France

Lille… autrement

 

Le Salon des Blogueurs prenait ses quartiers à Lille cette année,
une chouette occasion pour revenir dans cette ville attachante et dynamique.
Et on a même été accompagné par l’Office du Tourisme sur un blogtrip un peu spécial :
sur les traces de l’eau à Lille. Étonnant programme non ?
Récit d’une journée à Lille, hors des circuits touristiques !

.

Me revoilà de retour à Lille ! Après quelques années, je reviens dans cette ville qui m’avait tant charmé par ses couleurs, son architecture flamande et ses saveurs. Cette piqûre de rappel m’a fait le plus grand bien et m’a sérieusement donné envie de revenir explorer le Nord. Mais revenons-en à notre visite du jour, découvrir Lille et son histoire à travers une déambulation sur les traces de l’eau. Et tu sais quoi ? C’était hyper intéressant ! Déjà, un truc tout bête, mais le nom de la ville, Lille, vient tout simplement de “L’Isle” (encore plus flagrant dans sa forme latine : L’Isola, l’île). Car oui, Lille était une île et la ville était traversée par une foule de canaux, comme à Amsterdam, malheureusement asséchés au cours des siècles.

.

.

.

.

.

C’est justement cette situation insulaire qui a permis l’essor de la ville, de son caractère marchand et sa position incontournable sur les routes commerciales dès l’Antiquité. Lille était entourée par deux bras de la Deûle, mais  l’impossibilité de poursuivre la navigation sur la Haute-Deûle faisait qu’on devait décharger la marchandise à hauteur du quai du Wault, traverser l’ilot pour rejoindre les rives de la Basse-Deûle et poursuivre le transport des marchandises. Ainsi se développa Lille, devenue comptoir commercial important et qui s’enrichit au fil des siècles. Aujourd’hui, la Basse-Deûle n’est plus, elle a été asséchée et s’appelle désormais Avenue du Peuple Belge.

Notre journée a commencé à deux roues : on a loué des vélos au Grand Huit, une association qui met à la location vélos, paddles, velo à plusieurs, trottinettes. Installés sur notre selle, on longe le canal et se dirige vers la Citadelle de Lille, autre chef d’œuvre architectural de Vauban.

.

.

.

Pédaler le long du Canal de Lille.

.

.

.

Arrêtons-nous quelques instants pour parler de cette fameuse citadelle de Lille, surnommée par Vauban lui-même “Reine des Citadelles”.  Aujourd’hui, toujours propriétaire de l’armée, elle est le siège d’un état-major français, certifié par l’OTAN. C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs drapeaux flottent au-dessus de la Porte Royale.

.

.

.

.

.

Ce qui est admirable à la Citadelle, c’est qu’elle est installée dans un poumon de verdure en plein cœur de la métropole lilloise. Quel calme, quel bonheur de circuler le long des fossés remplis d’eau entourant les remparts de la citadelle, bordés d’arbre et de verdure apaisante.

Une fois les vélos rendus, on prend le bus en direction de Wambrechies, une commune de la métropole qui m’était alors inconnue jusque là. Dès la descente du bus, on en prend plein les yeux avec le superbe hôtel de ville et la vieille église, démunie de sa flèche au sommet du clocher que les Allemands ont fait retirer lors de l’Occupation car elle se trouvait sur le trajet de décollage de leurs avions.

.

.

.

.

.

.

Wambrechies, ses ruelles calmes et son port le long de la Deûle, est vraiment une jolie découverte. Mais l’activité qui nous attend est vraiment (vraiment) super sympa : un petit tour dans un vieux tramway !

.

.

.

.

.

C’est l’association Amitram qui est aux commandes de ce tramway vieux de plus de 90 ans ! À l’intérieur, tout est d’époque, les sièges, les lustres, les boiseries. Un vrai bond dans le temps ! Là, c’est parti pour une petite promenade en tramway le long de la Deûle. Derrière les vieilles fenêtres, on voit défiler un paysage bucolique sur les berges de la rivières, on voit passer les bateaux. Une véritable parenthèse assez poétique !

.

.

.

.

.

.

Revenus dans le cœur de Lille, on s’octroie une petite pause au Bistrot, dans l’ancienne gare Saint-Sauveur. L’ancienne gare de Lille est actuellement en pleine reconversion : les anciens locaux et espaces de triage sont désormais voués à une toute autre vocation, celle d’accueillir des galeries d’art, des lieux culturels et des restaurants. Ce jour-là, le Bistrot nous a servi une cuisine excellente et savoureuse. Un régal ! Nous prenons ensuite la direction du Musée des Beaux-Arts de Lille.

.

.

.

.

.

.

Quel rapport avec l’eau me diras-tu ? Et tu as bien raison ! En fait, on ne va visiter qu’une petite partie du musée : la salle des bas reliefs. Tu ne vois toujours pas le rapport ? Dans cette salle se trouvent les maquettes de certaines villes au 17e siècle. Parfait pour voir à quoi ressemblaient les villes à cette époque (rappelle-toi, je t’avais parlé d’une de ces maquettes lors de la visite du Musée du Temps à Besançon) et force est de constater que oui, la ville de Lille était bel et bien traversée et maillée de plusieurs canaux à cette époque. L’eau a disparu du centre de Lille mais elle était bien présente. Pour moi qui adore les plans et les maquettes de villes, cette visite m’a enchanté !

.

.

.

.

.

.

Il y a encore quelques siècles, la motte castrale de Lille, où se tient actuellement Cathédrale Notre-Dame de la Treille, était totalement encerclée d’eau. Aujourd’hui, tout a été asséché pour y paver de jolies rues bordées de maisons en briques. La cathédrale mérite un petit détour : ne surtout pas se fier à sa façade extérieure moderne, car voir cette même façade de l’intérieur est vraiment superbe !

.

.

.

.

.

.

On quitte la cathédrale en suivant le tracé d’un ancien canal.
Sur cette place, joliment ornée d’élégantes maisons,
coulait l’eau allait se jeter dans la Basse-Deûle.

.

.

.

.

On plonge cette fois dans les entrailles cachées de la ville,
à la découverte d’un ancien canal, aujourd’hui asséché et couvert.
Ici coulait l’eau à Lille !

.

Ancien canal de Lille, désormais asséché et couvert.

.

.

.

Afin de profiter d’un peu de calme,
nous prenons la direction de Roubaix et de son grand parc urbain,
où, au milieu des arbres et des étendues d’herbe,
se tiennent un magnifique plan d’eau et de jolies cascades.

.

.

.

.

Un dernier coup d’œil à Lille,
avant d’entamer le Salon et de partir vers de nouveaux horizons.

.

.

Notre escapade lilloise se termine ici.
Je souhaite remercier chaleureusement l’Office du Tourisme de la ville
ainsi que toutes les personnes nous ayant accueillis et accompagnés.

Petit coucou à mes amis blogueurs du jour : Sabine, Pauline, Céline, Alexandra, Laurent et Emilie.

Dans le cadre du Salon des Blogueurs Voyage, j’ai été hébergé à l’Hôtel Ibis de Lomme Centre.
Lomme est un quartier de Lille accessible en métro : à peine 15 minutes de métro
séparent l’hôtel Ibis de la gare Lille Flandres. Idéal pour séjourner à proximité immédiate de Lille.

.

.

You Might Also Like...

4 Comments

  • Reply
    Les Ch'tis Trotteurs
    13 mai 2019 at 13 h 16 min

    Superbe article sur Lille ! Nous n’avons jamais essayé le vieux tramway de Wambrechies, pourtant nous sommes de Lille. Ca nous tente depuis quelques années maintenant, il faudra qu’on se lance 🙂
    En tout cas si vous revenez sur Lille un jour, nous serons ravis de boire un verre ou manger une frite avec vous !

    • Alexis
      13 mai 2019 at 15 h 42 min

      Oh oui avec plaisir 🙂 Je compte bien revenir ^^
      Merci 😊 ! Le tramway c’est franchement sympa, n’hésitez pas 🙂

  • Reply
    Marco Federani
    6 juillet 2019 at 7 h 35 min

    Très jolies photos, ça me donne la nostalgie de Lille et une grosse envie d’y retourner 🙂

  • Reply
    Christine
    16 juillet 2019 at 7 h 33 min

    Lille est une ville que j’apprécie beaucoup (c’est normal pour quelqu’un venant du Nord ^^), et j’aime cet itinéraire un peu hors des sentiers battus.

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :