Au cours d’une discussion récente, j’ai de nouveau entendu pour la énième fois « Vesoul, c’est nul, y’a rien à voir ». J’ai trouvé ça un peu exagéré et j’ai alors énuméré quelques points qui pour moi sont autant de raisons de venir passer une journée (ou plus, soyons fous) dans la préfecture de Haute-Saône, cette ville mal aimée et souvent jugée. On la dit moche, sans intérêt, inutile. J’avoue n’avoir jamais vraiment compris cet acharnement sur la ville, et vu que je n’aime pas les injustices, j’ai décidé d’écrire un article sur Vesoul pour te montrer que les clichés ont la vie dure mais ne sont pas gages de vérité. Vesoul n’est peut-être pas la plus belle ville du monde, et ne prétend pas l’être, mais elle est loin d’être dénuée d’intérêt.

Alors, avec des mots et des photos, on va visiter la ville ensemble avec les yeux curieux de touristes, et prendre le temps de la regarder, aussi coquette, discrète et timide soit-elle.

Vesoul est une ville particulière, elle est mondialement connue grâce à la chanson de Jacques Brel sortie en 1968 (qui ne connaît pas « T’as voulu voir Vesoul ? Et on a vu Vesoul ») mais personne ne sait où c’est ni à quoi elle ressemble, et pourtant tout le monde a une idée bien arrêtée sur la ville. Il est temps d’aller au-delà du cliché. Oublie tout ce que tu crois savoir sur la ville et laisse-toi surprendre ! Et puis Vesoul se trouve sur la route entre Besançon et Luxeuil-les-Bains alors n’hésite pas à un marquer un petit arrêt.

Moi, j’aime bien Vesoul, peut-être précisément car personne ne l’aime. Peut-être aussi car je la trouve jolie. C’est alors avec un grand plaisir que je te prends par la main et que je t’emmène découvrir la ville. On va voir des hôtels particuliers, de vieilles maisons, on va grimper et admirer des points de vue improbables, se cultiver devant de belles toiles, profiter d’un peu de nature et, bien sûr, faire de belles découvertes.

.

.

.

Cet article s’inscrit dans le cadre du rendez-vous mensuel #EnFranceAussi. Le thème du mois, c’est “Villes malaimées” et je trouve que Vesoul a toute sa place, tu ne trouves pas ?

.

.

.

.

.

QUE FAIRE À VESOUL ?

Si tu passes par là, viens faire un petit tour à Vesoul pour visiter le centre historique et les alentours. Voici quelques pistes pour découvrir la ville.
.

.

.

.

.

UN PEU D’HISTOIRE :
DÉCOUVRIR LE VIEUX VESOUL

Le centre historique de Vesoul se visite rapidement, mais on y trouve tout de même quelques belles façades ornées de fenêtres à meneaux, des hôtels particuliers, des anciens couvents, des maisons à pans de bois et même des vestiges des anciens remparts de la ville.
.

.

.

Rapide point historique : motte castrale occupée depuis la Préhistoire, ce n’est véritablement qu’à partir du XIe siècle que Vesoul se développe et agrandit son enceinte fortifiée. Du château fort, détruit au cours de la Guerre de Cent Ans et du siège de la ville par Louis XI en 1479, il ne reste que quelques pierres.

Au XIIe siècle, Vesoul va connaître un élan économique : grâce à la vigne mais aussi au commerce tenu par la communauté juive, la plus importante communauté juive de l’ancienne Franche-Comté. Vesoul devient d’ailleurs à cette époque le plus important centre de commerçants et de banquiers juifs de France. La notoriété des commerçants vésuliens sera connue jusqu’en Allemagne et en Belgique.

Mais Vesoul est également un siège de justice seigneuriale : on vient de loin à Vesoul pour faire demander justice et tenir des procès. L’empereur Frédéric Barberousse lui-même y est venu pour assister à un procès. Cette autorité juridique de la ville, surnommée alors « ville de gens de loi » et reconnue dans une large partie de l’Europe.

Comme le reste de la Franche-Comté, Vesoul sera définitivement rattachée à la France par le traité de Nimègue en 1678.

.

.

.

.

Flâner dans Vesoul, c’est avoir l’audace d’emprunter les petites ruelles qui s’échappent, c’est oser jeter timidement un œil dans les arrière-cours, c’est aussi se faire à l’idée que tout ce qu’on pensait de cette ville n’est finalement pas fondé du tout !

On imagine pas à Vesoul ces teintes chaleureuses, ces immeubles au style varié, ces vestiges historiques. Le Vieux Vesoul peut même te surprendre par ses petits passages cachés, les maisons aux volets colorés et ses bâtiments à pierre jaune.

Le sais-tu ? Tous les ans à Vesoul se tient la Foire de la Sainte-Catherine, une des plus anciennes foires de France (elle a plus de 700 ans). Pour l’occasion, la spécialité de la ville, c’est un pain d’épices en forme de petit cochon 🙂

.

.

.

.

.

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je trouve que Vesoul ne mérite pas du tout les a priori dont on l’affuble. Elle est une petite ville de province, avec ses avantages et ses défauts, mais je lui trouve beaucoup de charme, une identité particulière (elle ne ressemble pas aux autres villes de la région) et un intérêt certain.

.

.

.

.

J’aurais simplement aimé que la vieille ville soit davantage mise en valeur, histoire de lui donner un bel éclat : Vesoul est jolie, vraiment et il y a un vrai potentiel, j’en suis convaincu. Mais j’ai l’impression que les choses ont commencé à changer depuis quelques années, espérons que ça continue. D’ailleurs, habitants de Vesoul, qu’en pensez-vous ? Quel regard posez-vous sur votre ville ?

.

.

Vesoul, ce n’est pas uniquement ces quelques ruelles pittoresques,
la ville a d’autres choses à te montrer.

.

.

.

.

UN PEU DE HAUTEUR :
GRIMPER JUSQU’À LA MOTTE

La Motte, c’est une grande colline qui domine Vesoul de ses 371 mètres d’altitude. C’est à cet endroit que se trouvait l’ancien château fort de Vesoul, détruit au fil des guerres. Aujourd’hui, c’est un petit poumon de verdure dominé par une chapelle. Du sommet, par temps clair, on y admire les plaines de Haute-Saône, les Vosges et le Jura. Quand les conditions sont parfaites, on peut même y apercevoir les Alpes.
.

.

Vue sur le vieux Vesoul et la ville moderne.
Panorama sur le lac de Vesoul.

.

.

Bon, c’est surtout un prétexte pour sortir des rues de la ville et prendre un peu de hauteur dans un lieu calme et verdoyant.

.


.

.

.

.

UN PEU DE DÉTENTE :
PROMENADE AU LAC DE VESOUL

Savais-tu qu’à Vesoul, il y avait un lac ? Il s’agit d’un lac artificiel de 95 hectares aménagé à la fin des années 70 dans la zone marécageuse du Durgeon.
.

.

Beaux reflets au lac de Vesoul.

.

.

.

Devenu au fil du temps un véritable lieu de détente et de loisirs de l’agglomération vésulienne, il est également classé zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique. En effet, il s’est rapidement transformé en refuge ornithologique en accueillant de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Pas moins de 260 espèces y sont observées régulièrement, parmi elles hérons, goélands, mouettes, foulques, cigognes ou râle des genêts. À cela s’ajoutent des mammifères, des reptiles et batraciens, des poissons, des insectes et une flore particulièrement intéressante. Le lac de Vesoul, c’est donc tout un petit monde de nature aux portes de la ville.

.

.

.

.

Il est possible de faire une petite randonnée tout autour du lac. La boucle fait environ 5km, environ 1h de marche, et alterne entre berges et promenade sous les arbres. Mais il y a également une plage, une base nautique avec tout le nécessaire pour passer une belle journée (kayak, pédalo, voile, windsurf, paddle…).

.

.

.

.

.

UN PEU DE NATURE :
LE SABOT DE FROTEY

Le Sabot de Frotey, c’est une réserve naturelle située sur la commune limitrophe de Frotey-lès-Vesoul. Je l’apprécie pour ce côté nature isolé aux portes de la ville, pour son point de vue improbable sur Vesoul et pour ses arbres qui lui donnent un petit côté sud de France.
.

.

Les rochers du Sabot de Frotey avec vue sur la colline de La Motte et la ville moderne de Vesoul.

.

.

Oui, tu as bien lu, j’ai bien dit que cette réserve naturelle se donnait des airs de Midi. Au Sabot de Frotey, tu y verras des feuillus comme partout ailleurs dans la région mais aussi des arbres qui ne poussent nulle part ailleurs en Franche-Comté… : des pins. Oui, il y a des pins à Vesoul ! Assez en tout cas pour que, le temps d’une promenade, tu te sentes porté ailleurs, à quelques centaines de kilomètres plus au sud. À ce sujet, il semblerait qu’il y ait un petit microclimat à Vesoul, les températures y sont généralement plus douces qu’ailleurs dans la région et la présence de ces pins en est bien la preuve. D’ailleurs, ce n’est peut-être pas pour rien que le surnom donné à Vesoul est… la Petite Nice de l’Est.

.

.

Les pins surveillant Vesoul.

.

.

Et enfin, quand tu arrives au sommet du sentier, il y a cette vue sur Vesoul. Alors bon, pas de vue plongeante sur la vieille ville, il faudra se contenter d’une partie de zone commerciale et de quartiers périphériques du centre-ville.

.

.

.

.

.

UN PEU DE CULTURE :
SUR LES TRACES DU PEINTRE GÉRÔME

Jean-Léon Gérôme est sculpteur et peintre né à Vesoul en 1824. Il a peint notamment beaucoup de scènes orientalistes, mythologiques ou historiques. Il acquiert une notoriété considérable de son vivant, tombe dans l’oubli à sa mort puis est redécouvert à la fin du XXème siècle. Et pour découvrir certaines de ses œuvres, il faut prendre la direction du Musée Georges-Garret. Voici un aperçu des œuvres de Gérôme.
.

.

.

.

Personnellement, ce sont ses tableaux orientalistes que j’aime particulièrement. Il y a un soin particulier au détail, à la douceur des traits, à l’harmonie des couleurs, aux expressions des personnages. D’ailleurs, ses œuvres orientalistes sont considérées comme une influence décisive dans l’esthétique des péplums italiens du 20ème siècle et les superproductions hollywoodiennes du 20 et 21ème siècle.
.

À la fin de sa vie, son hostilité à l’impressionnisme fait décliner sa popularité en France quand d’autres pays s’arrachent ses tableaux. On en trouve notamment beaucoup aux Etats-Unis mais aussi en Allemagne, en Turquie, au Qatar… En France, il y a une belle collections de ses œuvres au Musée d’Orsay.

Musée Georges-Garret
1, rue des Ursulines – 70000 Vesoul
Ouvert tous les jours de 14h à 18h
sauf le lundi (jour de fermeture).

.

.

.

.

VENIR À VESOUL :
QUELQUES DÉTAILS PRATIQUES

Comme tu vois, tu aurais tort de bouder Vesoul car elle a quand même quelques attraits. Alors si tu décides de franchir le pas et de venir flâner ici, voici quelques conseils.
.

.

.

VENIR À VESOUL

Il y a une gare SNCF mais elle n’est pas reliée à Besançon. Tu peux toutefois venir à Vesoul en train depuis Paris, au départ de Gare de l’Est. Toutefois, le trajet est relativement long. Sinon venir à Besançon et prendre la ligne d’autobus reliant les deux villes.
Si tu viens en voiture depuis Besançon, compte environ 45 minutes de trajet.

MANGER À VESOUL

Restaurant La Guillaume
2 rue du Stade – 70000 Colombe-lès-Vesoul

Le Caveau du Grand Puits
3 Place du Grand Puits – 70000 Vesoul


.

.

Alors dis-moi, tu la trouves comment Vesoul ?
Tu l’imaginais comme ça ?

.

.

.

26 COMMENTAIRES

  1. En effet un bien jolie ville que l’on a envie de découvrir. Je ne comprendrai jamais comment on peut critiquer et juger un lieu (souvent même sans le connaitre) Merci pour ce thème vraiment très intéressant.

  2. Une superbe destination pour les amoureux du petit patrimoine que nous sommes ! Et ce panorama du sommet de la Motte est magnifique (mon rêve est d’y pouvoir photographier les Alpes un jour) 👍

  3. Je suis passée il y a quelques jours en France Comté, en allant à Besançon, mais je n’ai pas eu l’occasion, ni le temps de visiter Vesoul. Ses alentours sont en effet très beaux, avec ce lac et les beaux panoramas sur la ville. De très belles maisons en pans de bois, comme j’aime ! Merci pour cette découverte !

    • j’espère que tu as apprécié ton séjour à Besançon 🙂 hâte d’avoir ton retour !
      Il y a en effet de belles choses à découvrir à Vesoul et dans les environs, et pour le coup c’est vraiment hors des sentiers battus ^^

  4. Mais c’est mignon tout plein Vesoul! Les ruelles me rappellent le village de mes grands parents près de Nîmes! Je suis d’accord pour dire que ça ne mérite pas sa mauvaise réputation. Bon après, il faudrait que je teste par moi même pour le confirmer! 🙂

  5. En effet, ça a l’air charmant et ton article donne bien envie de dépasser ses préjugés ! Décidément, il faudra vraiment qu’on aille en Haute Saône un de ces jours. Merci en tout cas d’avoir lancé ce joli thème En France Aussi 😘

    • Après le Doubs, vais-je réussir à vous envoyer en Haute-Saône ? 🙂
      C’est un thème qui peut réserver de bien jolies surprises ^^
      Merci, à bientôt, bisous !

  6. Bonjour
    j ” arrive de chez annima et viens faire connaissance avec ton blog et Vesoul
    qui recèle quand même des endroits dignes d’interet.
    Je ne connais pas cette région mais sais qu’il y a beaucoup de belles choses ,
    comme partout si on se donne la peine d’être curieux. Tes photos sont superbes
    tu sais, chez nous en Occitanie, c’est pareil , certaines villes sont bannies, bêtement:
    Auch, Castres ,Villefranche de Rouergue pour ne citer que celles là, il n’y a rien à voir sauf..
    allez voir sur le Web.
    je tâcherai de trouver le temps de chercher des photos pour faire un article sur ce sujet
    fort intéressant, quoique j’en ai fait un sur : Le Gers, injustement méconnu sur mon blog
    je voyage beaucoup sur les blogs et le net quand les distances sont trop grandes
    bonne soirée
    http://nicole81occitanie.eklablog.net

  7. Alors Vesoul pour moi c’était une affectation après concours… à laquelle je n’ai pas donné suite. J’avais déjà eu du mal à la trouver sur une carte et ça me paraissait tellement loin de mon sud-ouest ! Mais ton article démontre que si on sait ouvrir les yeux , toute ville recèle de belles choses. Je viendrai y faire un tour un jour. Tu m’as convaicue.

    • Merci Renée, ravi d’avoir pu te donner envie de venir découvrir Vesoul. D’autant que les environs sont vraiment jolis, tu pourras donc combiner ta visite de la ville, rapide, avec Luxeuil-les-Bains et les Vosges du Sud, la vallée de la Saône ou encore Besançon !

  8. Une belle découverte pour moi ! Je ne connaissais Vesoul que de nom mais les photos laissent découvrir une ville charmante, avec un joli centre ancien. Ce thème des villes aimées permet de mettre en lumière des petites pépites bien cachées. Merci !

  9. Tu sais que tu as un talent fou, Alexis ? Personne ne saurait mieux que toi me donner envie de voir Vesoul (d’autant que j’ai aimé Luxeuil). Ton sens de l’histoire, du détail, tes photos magnifiques… je suis convaincue et j’adorerais la voir avec toi, ce serait passionnant !
    Question: le gisant sous le vitrail, c’est où, c’est quoi ? cette photo est absolument magnifique, coup de coeur immédiat !

    • Merci Alexandra, ravi que ça te fasse voir Vesoul autrement. Un jour je te ferai visiter Vesoul ou Besançon 🙂
      Concernant le gisant, la sculpture est une Mise au Tombeau datant du 16ème siècle qui se trouve dans l’église Saint-Georges (en photo juste à côté, en plein cœur du vieux Vesoul). Moi aussi je l’aime beaucoup 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)