Liban

Les cèdres du Liban et les montagnes du Chouf

 

BIENVENUE DANS LE CHOUF !
VOICI PROBABLEMENT UN DES SECRETS LES MIEUX GARDÉS DU LIBAN.
LOIN DE L’AGITATION DE BEYROUTH,
LES CÈDRES CÔTOIENT LES PALAIS D’EMIRS.

fioriture

Le Chouf, c’est un relief de montagnes au sud de Beyrouth. On y trouve de superbes petits villages à l’architecture typiquement libanaise, accueillants et paisibles. Là-haut, on se sent vraiment loin de Beyrouth et de tout son bruit, là-haut, on se sent bien et c’est un des lieux qu’il faut absolument découvrir quand on visite le Liban. Le Chouf, c’est le Liban authentique et calme, le Liban préservé où la nature est belle et sauvage. On y trouve d’ailleurs de magnifiques surprises, j’en ai listé trois dans cet article, trois endroits que j’ai vraiment aimé et qui pour moi méritent vraiment le détour.

Je prends le bus à la station de bus Cola, au sud de Beyrouth. Dès 8 heures du matin, ça grouille de monde. Le bus, flanqué de sa pancarte “Chouf”, serpente au milieu du trafic libanais et, à la sortie de la ville, quitte l’autoroute menant vers le sud pour bifurquer à l’est, prêt à s’engouffrer dans les montagnes du Chouf. Le chemin est tout de suite plus calme, plus bucolique, et la route en lacet ondule entre les sapins, les ravins et les petits villages.

Le bus ne me dépose pas à Beiteddine, mon premier arrêt, mais à un croisement au milieu de nulle part. Il me faudra marcher pour rejoindre Beiteddine et son magnifique palais.

.

.

.

PREMIÈRE ÉTAPE : BEITEDDINE.

Beiteddine : un petit village,
avec un superbe palais oriental.

.

.

BEITEDDINE,
RIEN QUE SON NOM
EST UNE INVITATION AU VOYAGE

.

J’arrive à Beiteddine sous un soleil de plomb malgré l’heure matinale. Ce village, j’en avais envie depuis que j’ai découvert sur Pinterest de magnifiques images de son palais. Alors je me languissais, je rêvais de vieilles pierres et de salles luxueuses. C’est pour moi le plus beau palais du Liban et il ne faut le manquer sous aucun prétexte.

Beiteddine, rien que le nom de ce village est une invitation au voyage et m’a charmé dès que je l’ai découvert. Il n’est pas plus pieux qu’un autre mais son nom signifie “maison de la religion” en arabe. Ce petit village, perché au bord d’une vallée, semble un havre de paix. Ici, pas un bruit, seuls quelques véhicules passant par là.

Le palais de Beiteddine a été mon gros coup de cœur de la journée. Il est vraiment magnifique. Un pur joyau d’architecture orientale. Construit au début du XIXème siècle dans l’ancienne capitale de l’émirat du Mont-Liban, il était la résidence de l’émir Bachir Chehab II. Honnêtement, je m’attendais à un beau palais mais là, je suis totalement sous le charme. Si la première cour, longue et vide, laisse imaginer un bâtiment plutôt austère et sans âme, les différentes salles ne peuvent que vous prouver le contraire.

En visitant les pièces, toutes différentes les unes des autres, je me prenais à rêver, rêver d’orient, rêver des princes et d’émirs, de thé et de baklavas…

.

.

RÊVER D’ORIENT,
DE PRINCES ET D’ÉMIRS,
DE THÉ ET DE BAKLAVAS

Le palais compte plusieurs pièces : des chambres, de salles de réception (dont certaines sont encore utilisées par le gouvernement libanais quand ils accueillent des diplomates étrangers), il y a même un petit musée de mosaïques et de jolis jardins donnant sur la vallée.

Vous pouvez même y découvrir une petite mosquée et un vieux hammam. Le vieux hammam n’est bien sûr plus en activité mais je le trouve vraiment beau et tranquille. Il y a des salles partout, des passages partout, des portes et des recoins… c’est un plaisir de le découvrir et on se demande ce qu’on trouvera derrière chaque porte.

.

.

.

.

LA RÉSERVE DE CÈDRES DE BAROUK.

Je vais enfin les voir ces fameux cèdres du Liban,
dans une superbe réserve naturelle.

.

.

Vous saviez que les cèdres poussaient avec une cime pointue comme celle des sapins puis, en devant grand et vieux, qu’ils la perdaient pour avoir la forme qu’on leur connaît avec une cime plate ?

En arrivant dans la réserve de Barouk, au sommet d’une montagne, j’avais l’impression de ne voir que des sapins alors que j’étais venu chercher les cèdres. Pour protéger cet arbre emblématique du Liban, le gouvernement a décidé de créer plusieurs réserves et d’y replanter de nouveaux arbres. Ces cèdres étant relativement jeunes, ils ont toujours leur forme pointue.

Des sentiers de randonnée semblent partir au milieu des arbres et s’aventurer dans la réserve. Il règne là une ambiance vraiment paisible et agréable, bien loin de ce qu’on pourrait imaginer d’un pays du Moyen-Orient. Il y fait même un peu frais. Malgré le soleil qui tape, la neige forme ça et là quelques tas bien résolus à ne pas fondre.

Après une petite promenade dans cet endroit vraiment tranquille, il est temps de partir à la découverte de Deir el Qamar, joli petit village des montagnes.

.

.

.

.

DEIR EL QAMAR,
LA CITÉ DES ÉMIRS.

Un petit village en bordure de route,
presque oublié, mais qui mérite tout de même un arrêt.

.

.

Après Beiteddine et son nom rappelant les mille et une nuits, me voici à Deir El Qamar, un petit village pittoresque au nom tout aussi empreint de poésie et de rêve : le couvent de la lune. L’origine de ce nom vient de l’emplacement du village, là où se tenait un ancien temple roman dédié à la lune. Ancienne capitale de l’émirat du Mont-Liban avant de céder sa place à Beiteddine, Deir El Qamar a gardé son surnom de cité des émirs.

C’est un petit village vraiment joli et calme. En son centre, trône une jolie petite mosquée et quelques palais, témoins de son riche passé. Le village se visite assez rapidement. Avant de repartir, je me laisse le temps de prendre une délicieuse citronnade sur la place et de m’imprégner du calme et de la sérénité qui se dégage de Deir El Qamar.

.

.

.

.

QUELQUES DÉTAILS PRATIQUES.

.

Visiter le Chouf, quel budget ?
Le bus jusqu’à Beiteddine : 7 500 LL (4,5 €)
Entrée au Palais de Beiteddine : 10 000 LL (6 €)
Entrée à la Réserve de Cèdres de Barouk : 7 500 LL (4,5 €)

.

.

J’espère que cette petite sortie libanaise vous a plu !

 

You Might Also Like...

3 Comments

  • Reply
    Caro
    21 octobre 2016 at 9 h 09 min

    Très chouette balade, j’avais entendu parler de ces lieux mais tes images me les rendent bien vivants.

  • Reply
    Itinera Magica
    21 octobre 2016 at 15 h 28 min

    Ohlala, qu’est ce que c’est beau, qu’est ce que ça me tente ! Mes grands-parents paternels sont libanais, mais je ne sais presque rien du Liban (à part la cuisine de ma grand-mère… et des cours d’histoire très tristes), je n’y ai jamais mis les pieds, et cela reste un monde inconnu pour moi. J’adore le découvrir à travers toi, cet article est MAGNIFIQUE, quelle succession de lieux hors du temps, féeriques ! Les couleurs, la chaleur, ces ambiances… wahouh ! Merci pour ce beau voyage.

    • Alex
      21 octobre 2016 at 15 h 36 min

      Merci beaucoup pour tes jolis mots Alexandra.
      Ça me fait vraiment plaisir que cet article te plaise et te donne l’envie de découvrir ce pays, c’est un très beau pays accueillant et chaleureux. J’imagine que les plats de ta grand-mère sont empreints de la même générosité que ceux du Liban 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :