4 jours dans le désert

0

Quitte à voyager en Egypte, pourquoi ne pas en profiter pour faire un petit détour par le désert ? D’autant que le vaste désert égyptien a d’excellents attraits naturels, variés et surprenants, qui sauront marquer votre séjour.

fioriture

Le désert a été la plus belle découverte de ce voyage en Egypte. Moi qui ai grandi entre les montagnes enneigées et les collines verdoyantes, entre les forêts de sapins et les prés fleuris, rencontrer le désert avait quelque chose de fascinant et d’incroyable. Une impression d’immensité, de territoire sans fin et de totale impuissance face à l’infini. C’était la première fois que j’allais dans un désert de sable et j »ai été conquis et en totale admiration.

Je me suis donc lancé dans une recherche d’excursions à faire dans le désert égyptien, également appelé désert lybique ou désert occidental.

Désert noir

Après quelques recherches, j’ai trouvé un guide qui propose des circuits suivant vos envies. En Egypte, le désert est vaste et varié, tout n’est pas que sable et dunes à l’infini. J’ai choisi de rester 4 jours mais je pense que c’est le minimum pour découvrir ce que le désert a à offrir. J’ai dit au guide ce que je voulais voir et lui a organisé le circuit, il connaît le désert comme sa poche et les routes qui le sillonnent par cœur. Il y a d’autres agences qui proposent aux touristes des excursions de quelques jours dans le désert, vous pouvez vous renseigner pour trouver le tarif le plus avantageux et l’offre qui correspond le mieux à vos objectifs.

Vu que les touristes fuyaient l’Egypte à cette période, j’étais son seul client. J’ai donc eu la chance d’avoir deux guides pour moi tout seul et une excursion privée ! Le pied !

Deux amis à lui sont venus me chercher à l’hôtel au Caire pour m’emmener à l’Oasis de Bawiti, où il vivait. Après presque 3 heures de route, nous voilà arrivés. Nous avons mangé puis pris la route à la découverte du désert et de ce qu’allait être notre première étage : le désert noir.

LE DESERT NOIR

Désert noir, Egypte

Désert noir, Egypte

La couleur vient de l’érosion des montagnes qui a déposé une couche de poudre noire. Des collines volcaniques qui sont entrées en éruption il y a des millions d’années ont créé cette roche noire qui couvre les montagnes.

Le 4×4 roule à vive allure sur la route du désert qu’il quitte brusquement pour s’élancer sur le sable. Ca y est, l’aventure et l’exploration du désert a bel et bien commencé ! Le guide conduit avec agilité, il semble connaître ces sentiers, ces dunes, ces roches à la perfection.

Le paysage est emprunt de désolation. Ce qui me choque le plus, c’est le silence qui règne. Ici, aucun bruit, aucun son mis à part le vent. C’est, je pense, la première fois que « j’entends » un tel silence, une telle absence de son. A la fin de la journée, nous stoppons le véhicule et plantons la tente.

LES DUNES DE SABLE

Dunes de sable, Egypte

Dunes de sable, Egypte

Dunes de sable, Egypte

Le lendemain, nous poursuivons notre chemin et entrons dans une zone où le sable s’étend à perte de vue. Ici, les dunes s’élancent jusqu’à l’horizon. En journée, quand le soleil est au zénith, le sable est tellement chaud qu’il s’affaisse sous le poids de la voiture et il n’est désormais plus possible d’escalader les dunes, la voiture s’embourbe dans le sable. Chaque jour, nous stoppons notre route et, à l’abri d’une haute dune ou d’une roche, nous attendons à l’ombre que les chemins soient de nouveau praticables.

Nous en profitons pour parler un peu, boire du thé ou piquer un petit somme. En fait, eux en profitent pour dormir, moi je suis trop excité par ce désert pour rester là à dormir. Je m’avance dans le sable et je marche pour découvrir les alentours de ce campement de fortune. Le sable me brûle les pieds, le soleil tape. Sinon, pour s’occuper un peu, on a commencé à faire du sandboarding sur un vieux skateboard sans roue.

LE DESERT BLANC

Désert blanc, Egypte

Le désert blanc est probablement l’endroit le plus fascinant du désert égyptien. Au fur et à mesure que nous avancions, le sable laissait la place à une étendue blanche, on penserait presque qu’il s’agit de neige ou de sel. Par endroit, tout est blanc, il n’y a plus de sable. L’érosion d’une roche calcaire a rendu ce territoire totalement blanc et peuplé de formes étonnantes : un lapin, une poule…

C’est vraiment une excursion à faire quand on visite l’Egypte. On aurait tendance à croire que le pays est touristique pour ces monuments antiques mais ça serait réduire l’Egypte à une partie de son patrimoine.

DORMIR DANS LE DESERT

Dormir dans le désert, Egypte

J’ai adoré dormir dans le désert. Nous plantions la tente, l’accrochions bien fort à la voiture et étendions des tapis sur le sol. Le premier soir, j’ai dormi dans cette tente à ciel ouvert puis j’ai demandé à dormir sur le toit de la voiture pour les nuits restantes. Je n’avais jamais vu un ciel aussi étoilé ! C’était comme dans un film, je peinais à croire que c’était réel. La vue était magnifique et chaque soir je me disais que ça serait dommage de dormir et de ne pas profiter de cette vue.

Mon plus grand étonnement a été de voir qu’il y avait autant de vent. Dans le désert, quand la nuit tombe et jusqu’au lever du soleil, le vent souffle, parfois très fort. J’entendais le sable fouetter la voiture, je sentais la voiture tanguer sous l’effet des fortes bourrasques. Le lendemain, le côté de la voiture était presque recouvert de sable.

Dormir dans le désert, Egypte

Le soir, quand nous arrêtions notre parcours, un des guides plantait la tente, le deuxième préparait à manger. Ils avaient tout prévu : chaque soir nous mangions d’excellentes préparations : poulet, légumes, viande, fruit… Il arrangeait un petit foyer où faire du feu et cuisait viande et légumes dans une casserole. Après le repas, il préparait du thé à la menthe.

Dans le désert blanc, on m’avait prévenu que des fennecs rôdaient la nuit autour des camps. En effet, à lumière du feu, on voyait leurs yeux briller dans l’obscurité.

PARTIR DANS LE DESERT

Plusieurs agences de voyage locales ou des guides proposent des activités similaires dans le désert. Généralement, ils viennent vous chercher à votre hôtel au Caire ou Louxor, et vous proposent, suivant votre programme, des séjours de 1 à 8 jours dans le désert.

Moi j’ai choisi de voyager avec Mohammed, un guide très sympathique, bien préparé et qui connaît vraiment bien le désert.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire