Bienvenue à Amman

2

Amman est unique en son genre. La capitale jordanienne est dynamique, ouverte et joyeuse. Construite sur 7 collines, elle confie au touriste ses petits passages, ses escaliers, ses balcons, ses ruelles. Vous la trouverez attachante et accueillante.

fioriture

Where is Amman ?Ahlan Bikum fi Al Urdun ! Bienvenue en Jordanie ! A peine débarqué à l’aéroport d’Amman, vous faites la queue pour obtenir votre visa d’entrée et ces premiers mots ne tardent pas à venir se frotter à vos oreilles. Partout où vous irez en Jordanie, on vous accueillera presque toujours avec un Welcome to Jordan chaleureux ! Le bruit familier et agréable du tampon encreur sur un passeport résonne dans la grande salle, je quitte le douanier. Ca y est, je suis en Jordanie. Je m’empresse d’ouvrir mon passeport pour y voir le visa, c’est mon petit rituel dès que je visite un pays hors Union Européenne. C’est comme un réflexe, hop, un coup d’œil sur le passeport…

La plupart des gens ont une image assez négative d’Amman. Généralement, quand sur les forums des personnes demandent des conseils pour organiser un circuit en Jordanie, de nombreuses réponses donnent le ton : ne restez pas à Amman, il n’y a rien à voir. Pourtant, je suis convaincu du contraire ! J’ai aimé la découvrir et j’ai adoré ce que j’y ai trouvé : une ville simple et sans prétention, une ville chaleureuse et attachante… et loin d’être désagréable…

Amman downtownDébarqué à la gare routière située au nord de la capitale, je prends un taxi partagé jusqu’au centre ville. Je vois défiler devant moi mes premières images de Jordanie. Je vois des visages, des situations, je m’imprègne des sons et des odeurs qui arrivent jusqu’à moi. Ce sont mes premiers souvenirs. Je m’avance ensuite, le sac sur le dos, dans les rues de la ville, encore vide à 7 heures du matin. Les trottoirs sont à moi. Je demande mon chemin, en arabe, les premiers sourires s’affichent sur le visage de mes interlocuteurs.  Je pars à la recherche de ma première visite, le théâtre romain.

J’ai soudainement une pensée stupide, une pensée pour mes chaussures. Je me dis « vous avez vu l’Egypte, la Turquie, l’Italie, Israël, maintenant vous touchez la Jordanie ». Je souris à l’idée que mes chaussures puissent avoir une mémoire visuelle ou sensorielle des trottoirs et des pierres qu’elles ont foulé. Ça me plaît de penser que tout en moi garde des souvenirs, mes yeux, mes narines, mes mains, ma peau, mes pieds, jusqu’à mes chaussures.

Amphithéâtre romain, Amman

Quel bel amphithéâtre ! Probablement l’un des mieux préservés du Moyen-Orient. Je suis le premier visiteur. Tout en haut trônent les portraits du Roi Abdallah II (actuel roi de Jordanie), son père et son fils. Amman est une ville très ancienne. Connue pendant l’Empire Romain sous le nom de Philadelphie, son nom original est Rabbath Ammon, la ville des Ammonites, nom qui lui est attribué dans la Bible. Le pharaon Ptolémée II Philadelphe lui donnera son nom gréco-romain qu’elle gardera jusqu’à l’arrivée des Ghassanides, un royaume arabe pré-islamique de foi chrétienne, vassal de l’Empire Romain, qui renomma la ville sous son nom biblique : Amman.

Capitale depuis 1921, Amman grandit grâce à l’arrivée des réfugiés palestiniens puis syriens. Aujourd’hui, on avance que sur 8 millions de Jordaniens, 4 millions vivent dans la capitale.

Après le théâtre, direction la Citadelle, en face. Des petits escaliers vous mèneront au sommet de la colline. Là, vous pourrez profiter d’une belle vue sur le centre ville (en arabe west el balad), vous pourrez visiter les ruines de la plus ancienne église de Jordanie, construite sous l’Empire byzantin, ainsi qu’un palais omeyyade.

Citadelle d'Amman

amman-citadelle-2

amman-citadelle-3

Citadelle d'Amman

Dans certains guides sur la Jordanie, on vous conseillera de ne consacrer à la capitale qu’une demi journée, en gros, juste le temps de jeter un oeil à l’amphithéâtre, monter fissa à la citadelle, visiter le site et quitter la capitale. But why ? Franchement, si on résume Amman à ça, je comprends qu’on conseille de ne même pas s’y attarder. Mais sérieusement, cette ville est bien plus qu’un amphithéâtre et une citadelle. Elle mérite bien mieux !

AMMAN EST BIEN PLUS QU’UN AMPHITHÉÂTRE et une citadelle, ELLE mérite bien mieux

Gardez la matinée pour visiter ces deux sites mais ensuite, découvrez ses rues, ses avenues, ses échoppes. Flâner au milieu des objets et souvenirs en tout genre, arrêtez-vous déguster un kunefe à Habiba Sweets, régalez-vous d’un délicieux repas chez Hasheem (où, parfois, le roi en personne vient y manger en rencontrer son peuple, trop classe le roi !). Allez vous promener dans le souk d’Amman où vous y trouverez de l’or, des fruits et légumes, des épices, des jouets, des tissus et vêtements. Ensuite, n’ayez pas peur de grimper les marches pour rejoindre la Rainbow Street, là où s’alignent restaurants et bars et terminez votre petit périple sur Paris Square avant de rejoindre le Wild Jordan Café où vous aurez une belle vue sur la ville qui s’anime et la citadelle qui s’illumine de nuit.

Amman de nuit

Amman est une ville sûre et
vous pourrez vous y promener la nuit sans problème !

Poursuivez votre visite le lendemain avec le Jordan Museum et la Mosquée King Abdullah. Pour moi, c’est un fait, Amman mérite au minimum une journée, pas moins ! Sinon, vous passerez à côté de son énergie.

AMMAN mérite au minimum une journée, pas moins !

COMPRENDRE AMMAN, LES CIRCLES

Amman circles

Cette partie de l’article est une partie un peu plus pratique. Dans les guides touristiques, on vous donne parfois des adresses en vous indiquant « 4th circle« , « 5th circle« , « 7th circle« … Même le trajet de la navette de l’aéroport passe par les circles. A partir de là, difficile de savoir réellement si vous pourrez vous rendre à votre hôtel à pied depuis les fameux circles.

En fait, il faut savoir qu’en Jordanie, la plupart des gens ne se repèrent pas en fonction des noms des rues. En demandant votre chemin à un Jordanien, lui dire « Hashimi Street » ne lui donnera guère d’indice sur l’endroit où vous souhaitez vous rendre. Parlez-lui plutôt d’un monument ou d’un bâtiment proche. Les Jordaniens (comme les Egyptiens d’ailleurs), se repèrent grâce aux monuments et aux bâtiments plutôt qu’aux noms de rue. Dans ce cas, au lieu de parler de Hashimi Street, dites « West el Balad » (centre ville) ou encore « Roman Theater » ou « Masjid Al Hussein » (mosquée Al Hussein).

En ce sens, les circles sont des indications assez utiles car personne ne connaît le nom des rues où ils sont mais tout le monde sait où se trouvent les circles. En fait, il s’agit tout simplement d’intersections.
.

QUELQUES ADRESSES INCONTOURNABLES !

Amman downtown

Comme dans tous les pays du Proche-Orient, vous trouverez une gastronomie largement inspirée de la cuisine libanaise. Vous y trouverez grosso modo toutes les spécialités de mezzés connues.

Le Hasheem Restaurant, à quelques minutes à pied de l’Arab Tower Hotel, est très réputé et vite pris d’assaut. Vous y trouverez les spécialités orientales ainsi que d’excellents falafels. Leur thé à la menthe est délicieux, je ne compte pas les fois où j’en ai redemandé.

A quelques pas de là, Habiba Sweets, vous proposera le kunefa, une spécialité sucrée à base de fromage fondu. Il y a toujours une longue file d’attente pour entrer, cet endroit est un must d’Amman. Si vous connaissez pas le kunefa, ça mérite le détour. Au début, c’est délicieux, après, ça peut devenir écœurant…

Pour prendre un verre ou manger avec une vue sur la vieille ville, rendez-vous au Wild Jordan Café. Wild Jordan est la société nationale de protection et de conservation du patrimoine. La plupart des réserves naturelles sont gérées par la Wild Jordan. Ce café-restautant propose des plats simples à bases de produits frais venant de Jordanie. J’ai testé leur Labneh Rocca Sandwich, un vrai délice. Une petite salade, des concombres, des tomates et de la labneh (fromage blanc).

J’ai pris un thé au café Képi, situé sur Paris Square. Leur thé n’avait rien d’exceptionnel (je m’attendais à un vrai thé à la menthe comme au Hasheem) mais ils proposent des plats et des pâtisseries maisons. Le tout dans un décor sympathique et calme, bercé par des chansons de Fairuz, la grande chanteuse libanaise. La café d’à côté avait l’air nettement plus sympa et authentique mais il était fermé.
.

AU DÉPART DE AMMAN

En fait, depuis Amman, vous pouvez aller partout. Les hôtels proposent à leurs clients des excursions à la journée vers Pétra, le Wadi Rum, la Mer Morte ou encore les châteaux du désert.

  • Découvrir la ville de As-Salt.

Si vous en avez l’occasion, prenez le temps de visiter la petite ville de Salt, l’ancienne capitale de Jordanie. Ses petites maisons, son architecture authentique fond de cette ville une visite très agréable et enrichissante. Flânez dans l’allée principale de son souk et profitez de l’ambiance enivrante de la vieille ville. Vous pouvez combiner la visite de Jérash avec celle de Salt sur une journée.

As-Salt, Jordanie

As Salt, Jordanie

Salt, Jordanie.

  • Se prendre pour un empereur à Jérash

Jerash est un des sites gréco-romains les mieux conservés de Jordanie et du Moyen-Orient. Difficile de ne pas tomber sous le charme !

Jerash, Jordanie

Amphithéâtre, Jerash, Jordanie

Jerash

Jerash, Jordanie

Le site archéologique est situé juste à côté de la ville de Jérash (au nord de Amman). Depuis le haut de l’amphithéâtre vous pourrez admirer la ville nouvelle qui s’étend à perte de vue. Toutefois, le site reste silencieux, calme et apaisant… On n’entend pas les voitures qui circulent en bordure de site. Vous aurez l’impression d’être dans une bulle.

Jerash, Jordanie

Jerash, Jordanie

Pour bénéficier d’un peu de tranquillité, n’hésitez pas à y aller tôt le matin. Dès l’ouverture, les cars de touristes ne sont pas encore arrivés et vous aurez alors le site pour vous tout seul, un vrai plaisir. Ça fait une impression surréaliste de se retrouver seul au milieu d’un site aussi grand !

fioriture

Notre visite d’Amman et ses environs s’arrête ici.
Alors, Amman, vous la visitez ou vous la zappez ?

Commentez, likez, partagez 🙂

2 COMMENTAIRES

  1. Ta connaissance du Moyen-Orient me fascine – et me fait honte, je devrais être allée dans tous ces lieux, surtout avec mes origines et l’histoire de ma famille. Merci de m’y inciter, de me faire découvrir ces merveilles. Je me régale en te lisant.

    • Je suis vraiment content que ça te plaise et que ça t’intéresse. D’ailleurs, je prépare un article qui pourrait bien t’intéresser et te permettre de réaliser ce premier voyage au Moyen-Orient 🙂

Laisser un commentaire