Troisième et dernier article de mon périple dans le Haut-Jura.
J’ai gardé le meilleur pour la fin,
un festival de nature et de paysages magnifiques.
Viens, je t’emmène au pays des merveilles !

.

La Franche-Comté n’est pas une très grande région mais on y cultive l’amour des grands espaces, on y conjugue plateaux, canyons, moyenne montagne, grandes forêts de sapins avec lacs et étangs. Ici, chaque promenade est récompensée par son lot de beautés insoupçonnées. Voici ici le dernier article de ma trilogie sur le Haut-Jura, peut-être mon préféré, celui qui dépeint si bien cette partie de la région. J’ai adoré les nuances de vert, les retenues d’eau, les champs fleuris, j’ai aimé chaque seconde d’un silence apaisant, chaque bouffée de l’air frais empreint d’une légère odeur de résine et de sous bois.

Cette fois-ci, on quitte Saint-Claude en direction de l’est pour se promener autour du lac de Lamoura avant de plonger au sud, là où la Franche-Comté flirte avec le département de l’Ain.

.

.

Vue sur le Mont Fier

.

.

.

LAC DE LAMOURA

.

J’adore ce lac, je le trouve bucolique et paisible, et je ne me lasse pas de ce décor. Je t’avais déjà présenté quelques lacs du Haut-Jura dans les articles précédents, mais voici un de mes préférés.

.

.

.

.

.

Situé à une altitude de 1156 mètres, le lac de Lamoura est le lac le plus élevé du Jura. Il est entouré par une forêt dont le nom fait frissonner : la Forêt du Massacre. L’origine de ce nom date de 1535 quand le roi de France, François 1er, envoie un millier de mercenaires italiens porter secours à Genève, assiégée par les Savoyards. Au Col de la Faucille, les mercenaires sont pris par surprise par l’armée du Duc de Savoie et tentent de fuir. Poursuivis dans la forêt portant alors le nom de Forêt de la Frasse, ils sont traqués et massacrés à la hache jusqu’au dernier. Cet événement tragique marqua durablement les esprits des Jurassiens et, depuis près de cinq siècles, la forêt porte désormais le nom de Forêt du Massacre.

.

.

.

.

.

MERVEILLES
EN BORDURE DE ROUTE

.

À partir de maintenant, cap au sud ! La route serpente au bord des falaises, sillonne un paysage fait de forêts, de combes et de champs. En passant par la commune de Septmoncel, je marque un arrêt en bordure de route pour admirer le Chapeau de Gendarme, une curiosité géologique étonnante, et plonger mon regard dans le relief accidenté où forêts et roche forment un duo magnifique.

.

.

.

.

.

À quelques pas de là, du haut de ses 1110 mètres, le belvédère de la Roche Blanche te tend les bras et t’offre un point de vue magnifique sur la vallée et, tout au fond, la ville de Saint-Claude.

.

.

Incroyable ce point de vue, tu ne trouves pas ?

.

.

.

PLONGÉE DANS LE GRAND SUD

.

L’arrivée aux abords du village des Bouchoux est pittoresque. La nature y semble sauvage et capricieuse et le village, perché au sommet d’une colline apparaît tel un village du bout du monde. Son église, coiffée de son clocher comtois en taule se situe à l’extrémité du bourg. Devant l’église, la petite place sert à la fois de place du marché et de cour d’école. La vie est bien paisible dans ce petit village entouré d’une magnifique nature.

.

.

.

.

LES BOUCHOUX
APPARAÎT TEL
UN VILLAGE DU BOUT DU MONDE

.

.

.

Le petit bourg est assez commun ce qui est dommage car un petit rien pourrait le transformer en un des villages comtois les plus pittoresques. Mais les paysages qui l’entourent sont tout simplement superbes. On ne peut qu’être admiratif devant la vue offerte par le belvédère de Tailla ou rêver et tomber amoureux de la belle nature depuis le belvédère du Cuchet.

.

.

Belvédère de Tailla
Belvédère du Cuchet

.

.

.

Je laisse la voiture de côté et me lance dans une belle promenade en direction de la Croix des Couloirs, un belvédère dominant le village des Bouchoux. Tout est si calme et si paisible j’adore cette sensation d’être un peu seul, coupé du monde.

.

.

.

.

.

Au sud des Bouchoux, sur la commune de La Pesse, se trouve une borne frontière particulière : la Borne au Lion. Cette borne date de 1613 et marque la nouvelle frontière entre la Franche-Comté et le royaume de France, suite à la conquête du Bugey par la France. Aujourd’hui, elle marque la frontière entre la Franche-Comté et la région Rhône-Alpes.

.

.

.

.

.

En remontant vers Saint-Claude, j’emprunte les petites départementales pleines de charme et décide de marcher jusqu’au lac de l’Embouteilleux, près de La Pesse. Un petit lac discret, presque secret, au milieu de collines et de forêt. Au bord du chemin, les fleurs inondent les prairies de couleurs où les abeilles butinent dans un vibrant concert de bourdonnement.

.

.

.

.

.

Je trouve un champs fraîchement fauché et m’octroie une petite pause bien méritée en dégustant un peu de Comté. Je profite de la vue, du calme et de ces petits moments de bonheur.

.

.

Lac de l’Embouteilleux.
Admirables paysages du Haut-Jura.
Tomber amoureux du charme bucolique de Franche-Comté.

.

.

La promenade jurassienne s’arrête ici,
sur ces paysages que j’aime tellement.
J’espère que ça t’a plu 🙂
Dis-moi en commentaire ce que tu en penses.

.

.

14 COMMENTAIRES

  1. Mon Dieu, je suis époustouflée ! Moi aussi c’est ma partie préférée de ta série sur le Haut-Jura ! C’est tellement beau. Je n’imaginais pas cette région aussi belle.
    Un grand merci pour cette découverte magnifique et un grand bravo pour les photos qui transpirent le bien-être !

  2. Ah mais c’est très fort, l’épisode 3 a poussé entre temps, génial !!!!! J’avoue que ces paysages ont l’air encore plus bucoliques, ça a l’air peu touristique en plus non ? Le lac de Lamoura a l’air trop beau en effet ! Ça prendrait combien de temps de faire tout ce que tu as fait ?

    • Oui très bucoliques, c’est pour ça que je les préfère ^^ En fait, quand j’y suis allé, les vacances étaient finies donc il y avait bien moins de monde. Pour le durée, je dirais environ 5 jours si vous voulez prendre votre temps et faire quelques randonnées sympas 🙂

  3. Je suis allé à Lamoura il y a quelques années mais j’avais eu beaucoup moins de soleil que toi !
    J’aime vraiment ton article et tes photos sont très belles. C’est un petit coin tranquille sans personne (ce qui me plaît beaucoup!) mais avec des panoramas fort jolis. J’ai apprécié redécouvrir ce coin grâce à toi Alexis, merci ! Et c’est bon de se rappeler qu’on a d’aussi belles choses en France, pas loin de chez soi et sans 1 million de touristes 😀 … oui j’aime la tranquillité 😉

    • Merci, c’est gentil 🙂 De plus en plus, j’essaie de garder du temps pour explorer la France et ses coins (secrets ou non). Faut dire qu’en ce moment, vu que j’ai pas de boulot, je me permets pas de partir à l’autre bout du monde (bon, ok, j’ai craqué et suis parti aux Emirats et je vais partir loin bientôt, mais chut ^^).

  4. Ces nuances de vert sont extraordinaires ! Ta série donne très envie d’aller se perdre dans ces massifs secrets (et pleins d’histoire, ce qui n’est pas pour nous déplaire ! ). Merci de partager ces beaux endroits avec nous.

  5. Encore un magnifique parcours, et je confirme le belvédère de la Roche Blanche est très beau et le Chapeau de Gendarme doit être très impressionnant à voir. Le coin a l’air tellement tranquille. J’espère réussir à me dégager du temps le mois prochain pour découvrir tout ça de mes propres yeux ! 🙂

    • Je te le souhaite 🙂 Merci, c’est gentil. Le Chapeau de Gendarme est en réalité une cascade (qui était alors à sec) mais quand ça crache, c’est impressionnant ^^

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)