Une promenade à Bethléem

5

Si vous visitez Israël, faire un détour par la Palestine peut s’avérer votre plus belle expérience. Les Palestiniens sont un peuple vraiment amical et accueillant, on y mange bien et le territoire propose de nombreuses attractions pour les touristes de passage. Ne laissez pas passer la chance de découvrir cet incroyable morceau de pays, vous ne serez pas déçu ! Partons découvrir la ville de Bethléem.

fioriture

Où est Bethléem ?Après environ deux semaines passées à sillonner Israël, j’étais vraiment curieux et tout excité à l’idée de découvrir la Palestine. On entend tellement de choses à propos de cette région du monde, souvent en mal, qu’il était dur de réaliser que je m’y trouvais enfin. Je partais avec aucun à priori, bien décidé à prendre tout ce que pays pouvait donner, et j’ai été entièrement satisfait. Je ne peux que vous conseiller d’aller en Palestine à la rencontre de cette terre symbolique et de ses habitants sympathiques. Là-bas, le touriste est un ami, un hôte.

Ma première étape était la ville de Bethléem, cité mondialement connue pour être le lieu de naissance du Christ. La Basilique porte d’ailleurs le nom de Basilique de la Nativité. La ville semble élégante, propre et calme, le centre-ville mérite une visite à lui tout seul. Je n’avais aucune idée de ce que j’allais y trouver mais la ville m’a vraiment conquis. Le centre est relativement petit, vous pouvez facilement en faire le tour en une demi journée.

Un centre historique petit, certes, mais la ville a un charme indéniable. L’atmosphère y est agréable et c’est un petit plaisir de flâner dans ses vieilles rues. Les murs, construits de pierres aux couleurs claires, donnent une impression de luminosité. Loin des bitumes gris des grandes villes industrielles, Bethléem éclaire le regard et on souhaiterait s’y promener encore et encore, tester les petits restaurants, boire un thé en laissant la chaleur de l’après-midi s’échapper et regarder le soleil décliner sur les façades claires.

Basilique de la Nativité, Bethléem

Ruelle de Bethléem

Dans la ville, les deux principales attractions sont :
– la Basilique de la Nativité : construite à l’endroit supposé où Marie a donné naissance à Jésus.
– la Grotte de Lait : grotte où Marie se serait réfugiée, avant la fuite en Egypte, pendant le Massacre des Innocents (le meurtre par les soldats d’Hérode de tous les enfants juifs de sexe masculin). Selon la tradition arménienne, une goutte de lait serait tombée sur le sol et aurait blanchi l’intérieur de la grotte. Au dessus de la grotte a été construite une chapelle.

Sur la place centrale de la ville, là où se trouve la Basilique, se trouve également l’office du tourisme. Vous pouvez y aller pour vous renseigner sur les excursions à faire aux alentours ou tout simplement pour vous procurer une carte de la ville. Pour découvrir les alentours, le mieux étant de prendre un taxi pour la demi journée qui vous emmènera où vous le souhaitez. Les membres de l’office du tourisme, très sympathiques et accueillants, nous ont donné quelques renseignements ainsi que des conseils sur le prix à négocier avec les chauffeurs de taxi.

Nous avons pris un taxi qui nous a emmené aux ruines d’Hérodion, au monastère de Mar Saba ainsi qu’au mur de séparation et aux graffitis de Banksy.

LES GRAFFITIS DE BANKSY

Les graffitis de Banksy, Bethléem

Banksy est un nom connu par de nombreuses personnes autour du monde. Cet artiste né au Royaume-Uni utilise le graffiti et comme mode d’expression notamment dans le cadre de critique politique et sociale. Son oeuvre peut être trouvée dans divers endroits dans le monde comme Londres, New York, Californie et à Bethléem.

Parmi les attractions de la ville, il est possible de découvrir des œuvres  connues de l’artiste (voir ci-dessus). Vous ne les trouverez pas dans le vieux centre de la ville mais plutôt en périphérie. Ils sont relativement difficiles à trouver pour qui ne connaît pas les lieux, aussi il serait mieux de prendre un taxi qui vous y emmènera.

En face du mur de séparation, au nord de la ville, se trouve une boutique (la Banksy Shop) où vous trouverez des cartes postales, t-shirt et posters de ses œuvres ainsi que quelques objets relatifs à la Palestine.

LE MUR DE SEPARATION

Mur de séparation, Israël

Commencé en 2002 et toujours en construction, le mur de séparation suit la « frontière » de Cisjordanie et sera, une fois terminé, une bordure de ciment long de 700 km. Critiqué par de nombreuses associations et diplomaties internationales, Israël continue de justifier sa création en avançant qu’elle permet de prévenir et d’empêcher l’intrusion sur le sol israélien de terroristes palestiniens.

Se retrouver au pied du mur est une expérience étrange. Je ne veux pas entrer dans un débat idéologique et politique mais la vue de ce mur a été assez dur et émouvant. Je me suis trouvé si petit face à ce géant de béton et si impuissant, démuni. Le mur est couvert de graffitis (amateurs pour la plupart), de poèmes, d’appels à la paix et la liberté. Il est un des lieux phares de Bethléem. C’est un endroit qui, au-delà du côté touristique, invite plutôt à la réflexion et à prendre conscience de ce qui se passe là devant nous. Il s’agit probablement de la visite la plus intense que j’ai faite en Palestine. Je n’ai pu réprouver un sentiment de colère et de frustration. C’est assurément un voyage qui a changé ma vie.

fioriture

OÙ MANGER A BETHLEEM ?

Nous avons mangé à Afteem, à quelques pas de la Basilique. Cuisine traditionnelle du Moyen-Orient. Leurs falafels, leur hommous et labneh sont très bons.

Pour une petite pause en milieu de journée, allez faire un tour du côté du Special Cafe Cake and Pastry. Le staff est sympathique et leurs pâtisseries (françaises et orientales) sont excellentes.

Voici un dernier café sympa pour se reposer et se relaxer, le Singer Cafe. Ils proposent aussi des sandwiches et des repas végétariens. Très bonne nourriture.

Ruelle de Bethléem.

COMMENT ALLER A BETHLEEM DEPUIS JERUSALEM ?

Se rendre à Bethléem depuis Israël n’est pas la chose la plus simple. Vu que vous passez en territoire palestinien, vous devrez être patient et supporter de nombreux contrôles. Bien que les contrôles des soldats israéliens concernent surtout les Palestiniens, ils demandent généralement les papiers des touristes (passeport et visa). Les contrôles sont assez fréquents et les soldats israéliens ne sont pas connus pour être sympathiques…

Sinon, nous avons pris une autre option, beaucoup plus rapide et moins contraignante :
– Au départ de Jérusalem, rendez-vous à la Porte de Damas (Damas Gate, au nord de la vieille ville). En face, de nombreux bus stationnent et quittent la ville pour la Cisjordanie.
– Puis prenez le bus n°21, il vous coûtera 6 NIS pour seulement 30 minutes. Nous avons eu un seul contrôle, à la sortie de Jérusalem. Veillez à demander au chauffeur où vous devez descendre.

5 COMMENTAIRES

  1. Je suis d’humeur spirituelle en ce moment comme tu le sais 😉 donc cet article a attiré mon regard. Je voulais te remercier, car chaque visite sur ton blog est pour moi un véritable enrichissement, une leçon d’intelligence, de tolérance, de curiosité, et tes articles moyen-orientaux me touchent particulièrement – le regard que tu poses sur cette région du monde est unique. J’ai adoré visiter Bethléem avec toi. Entre l’héritage religieux puissant (le nom me fait frissonner, moi qui ne me savais pas si chrétienne !), et la charge symbolique douloureuse du lieu aujourd’hui (le mur….. je ressens beaucoup de colère en voyant ça), je voudrais vraiment voir cette ville. Merci !

    • Merci à toi pour tes mots qui me vont droit au coeur et qui me motivent 🙂
      Je suis ravi que ces destinations te plaisent et que mes articles t’apprennent des choses, ça me touche beaucoup.
      Je ne te cache pas que ça a été dur pour moi de me trouver au pied de ce mur et de voir ce qui se passait réellement en Palestine. Je ressentais une colère immense également et ce qui est frustrant c’est qu’on se sent tellement impuissant…
      Je suis sûr que tu aimerais Bethléem, c’est une très belle ville, qui a une âme chaleureuse. La Palestine est un pays vraiment touchant.

  2. Merci Alex pour ce magnifique récit sur Bethléem, le mois prochain février 2017 nous avons prévus avec ma femme de visité Jérusalem et voilà que je tombe pile poil sur ton blogue, qui me donne la force pour visiter cette ville et surtout faire connaissance avec les palestiniens, voir leurs vrais vie aux quotidiens, certes je vais être touché même des larmes vont couler de voir avec mes propres yeux cette injustice. Il est très difficile d’imaginer qu’en 2017, il y ait toujours un peuple, tout un peuple enfermé, encerclé, interdit de sortir de son pays, et occupé. Je vais être comme vous impuissant et on colère, la faute de ce massacre il vient bien de ce qui nous gouverne sur cette terre qui ne tourne pas rond.

    • Merci Abdel-ilah pour ce commentaire qui me fait chaud au coeur. Je suis vraiment content que vous alliez découvrir la Palestine avec votre épouse. C’est un voyage qui vous marquera et vous apprendra énormément. Vous avez raison d’aller à la rencontre des Palestiniens, ils méritent tellement qu’on s’intéresse à eux, qu’on leur montre qu’on ne les oublie pas. Cette visite en Palestine sera un moment difficile, tout comme ça l’a été pour moi. N’hésitez pas à me faire un retour sur votre voyage là-bas, je suis curieux d’avoir vos impressions 🙂

Laisser un commentaire