Argentine

Patagonie : introduction à El Chaltén

 

Bienvenue à El Chaltén, pays de la randonnée en Patagonie !
Capitale autoproclamée des activités outdoor d’Argentine,
El Chalten est une étape incontournable de tout voyage en Patagonie,
ne serait-ce que pour ses sentiers absolument magiques qui frôlent lacs et glaciers.
Voici une petite introduction à ce village surprenant !

Même si les petits chalets sont mignons et qu’on mange bien dans ses restaurants, on ne vient pas à El Chaltén pour admirer sa rue principale. La petite commune est installée dans un environnement naturel superbe. Véritable point de départ de randonnées qui sont souvent classées parmi les plus belles du monde, la petite commune s’enorgueillit d’un voisinage fait de lacs, de cascades, de forêts, de montagnes et de glaciers et accueille chaque année des milliers de touristes amoureux de nature généreuse et de grands espaces. Les paysages autour de El Chaltén, voilà ce qui a vraiment motivé mon voyage en Argentine. Après avoir foulé pour la première fois le sol argentin sur les pavés Buenos Aires, la belle capitale, après avoir vu plein d’animaux sauvages sur la Péninsule Valdés, nous voici enfin arrivés à El Chaltén, prêts à enfiler les chaussures de randonnées et laisser notre sueur sur les sentiers !

Pour en arriver là, pas de mystère, on a pris l’avion (même si l’option autocar était sérieusement envisagée). L’aéroport du coin, c’est à El Calafate, une ville au milieu de nulle part.

.

.

EL CALAFATE,
UNE VILLE AU MILIEU DE NULLE PART

.

Sur la route entre El Calafate et El Chalten.

.

.

.

.

Quand tu arrives en avion, c’est impressionnant de voir ces paysages à la fois désertiques mais creusés de lacs et de rivières, plats mais bordés de montagnes enneigées. L’étendue qui s’étale sous les yeux est vraiment superbe, la vue d’en haut vaut décidément le détour, rien que pour ça je suis content d’être venu en avion depuis Puerto Madryn. Les eaux du lacs sont d’un turquoise enivrant, tranchant avec le jaune d’une végétation qui semble presque asséchée par l’été. Nous sommes en été, mais les températures ce jour-là ne dépassent pas les 7°C, bien loin des 29°C de la Péninsule Valdés que nous avions quittés deux heures plus tôt.

Depuis l’aéroport de El Calafate, nous prenons une navette qui nous emmène à El Chalten. Si tu n’as pas de voiture, tu n’as pas beaucoup d’autres options. Pendant les trois heures de transfert, le paysage qui défile devant les fenêtres est somptueux et tellement isolé, on ne croise aucune maison.

.

.

.

.

On arrive à El Chalten en début d’après-midi. Après avoir déposé nos affaires dans notre auberge, nous prenons la direction du Centre des Visiteurs, au sud de la ville. Impossible de se lancer dans une randonnée de longue haleine, on se lance dans des petites randonnées histoire de se mettre en jambe et de s’échauffer pour les randonnées des jours suivants. Si comme nous tu arrives à El Calafate en milieu de matinée et à El Chalten en début d’après-midi, voilà les belles promenades à ne pas manquer pour bien occuper ton après-midi. Et comme je suis sympa, tu trouveras ensuite des infos sur les randonnées plus longues.

.

.

.

.

PETITES RANDONNÉES
AUTOUR DE EL CHALTEN

.

Idéal pour préparer ses pieds, ses genoux et son mental pour grandes randonnées des jours suivants, voici deux jolies balades sans difficulté pour prendre le pouls de El Chalten.

.

LE SENTIER DES MIRADORES

Au départ du Centre des Visiteurs, un sentier mène à deux belvédères sur les somptueux paysages qui entourent El Chalten. Après vingt minutes de marche, le premier belvédère est le Mirador de los Condores. Vue à 360° sur la nature et El Chalten.

.

.

.

.

.

Puis le sentier continue sur environ une vingtaine de minutes supplémentaires jusqu’au Mirador de las Aguilas. Là encore, la vue est vraiment superbe.

.

.

.

Depuis le centre des visiteurs,
l’aller et retour pour voir les belvédères se fait en environ 1h20 sans grande difficulté.
Donc, n’hésite pas !

.

.

.

.

EL CHORILLO DEL SALTO

La deuxième courte balade à ne pas manquer, c’est le sentier qui mène jusqu’à la cascade Chorillo del Salto. Le début de la randonnée se situe au nord de El Chalten, là où commence le sentier pour le Fitz Roy.

.

.

.

.

.

Le sentier longe la rivière Rio de las Vueltas et offre un panorama sublime sur les montagnes environnantes, alternant passage en prairie et balade en sous-bois. Une très jolie balade qui propose des paysages différents du sentier menant aux miradores.

.

.

.

.

.

.

AUTRES RANDONNÉES AU DÉPART DE EL CHALTEN

Si El Chalten est aussi connue et visitée,
c’est pour ses randonnées majestueuses vers des sites d’exception :

.

LE FITZ ROY

Peut-être LA star des randonnées. Tu seras rarement seul sur ce sentier qui demande pas mal d’effort à la fin mais qui vaut vraiment le détour.

Article disponible sur le blog.

LA LAGUNA TORRE

Les paysages sont aussi fascinants que pour le Fitz Roy et un final en apothéose. Une randonnée vraiment superbe à ne pas manquer.

► Article prochainement disponible.

LA LOMA DEL PLIEGUE TUMBADO

Moins plébiscité que les deux randonnées précédentes, ce sentier est pourtant de toute beauté avec une vue finale absolument magnifique !

► Article prochainement disponible.

.

.

.

VENIR À EL CHALTEN

Voici quelques infos pratiques
pour t’aider à préparer ton voyage à El Chalten

.

.

Où loger : Nous avions réservé à l’Hostel Rancho Grande. C’est une auberge de jeunesse donc nous partagions notre chambre avec deux autres personnes. Si tu fais tes réservations assez tôt, il y a d’autres établissements à El Chaltén qui proposent des chambres individuelles avec salle de bains privative. Nous, vu qu’on s’y est pris à l’arrache et qu’on voulait un petit budget, l’Hostel convenait très bien.

Où manger : Le Rancho Grande fait aussi restaurant mais la qualité n’est, paraît-il, pas au rendez-vous. Sur la route principale (calle San Martin, là où se trouve l’auberge), tu trouveras tout un choix de restaurants. La Oveja Negra a une viande excellente et des frites maison sublimes. Le restaurant El Muro propose également de la très bonne viande.

Pour faire des courses : Tu devras forcément faire quelques emplettes (eau, casse-croûte) pour tes longues journées de randonnée. Pour ça, à quelques minutes de l’auberge Rancho Grande, tu trouveras une supérette.

Prévoir de l’argent liquide ! Il doit y avoir qu’un seul distributeur de billets à El Chaltén qui doit être rechargé une fois par semaine et encore… Assure-toi d’avoir assez d’argent liquide pour les courses, le restaurant et des dépenses imprévues (pharmacie, équipement de randonnée…).

Transfert entre El Calafate et El Chaltén : Tu peux louer une voiture directement à l’aéroport (tu y trouveras les agences Avis, Europcar, Hertz), sinon il y a le bus qui t’emmène à la gare routière de El Chaltén, près du centre des visiteurs, et il y a même des agences qui font le transfert et te déposent directement à ton hôtel (pratique quand tu as de gros bagages) et viennent te chercher pour te ramener à l’aéroport le jour et l’heure de ton choix. Nous sommes passés par Trasportes Las Lengas (directement dans l’aéroport) et le transfert aller-retour a coûté environ 60€.

.

.

.

You Might Also Like...

2 Comments

  • Reply
    Paule-Elise
    26 août 2019 at 13 h 49 min

    Fiou que c’est beau ! On aime bien lire des récits d’alpinisme et des magazines de grimpette (à défaut de se lancer nous-mêmes), et tu étais vraiment dans des terres mythiques ! J’ai très hâte de lire ton récit sur la randonnée vers le Fitz Roy. Ton article est superbe et, comme d’habitude, donne très envie de partir sur tes traces !!

    • Alexis
      29 août 2019 at 7 h 41 min

      c’est juste magique ce coin, on se régalait tous les jours tellement c’était beau 🙂

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :