Première étape du voyage en Israël,
Tel-Aviv est l’endroit parfait pour buller, traîner et… ne rien faire !
Suivez-moi dans une promenade détente, entre mer et vieilles pierres.

fioriture

.

La fête toute la nuit, très peu pour moi. C’est bête, c’est quand même la réputation de Tel-Aviv : une ville qui ne dort jamais et dont la nuit est une succession de fêtes… Alors, pour être totalement honnête, avec le recul, je vous dirais qu’à Tel-Aviv il n’y a rien à faire, mais que c’est une ville à voir, à sentir, à découvrir. Il faut vibrer avec elle car oui, Tel-Aviv, elle vibre ! On avait bien mérité nos vacances et on avait besoin d’un sacré moment de détente avant d’entreprendre trois semaines de road-trip à travers Israël. Tel-Aviv était l’endroit idéal pour ça. Alors on a flâné sur la plage, on s’est baigné dans l’eau chaude et limpide, on a arpenté en douceur les rues et les places, on a mangé et on a (quand même) visité l’immanquable quartier de Jaffa.

.

.

Cette région du monde est connue, outre son statut de lieu de naissance de deux grandes religions, pour être un des endroits du monde où il y a parmi les plus anciennes villes. On peut alors facilement s’imaginer qu’à Tel Aviv, il y a un vieux centre millénaire. À part le vieux Jaffa, qui ne fut rattaché à la ville que dans les années 1950, Tel Aviv n’est qu’une ville relativement moderne, fondée en 1909 à l’époque ottomane.

C’est peut-être pour cette raison qu’en soi, Tel Aviv n’est pas une ville à “voir”. Si vous la comparez à Jérusalem, millénaire, historiquement et religieusement symbolique, Tel Aviv n’a rien de tout ça. C’est plutôt une ville à “vivre”. La meilleure façon d’apprécier Tel Aviv est de la “ressentir” et de se laisser emporter par son énergie et son bouillonnement culturel.

Alors on vient à Tel Aviv pour profiter de la vie, se montrer sur les plages, se baigner et apprécier ses innombrables bars et restaurants. Ici, la cuisine est largement influencée par la gastronomie libanaise, on y retrouve tous les classiques de la cuisine du Liban voisin.

.

.

.

Tel Aviv a un surnom donné par ses habitants : The Bubble (la bulle). À Tel Aviv, on oublie la situation du pays, les conflits et les tensions internes, on se recentre sur l’instant présent. À Tel Aviv, on s’échappe un peu de la réalité et on fait la fête, on profite de chaque instant pour sortir et aller au restaurant, danser, profiter des plages… Les jeunes s’installent à Tel Aviv pour retrouver une vie plus épanouie.

.

.

.

.

.

LES PLAGES DE TEL AVIV

Toute une histoire. En fait, l’activité touristique de cette ville tourne à 100% pour son cadre agréable au bord de la méditerranée. Étendue le long de la mer, la ville compte pas moins de 16 plages, toutes plus bondées les unes que les autres en période estivale.

.

.

.

.

.
Cette ville est devenue, en une dizaine d’années, une destination prisée des touristes venus chercher le soleil, les plages et les soirées endiablées. Le grand plus de Tel Aviv, c’est que ses plages sont propres, l’eau y est chaude et claire, c’est un bonheur de s’y baigner. Et bien sûr, pour bien accueillir tout le monde, les installations sont modernes. On dirait que la ville s’est littéralement construite sur les plages : les restaurants, bars et autres magasins, tous se trouvent à proximité. Depuis le nord de la ville, aux abords du HaYarkon Park, une corniche aménagée constitue une bien jolie promenade : elle longe les différentes plages et mène jusqu’au sud, au port du vieux Jaffa.

 

.

.

.

.

LE VIEUX JAFFA

S’il n’y en avait qu’un seul à retenir, le vieux quartier de Jaffa est le lieu à visiter à Tel Aviv. Comme je le disais plus haut, la ville a été fondée en 1909, mais Jaffa, lui, est bien plus vieux que ça !

.

.

.

En effet, Jaffa est une très vieille ville. Les archéologues avancent que les premières traces de population commencent vers -7500. Dans la Bible, Jaffa est la ville d’où partit le prophète Jonas pour son voyage qu’il termina dans le ventre d’une baleine.

Après avoir été sous l’influence des Égyptiens, des Romains, des Croisés, des Arabes, des Ottomans puis des Anglais, la ville est devenue une “banlieue” de Tel Aviv. Face à l’afflux des Juifs d’Europe de l’Est, à la fin du 19ème siècle, la vieille cité n’était plus en mesure d’accueillir tout le monde. Une partie des habitants décide d’établir leurs maisons dehors de Jaffa, créant ainsi ce qui deviendra Tel Aviv.

On a parfois du mal à imaginer que la ville est si vieille quand on parcourt ses ruelles. Tout est propre, en excellent état, les pierres bien polies. On a l’impression d’être dans un village reconstitué. Ça donne même une impression de “faux”. Il y a eu probablement des travaux de rénovation en vue de protéger ce patrimoine.

.

.

.

Au hasard des rues, on découvre une partie de la ville plus authentique que le centre moderne. C’est dans ces quartiers que se sont installées les premières familles juives ayant quitté Jaffa. Notamment le quartier de Neve Tzedek, créé en 1887 et qui est le premier quartier construit en dehors de Jaffa et le plus ancien quartier de Tel Aviv.

Nos pas nous mènent irrémédiablement vers la mer où le soleil couchant embrase le ciel de ses teintes orangées.

.

.

.

.

 

AU DÉPART DE TEL AVIV

 

DEUX BONNES ADRESSES

Où manger ? Sur le vieux port de Jaffa, le restaurant Old Man and The Sea nous avait été recommandé par l’Office du Tourisme. Quelque soit votre choix de plat principal, les serveurs vous apporteront environ 20 mezzes et salade. Les mezzés étaient excellents mais le poisson n’avait rien d’exceptionnel. Ils apportent également une carafe de citronnade faite maison (la première carafe est offerte, les suivantes payantes). Je dois avouer que c’est la meilleure citronnade que j’ai goutté en Israël. Les serveurs ne sont pas les plus aimables et le prix est un peu cher mais nous avons bien mangé.

Si vous passez par Jaffa, ne manquez pas la pâtisserie Abouelafia and Sons, à quelques mètres de la Tour Horloge. C’est probablement le pâtissier le plus célèbre de Tel Aviv et les gens de tout le pays viennent y acheter des pâtisseries. Parfait en fin de journée pour un petit casse croûte après avoir bien marché

.

Notre promenade à Tel Aviv s’arrête ici.
Vous connaissez cette ville ?
Laissez vos commentaires et partagez 🙂

.

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)