la 6ème génération de la famille qui dirige l’entreprise.

Après la visite vient le moment de la dégustation, dans la boutique. Servi bien frais, le crémant est un régal. Et si par hasard, ça t’intéresse, Veuve Ambal produit même un crémant certifié Bio !

.

Veuve Ambal
(Usine, visite et boutique)
Rue du Pré Neuf
21200 Montagny-lès-Beaune
> https://www.veuveambal.com/

.

.

.

Petites boîtes devenues mythiques !
Nonnettes et pains d’épices…
Un mur de fromages.

.

Ce séjour gourmand en Bourgogne prend fin ici. Un grand merci à Cécile de 5 Grammes et à l’association Vive la Bourgogne-Franche-Comté !
Un grand merci également aux belles maisons gourmandes qui nous ont si bien accueillis, gâtés et chouchoutés pendant ces deux jours.

.

.

.

2 COMMENTAIRES

    • Les visites gourmandes, c’est toujours un plaisir. Quelle chance avons-nous en France d’avoir des délices dans chaque région, chaque village 🙂
      Merci pour ton passage ici 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)