France

Raquettes dans le Haut-Doubs

 

Connaissez-vous le Haut-Doubs ?
Ce coin de Franche-Comté est parfait pour profiter du grand air.
J’avais espéré la neige, je l’ai trouvée !
Allons faire une sortie raquettes dans ma région natale.

fioriture

Deux heures de route séparent Besançon de la petite ville de Mouthe. Prendre le cap vers l’Est, vers la Suisse. Après Pontarlier, on longe la forteresse de Joux, le superbe lac Saint-Point et on arrive à Mouthe, surnommée la petite Sibérie et considérée comme la commune la plus froide de France. En effet, c’est ici qu’on a relevé les températures les plus froides de l’Hexagone. Rendez-vous compte, le record est -41,2°C enregistré en janvier 1985 et il n’est pas rare d’y trouver des températures dépassant les -30°C. De Mouthe, continuons la route et traversons le petit village pittoresque de la Chaux-Neuve et arrêtons-nous au Pré Poncet. Ce lieu très prisé des locaux souhaitant éviter la foule des pistes de Métabief non loin de là est un départ intéressant pour une randonnée sur les sentiers destinés aux raquettes et au ski de fond.

C’est le lieu que nous avons choisi avec mon père pour chausser les raquettes et suivre le sentier de la Jaique, un petit parcours en forêt menant droit à la frontière suisse, un sentier parfait pour se promener sans trop se fatiguer : 5 kilomètres, 200 mètres de dénivelé, à peine 1h45 de marche (comptez environ 4h aller/retour avec 30 minutes de pause au refuge).

Au départ, une bonne partie de cette randonnée se fait dans les bois au milieu des sapins. Ensuite, après environ 45 minutes de marche, les sapins laisseront place à des champs et des chemins plus dégagés.

.

APRÈS PONTARLIER,
ON ARRIVE À MOUTHE,
SURNOMMÉE LA PETITE SIBÉRIE…

.

.

.

.

Je rêvais d’une randonnée au milieu de paysages enneigés depuis pas mal de temps. Moi qui, ces derniers temps, avais plutôt la tendance à me lancer dans des randonnées en zones désertiques, comme dans le Wadi Rum en Jordanie, j’avais besoin de retrouver un environnement différent. J’avais ce besoin de nature et de verdure.

D’autant qu’à mes yeux, la randonnée a un pouvoir sur notre esprit. C’est un formidable moyen de se reconnecter avec le monde et la nature mais aussi une manière unique de se recentrer sur l’essentiel.

Là, sur cette piste enneigée au milieu des sapins, pas de réseau, pas de bruit, pas de foule ni de stress. Juste entendre la neige crisser sous mes pas…

.

.

L’espace d’un instant,
on pourrait se croire au Canada ou en Laponie, non ?
C’est normal, le Val de Mouthe est certifié site nordique !

.

.

.

.

ARRIVÉE AU REFUGE

.

Au bout d’1h45 de marche, 
le refuge apparaît au bout de la piste.

Entouré de sapins et jouissant d’une vue sur les collines alentours, il est l’endroit parfait pour faire une pause et est généralement considéré comme le point final de cette randonnée avant de faire demi-tour. Sinon, vous pouvez toujours continuer votre randonnée sur le territoire suisse, à juste quelques pas du refuge.

Si vous ne souhaitez pas embarquer de nourriture dans votre sac, vous pouvez manger sur place, dans la pièce ultra chauffée par un poêle. Au menu : charcuterie franc-comtoise, soupe et fondue. Sinon, vous pouvez tout simplement utiliser les tables installées dehors.

.

.

.

.

Vous voyez les sapins derrière le refuge ?
Eh bien voici la frontière entre la France et la Suisse !

Cette randonnée empreinte en partie un ancien chemin de contrebandiers qui permettait de faire transiter bon nombre de produits entre la France et la Suisse.

Il est désormais temps de rebrousser chemin et de retourner au point de départ.

.

.

Les beaux sapins du Haut-Doubs

.

.

.

RANDONNÉE DE LA JAIQUE…
QUELQUES QUESTIONS PRATIQUES

.

Comme je le disais en début d’article, la randonnée est facile. Il n’y a que 200 mètres de dénivelé sur 5 kilomètres, la pente est donc légère. D’ailleurs le chemin est bien balisé.

.

.

.

En commençant votre randonnée au Pré Poncet, que vous fassiez la promenade en ski de fond ou en raquettes, il faut payer un forfait de 3,50€ par personne. En effet, les terrains appartenant à des privés, l’équipe gérant le site en hiver installe et désinstalle les balises chaque année et est la seule équipe pouvant venir à votre secours en cas de besoin, les pompiers, eux, ne vont pas jusque-là.

Si vous n’avez pas de matériel (ski ou raquettes), pas de panique : en traversant Mouthe, arrêtez-vous dans un des nombreux magasins de matériel de ski.

Pour une randonnée réussie, apportez avec vous :
  • de bonnes chaussures
  • des vêtements chauds (ainsi que bonnet et gants)
  • des lunettes de soleil et de la crème solaire
  • de quoi grignoter et boire en chemin (une thermos avec du thé, c’est parfait)
  • de quoi manger une fois arrivé au refuge (emportez des produits régionaux : comté, morbier, saucisse de Morteau, etc…)

.

.

Retrouvez ci-dessous l’itinéraire,
d’abord en voiture de Besançon jusqu’au Pré Poncet,
puis à pied jusqu’au refuge, situé à la frontière.

.

Voilà, notre petite promenade est terminée.
Ça vous a plu ?
Vous aimeriez découvrir le Haut-Doubs ?

.
.

You Might Also Like...

4 Comments

  • Reply
    travelingaddress
    1 mars 2017 at 15 h 04 min

    Bonjour! Nous avons découvert les raquettes cette année dans les Alpes: un moyen top de faire de la randonnée !

    • Alex
      1 mars 2017 at 15 h 07 min

      En effet, c’est vraiment une autre manière de faire une randonnée et d’apprécier un paysage 🙂

  • Reply
    Itinera Magica
    2 mars 2017 at 14 h 24 min

    Alors c’est là, la célèbre petite Sibérie !! brrr, je frissonne rien que de penser aux -42. Vous êtes des durs, vous les Francs-comtois. Très très jolie promenade au milieu des sapins, j’adore !

    • Alex
      2 mars 2017 at 16 h 09 min

      Merci Alexandra.
      Heureusement, tous les hivers ne sont pas aussi rudes. Pour la promenade on a dû se contenter de -7°C, rien de bien méchant ^^

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :